JOURNAUX PUBLICS   JOURNAUX COLLECTIFS   MON PROFIL

  


Aventure Journal intime créé par BLhunter

PLACER UN MARQUE PAGE | AJOUTER LE CONTACT AUX FAVORIS |
Ce journal est partiellement publique
Journal public


Préface
 20/04/2003
 21/04/2003
 22/04/2003
 23/04/2003
 24/04/2003
 25/04/2003
 26/04/2003
 27/04/2003
 28/04/2003
10   29/04/2003
11   30/04/2003
12   01/05/2003
13   02/05/2003
14   03/05/2003
15   04/05/2003
16   05/05/2003
17   06/05/2003
18   07/05/2003
19   08/05/2003
20   09/05/2003
21   10/05/2003
22   11/05/2003
23   12/05/2003
24   13/05/2003
25   14/05/2003
26   15/05/2003
27   16/05/2003
28   17/05/2003
29   18/05/2003
30   19/05/2003
31   20/05/2003
32   21/05/2003
33   22/05/2003
34   23/05/2003
35   24/05/2003
36   25/05/2003 au 07/06/2003
37   08/06/2003 au 13/06/2003
38   14/06/2003 au 24/06/2003
39   25/06/2003 au 20/07/2003
40   06/08/2003 au 01/09/2003
41   02/09/2003 au 09/09/2003
42   10/09/2003 au 19/09/2003
43   23/09/2003 au 01/10/2003
44   02/10/2003
45   03/10/2003
46   04/10/2003 et 05/10/2003
47   06/10/2003
48   09/10/2003
49   12/10/2003
50   13/10/2003
51   14/10/2003
52   16/10/2003
53   20/10/2003
54   26/10/2003
55   31/10/2003
56   01/11/2003
57   03/11/2003
58   03/11/2003
59   11/11/2003
60   18-11-2003
61   20-11-2003
62   21-11-2003
63   01-12-2003
64   2003-12-18
65   21-12-2003
66   22-12-2003
67   05-01-2004
68   12-01-2004
69   13-01-2004
70   17-01-2004
71   19-01-2004
72   21-01-2004
73   01-02-2004
74   12-02-2004
75   12-02-2004 La suite
76   16-02-2004
77   19-02-2004
78   28-02-2004
79   08-03-2004
80   11/03/2004
81   27/03/2004
82   02/04/2004
83   13/04/2004
84   15/04/2004
85   19-04-2004
86   22/04/2004
87   25-04-2004
88   26-04-2004
89   03-05-2004
90   05/05/2004
91   17/05/2004
92   24/05/2004
93   03/06/2004
94   05/06/2004
95   10/06/2004
96   13/06/2004
97   20/06/2004
98   27/06/2004
99   04/07/2004
100   10/07/2004
101   11/07/2004
102   20/07/2004
103   29/07/2004
104   07/08/2004
105   13/08/2004
106   24/08/2004
107   29/08/2004
108   07/09/2004
109   05/10/2004
110   10/10/2004
111   19/10/2004
112   01/11/2004
113   03/11/2004
114   07/11/2004
115   20/11/2004
116   30/11/2004
117   05/12/2004
118   18/12/2004
119   03/01/2005
120   10/01/2005
121   15/01/2005
122   28/01/2005
123   15/02/2005
124   12/03/2005
125   18/03/2005
126   27/03/2005
127   08/04/2005
128   17/04/2005
129   23-04-2005
130   02/05/2005
131   16/05/2005
132   18/05/2005
133   06/06/2005
134   25/06/2005
135   10/07/2005
136   25/08/2005
137   01/09/2005
138   08/09/2005
139   09/10/2005
140   23/10/2005
141   01/11/2005
142   16/11/2005
143   19/11/2005
144   04/12/2005
145   27/12/2005
146   18/01/2006
147   15/02/2006
148   26/02/2006
149   07/03/2006
150   21/03/2006
151   02/04/2006
152   12/04/2006
153   08/06/2006
154   11/09/2006
155   19/10/2006
156   02/11/06
157   20/11/2006
158   10/12/2006
159   01/01/2007
160   06/02/07
161   24/02/2007
162   26/03/2007
163   04/04/2007
164   10/04/2007
165   06/06/2007
166   13/06/2007
167   19/06/2007
168   22/06/2007
169   28/06/2007
170   02/07/2007
171   11/07/2007
172   31/07/2007
173   12/08/2007
174   16/08/2007
175   29/08/2007
176   30/08/2007
177   31/08/2007
178   01/09/2007
179   03/09/2007
180   06/09/2007
181   10/09/2007
182   13/09/2007
183   14/09/2007
184   19/09/2007
185   25/09/2007
186   30/09/2007
187   03/10/2007
188   08/10/2007
189   14/10/2007
190   16/10/2007
191   23/10/2007
192   28/10/2007
193   31/10/2007
194   10/11/2007
195   22/11/2007
196   10/12/2007
197   24/12/2007
198   20/01/2008
199  18/02/2008
200   10/03/2008
201   01/04/2008
202   09/04/2008
203   15/04/2008
204   29/04/2008
205   31/07/2008
206   12/08/2008
207   14/08/2008
208   21/09/2008
209   11/11/2008
210   17/11/2008
211   12/12/2008
212   09/02/2009
213   25/04/2009
214   27/05/2009
215   23/08/2009
216   28/08/2009
217   26/10/2009
218   2009/11/24
18/02/2008      page publique

Lundi le 18 février 2008: "Euh, vous travaillez ici?"



Je suis là, ne sachant trop quoi faire. Il est 23h31. Trop tôt pour aller au lit. Enfin, trop tôt pour quelqu'un comme moi qui n'est qu'au lit très habituellement passé les petites heures du matin. Après avoir bu un grand verre de jus
d'orange "Tropicana avec beaucoup de pulpes", décoré ma soirée de surfage virtuelle, coupé mes ongles de pied, sué à
grosse goutte parce que j'ai mis le chauffage dans ma chambre au max pour faire sècher mes vêtements, après avoir vidé deux tasses de café noir, m'être vu dans le miroir et me dire que j'ai des cheveux vraiment laids (je les laisse pousser et
je suis rendu à la phase que peu importe comment tu te coiffes c'est laid), après avoir ri intérieurement voire même sadiquement dans ma tête quand ma coloc m'a appris qu'avant-hier lorsque je n'étais pas là la chatte s'est brûlée une grande partie de sa queue parce que la conne s'est encore mise sur la table et donc encore une fois s'est approchée de
trop près des chandelles, je me suis dit que c'était une nouvelle quand même assez digne de mention pour m'ouvrir une bouteille de vin (l'Entre-Côte que ça s'appelle je crois) et de passer mon somnambulage à marquer mes vécus.


- VICTIME PARMI TANT D'AUTRES


Et voilà, moi qui pensait pouvoir me vanter plus tard que cela m'est jamais arrivé, et bien voilà que c'est arrivé: je me suis fait cloné et fraudé ma carte de débit! Je l'ai appris aujourd'hui même par ma coloc que la banque avait appelé pour m'apprendre cela. Fait cocasse: elle aussi! En fait le premier message sur le répondeur la concernait et c'était pour lui apprendre qu'elle s'est fait clonée. Le message qui a suivi venait de la même banque, de la même personne, pour la même raison, mais concernait ma personne! On s'est fait fraudé en même temps! Hier même on est allé elle et moi,
mais aussi Pouss pour aller une pizza à l'ancienne. Et du plus loin que je pourrais me rappeler, en plusieurs mois il n'y avait que cette fois-ci où on a dépensé ensemble au même endroit, au même moment. Pas besoin d'être une lumière
pour trouver d'oû venait la transaction foireuse! Je ne sais pas si ça t'es déjà arrivé, mais quand t'apprend ça, comment tu dois réagir? Je veux dire, quand j'en entendais parler ça me faisait rager, mais quand ça t'arrive, tu sais d'aplomb que faire des troues dans les murs ne changera pas ton cas! Alors lorsque j'ai appris pour la fraude je n'ai pas été plus
offusqué et/ou choqué que lorsqu'on ouvre le frigo pour se servir un verre de lait, mais qu'il n'y en a plus. Demain je
vais devoir contacter la banque pour avoir plus d'informations. Je me demande si je vais me faire rembourser? Sûrement. Enfin, je l'espère! Affaire à suivre...


- HISTOIRE DE TRAÎTRE(S)


L'ambiance au travail a viré au vinaigre depuis certain temps. La raison: moi. Moi?!? Comment ça moi?? Tout a commencé il y a peut-être un mois approximativement. Ce jour-là, un samedi, j'étais le boss de la journée. C'est moi
qui ouvrait et qui fermait la boutique. Tout s'est bien passé jusqu'au moment de la fermeture. Ce samedi-là était l'une des rares fois où j'allais m'éclater avec mes potes pour l'anniversaire de Méranie. Évidemment, c'est à Laval. Parce que je ne voulais pas les faire attendre après moi, mais surtout parce que je veux que mon déplacement vaut la peine (total de 3h de déplacement aller-retour), j'étais résolu de fermer la place le plus rapidement possible. Bien sûr je n'allais pas faire le guignol et fermer le magasin plus tôt tout bêtement au risque de me faire renvoyer! Pour fermer le magasin, faut espérer deux choses. Uno: qu'il n'y ait pas âme qui vive les derniers 20 minutes, pour que je puisse faire tous les à-côtés possibles et légaux durant les heures de travail post-final: passer l'aspirateur, remettre le magasin à neuf: époussetage, etc... compter la caisse manuellement, compter le dépôt sans le déposer. Deuxième chose à espérer une fois que l'étape 1 est entamé: espérer qu'il n'y ait un client de dernière minute! Tu sais l'exemple classique de celui-qui-ne-sait-pas-quoi-offrir-comme-cadeau-à-une-connaissance-mais-parce-ce-que-c'est-une-connaissance-monsieur-ne-veut-pas-mettre-plus-de-10$-chose-quasi-impossible-dans-le-monde-des-jeux-de-société-et-après-moult-réflexions-ou-dumoins-il-en-donne-l'impression-il-décide-d'aller-avec-un-jeu-de-carte-super-cheap-à-3,99$-et-c'est-pas-fini-monsieur-arrive-pour-payer-et-te-sort-la-totale-en-chialant-sur-le-prix-"exorbitant"-et-"injuste"-mais-aussi-sur-l'horaire-des-boutiques-qu'il-trouve-incompatible-avec-sa-vie-et-finalement-il-continue-en-te-baratinant-toutes-les-merdes-inintéressantes-de-la-vie-comme-le-prix-de-l'essence-ou-les-histoires-scandaleuses-de-Britney-Spears-tout-en-cherchant-la-monnaie-exacte-dans-son-porte-monnaie-porte-monnaie-qu'il-a-sorti-de-son-porte-feuille-porte-feuille-qu'il-a-sorti-de-son-sac-à-dos-chose-qui-te-parait-une-éternité-et-pour-te-faire-encore-plus-chier-il-te-demande-un-paquet-cadeau-chose-qu'on-ne-fait-jamais-tout-simplement-parce-ce-qu'on-ne-le-fait-pas-mais-cette-nouvelle-ne-fait-que-l'approch
er-davantage-de-l'état-EMO-et-quand-il-arrive-pour-s'en-aller-il-te-donne-le-coup-de-grâce-car-comme-tout-client-ille
tré-qui-se-respecte-il-te-demande-la-politique-de-retour-chose-qui-est-écrite-en-grosses-lettres-de-5-centimètres-sur-u
ne-pancarte-dans-sa-face-et-après-lui-avoir-lu-cela-il-part-enfin-et-tu-te-rends-compte-que-ton-bonus-de-20-minutes-a-tourné-au-malus!!!!!!!!!!!!

Et bien voilà ce qui est arrivé: un client de même est venu me saboter ma fermeture de ce samedi-là!! Au grand maux, les grands remèdes: je décide de faire que le dépôt. La caisse? Ça doit faire quelques temps qu'il ne manque jamais rien. Je ne voyais pas pourquoi il manquerait de quoi ce jour-là! Coïncidence: qu'est-ce que j'apprends la journée qui a suivi? Et oui! Il manque mystérieusement de l'argent dans la caisse! Je dis "mystérieusement" parce que même si je n'ai pas pris la peine de compter ce soir-là, tout a balancé toute la journée durant. La seule façon que cette argent ait pu manquer fut donc de cause humaine! Preuve à l'appuie: il manquait exactement 20$! Soit une erreur... soit un vol! Je tiens tout de suite à préciser que la confiance que j'ai pour mes employés est très forte. Les mettre en doute serait bien la dernière option. Me connaissant, maladroit comme je le suis, je serais pas surpris que ça soit moi qui ait fait
disparaître le 20$. Théorie que j'ai eu le bonheur de l'entendre de la part du big boss. Cela prouve qu'il ne me
soupconne pas. Je veux dire, ça fait presque 4 ans que je suis dans la compagnie et quand on me connait bien, tout le monde sait que je préfèrerais crever de faim dans une ruelle que de voler de l'argent à des gens que je ne déteste pas! D'après lui, j'aurais sûrement par inadvertance déposé un 20$ supplémentaire sur le compte de la compagnie durant le
dépôt du samedi. Si ce n'est que ça, alors tout est règlé. On ne saura le résultat qu'à la fin du mois, quand la banque enverra les statistiques mensuelles.

2 ou 3 semaines ont passé. On a enfin eu les résultats. Malheureusement et bizarrement, il n'y avait pas d'argent de
trop dans le compte. Je dois donc 20$ de mes poches... Oh je ne me suis pas défendu, ça en valait pas la peine. La
logique veut que ça soit moi le responsable no matter what puisque c'est moi qui était le responsable de la journée. N'importe qui d'autre qui était responsable cette journée-là aurait eu à le débourser de ses poches. Et puis, tout au fond de moi je me sentais en parti responsable pour ne pas avoir compter la caisse avant de partir cette journée-là...

Mais c'est là que les choses ont viré à cette histoire de traitrîse!!! La journée même où j'ai appris qu'il manquait
vraiment 20$ et que je l'ai remboursé, le big boss m'apprends qu'il manquait 50$ dollars exactement ce matin-là quand il a ouvert le magasin! Et OOOH! Coïncidence once again: c'est moi qui a fermé la boutique la veille!! Facile de mettre le blâme sur moi dans ce cas-là! Crois-moi, je ne me suis pas laissé faire!! Résultat: je n'aurais pas à sortir 50$ de mes poches. Tant mieux! Mais... jusqu'à quand? Qui dit que d'ici 2 semaines, il va manquer, je sais pas moi, 115$ et que ça soit moi encore une fois qui va devoir porter le fardeau! Qui m'en veut donc à ce point? Une autre affaire à suivre!

Ce qui m'attriste le plus dans tout ça, c'est que le big boss m'a accusé cette fois-ci. Sa confiance a terriblement diminué,
au point de me blesser profondément. Cette journée-là par exemple il terminait à 17h, mais il décide de rester jusqu'à la
fermeture de la boutique, soit jusqu'à 21h, pour compter la caisse en ma compagnie, pour être sûr que l'argent ne disparaisse pas encore une fois, parce que là c'est clair dans sa tête: je suis le suspect numéro un! Toute la journée durant il n'a pas arrêté de regarder scrupuleusement mes gestes à la caisse, ce qui m'a grandement offensé. Pire, il s'est même permis de me faire remarquer que j'étais le genre à être assez maladroit pour remettre un billet de 50$ à un client au
lieu d'un 5$. COME ON! Là ce n'est plus de la maladresse, mais un manque grave de sang au cerveau! Je m'excuse, mais
aussi légendaire que soit ma maladresse je ne ferais jamais ce genre de connerie quand même! Dernier clou du cercueil:
désormais, je suis obligé de refaire compter la caisse et le dépôt par une 2e personne, même si c'est un employé à temps partiel. Il faut aussi que j'aille déposé le dépôt à deux, que je signe les papiers à deux! Offensé tu dis? ET COMMENT?!?


- ÉLODIE


Une amie. Très précieuse. Je l'aime beaucoup. Des fois je me demande même ce que serait ma vie à ses côtés. D'accord
elle est déjà casée, mais bon on peut toujours rêvé non? Qu'est-ce qui est spécial avec elle? Notre relation virtuelle. Moi qui a toujours renié les relations à longues distances, surtout par le biais d'Internet, me voilà bien confus! Oh non je ne parle pas de relation amoureuse, je parle d'une amitié très sincère. Si sincère qu'elle en est même devenue ma confidente! J'avais même prévu me ramasser des sous pour aller lui faire des coucous dans un futur proche! S'il lui arrivait de quoi, je serais infiniment triste. Mais là, je suis très inquiet. Depuis bientôt 3 semaines, je n'ai plus aucune nouvelle d'elle. Non ce n'est pas une complainte d'un manqueux d'affection! C'est très sérieux! Quand tu as l'habitude de la cotoyer tous les jours pratiquement, une absence de bientôt 3 semaines n'est pas à prendre à la légère!! Depuis donc ces derniers jours, je n'arrête pas de me faire des scénarios. Ça peut être tellement n'importe quoi! Ça peut autant être parce qu'elle est vraiment trèèèèèèès occupée. Mais ça peut être aussi parce que je l'aurais blessé dans ma dernière lettre! Mais si c'est le cas, je ne vois pas en quoi je l'aurais offensé puisque ma lettre n'était différente des autres en matière "controverse". Et si c'était... non. Non, je ne veux même pas penser à cette 3e possibilité!! Qu'est-ce que je dois faire? Je me connais. J'ai assez de sous et de guts pour partir là, right away, pour aller à sa recherche, comme dans les films! Mais, est-ce vraiment la chose à faire? Est-ce que je serais vraiment prêt à jeter ma fortune comme ça pour aller voir une fille donc je ne suis même pas sûr du comment se passerait notre rencontre? Serais-je prêt à la rencontrer
"live", sans que je passe pour un illuminé fou et paranoïaque? De revenir ensuite au pays, penaud, sans argent pour payer le loyer ou même à manger? J'ai beau lui réécrire, essayé de la contacter par tous les moyens, rien. Aucun résultat. S'il-te-plaît Élodie, donne-moi signe de vie!


- TOP 10 DES CHOSES QUE LES CLIENTS DOIVENT SAVOIR QUE NOUS, VENDEURS, NOUS FRUSTRENT


Voici une liste des 10 choses qui me frustre le plus de la part d'un client. Il n'y a pas d'ordre du plus frustrant. N'importe quelle des choses citées peut être la chose la plus frustrante dépendant des jours. Ça va aller comme suit:
chaque énumération sera dictée et expliquée. Commençons!


1- "Vous travaillez ici?"

Un classique... Mais des plus frustrant! Criss t'es tu sérieux quand tu me demande ça? Je veux dire, je viens
juste de terminer de servir un client avant celui-là. Lui en plus, attendait que je me libère depuis au moins 2 minutes. Et tu me demandes quand même si je travaille ici? Mais qu'est-ce que tu t'imagines, oh! J'espère que je travaille icitte!
Sinon j'aurais un sérieux problème! Un autre exemple, je suis derrière le comptoir en train de ranger l'argent dans la caisse, tout juste après une transaction. "Vous travaillez ici?" AAAARGH! Non mais! À quoi tu t'attends à ce que je réponde? "Non je me suis perdu derrière le comptoir"?

2- "Ya pas de prix, c'est gratuit?"

Madame, Monsieur. Quand il n'y a pas de prix, c'est parce que nous avions omis d'en mettre un sur ce jeu-là, par inadvertance. Vous faites sûrement parti de ces gens qui croient qu'il existe une loi sur la protection du
consommateur citant que tout produit non étiquetté est gratuit. Ceci est une légende urbaine. Pour celles et ceux qui
disent ça pour blaguer, je vous en prie, arrêtez. C'est drôle la première fois qu'on entend ça à notre première journée dans le domaine, pas les 100 autres fois qui suivent les journées suivantes.
Commentaires de second degré, toujours un commentaire à placer pour se faire remarquer

3- Comparaisons de prix

Arrêtez de comparer nos prix avec les autres boutiques, encore moins les grandes surfaces! C'est sûr que si c'est
quelques choses que les grands magasins tiennent aussi, notre prix sera plus élevé. C'est normal, on est une boutique
spécialisée! Si tu l'as vu ailleurs moins cher, ta gueule, et va l'acheter là-bas! Le pire ce sont ceux qui ne connaissent que
dalle sur la marchandise. L'exemple le plus typique concerne nos tables de Baby-foot. Je me répète, on est un magasin spécialisé! Je m'en fou que tu aies vu une table "qui y ressemble" à 100$ chez Wal-Mart! La nôtre coûte peut être 700$ le moins cher, mais elle vient d'Italie, c'est le modèle de tournoi qu'on peut retrouver dans les bars et pubs, et contrairement à celle que tu as vu à 100$, elle ne durera pas 2 ans, mais 40!! Il y a une raison à nos prix élevés et la plupart du temps, c'est parce que ce sont des produits importés d'Europe. C'est pas de la marde ce qu'on vend! Si t'es pas content, va voir ailleurs, ça ne sert à rien de mettre la faute sur moi!

4- Les sacs "poupée-russe"

Étonnement, ce problème touche autant les homme que les femmes. Quand tu arrives pour payer et que tu sais qu'il y a au moins 3 personnes qui attendent derrière toi, prépare-toi à l'avance! Ya rien de plus énervant que d'avoir une personne qui ouvre son sac, pour en sortir un autre, et un autre, et un autre, toujours de plus en plus petit, pour enfin sortir son porte-feuilles. Et attention, s'il y a monnaie en jeu, il faut qu'elle fouille son sac pour son
porte-monnaie cette fois-ci! Mais quel est votre problème? Moi j'ai un porte-feuilles dans ma poche arrière de mes jeans et c'est tout!

5- Ce qui nous répondent: "je ne fais que regarder" avec un geste de la main évasif quand on les salut.

Combien de fois je dois répéter qu'on est pas à commission!! Je viens pas t'harceler pour un pourcentage mec! Je veux que tu sois bien servi, c'est tout! Et je tiens à préciser, je dis "bonjour" et c'est tout! Je ne t'harcèle pas avec
des "tout va bien ici" ou encore "on a un spécial..." ou même "je peux vous aider". On vous demande si vous aviez
besoin d'aide que lorsqu'on voit clairement un gros point d'interrogation sur votre tête! Des fois c'est plus fort que moi, mais ça me tente de rétorquer quelque chose du genre: "Et moi je ne fais que vous saluer"! Et puis c'est connu, la
plupart des clients qui t'envoie chier de la sorte se mange une boîte sur le front parce que la boîte en question était trop
haute et qu'il fallait qu'il fasse son fin finaud en essayant de l'avoir en sautant au lieu de te demander de la lui
descendre avec une échelle!

6- Oser nous contre-dire quand vous être à 200% dans l'erreur

Il est vrai de dire qu'on est pas un genre d'élite de la société à quotient supérieur (même si j'ai vraiment 186 de QI), mais il est aussi vrai qu'on est pas des attardés non plus!! Le domaine des jeux, c'est notre affaire. Ce qu'on
vous raconte sur les jeux, c'est pas du bobard. Ne nous contre-disez pas, vous n'allez que vous donnez une plus
mauvaise image de vous-même, surtout si vous faites partie en plus de ceux que j'ai nommé dans les cas précédents! Un
exemple? Tiens aujourd'hui il y a eu cette femme qui est venu pour un PSP. On ne vend tout simplement pas de jeux vidéos ici! "Mais mon petit-fils a dit avoir vu ça ici!" Mais quelle partie de "on ne vend pas de jeux vidéos" tu n'as pas compris?? Écoute jte dis qu'on n'a jamais eu de jeux vidéos dans la compagnie, commence pas à me pomper sti! Conseil du jour: Il est vrai qu'on est pas des lumières, mais vous l'êtes encore moins.

7- Nous demander si on vend des jeux

Le nom de notre boutique est "Tour de Jeux". Qu'est-ce que tu penses qu'on vend? Des biscuits pour chien? Des piscines creusées? Des tours? Non mais vous êtes sérieux quand vous nous sortez cette question? Pire, dans la plupart des cas, on est pile devant le mur où se regroupe les jeux classiques comme Monopoly, Clue, Sorry, Cranium, Taboo, Scattergories, etc...

8- Nous demander la politique de remboursement

J'en ai parler plus haut, mais notre politique de remboursement est écrit en détail en grosse lettres de 5
centimètres sur une grosse affiche, bilingue, dans ta face! Ça c'est un problème dans notre monde aujourd'hui. Le
monde regarde, mais ne voit pas!


9- Nous reprocher de ne pas savoir parler l'espagnol

Tous les employés de la boutique maîtrise à 100% aussi bien le français que l'anglais. N'est-ce pas là déjà un exploit en soi? Quelques uns comme moi savions même parler une 3 et/ou 4e langue! Arrêtez de nous reprocher notre
ignorance de l'espagnol! C'est plutôt à nous de vous reprocher de ne savoir qu'une seule langue!

10- Les clients de dernières minutes

Le dernier et non le moindre... Mais quel est le fun de magasiner 5 minutes avant la fermeture de la boutique?!?!?! Mais c'est quoi que vous aviez en tête? Qu'on est des automates qui ne vivent que pour vous servir? Hey j'ai une vie en dehors de ça aussi! Le pire, c'est que c'est du monde que tu vois glander dans la cour alimentaire (qui fait face à la boutique) depuis au moins une heure! Ça vous tentait pas de magasiner une heure auparavant? Et puis, quand je parle de client de dernières minutes, je parle de clients qui me font faire du temps supplémentaire pour rien! Quand je ferme plus tard que d'habitude, je veux que ça en vaille la peine. Au moins un 50$ de plus dans la caisse tu comprends? Ne viens pas glander ici pour ne rien acheter! L'ultime: après 20 minutes de tortures cérébrales, temps où vous faites ce bruit qui fait penser à 5000 portes qui grincent en même temps dans un manoir hanté, vous décidez de faire l'achat d'une feuille d'autocollants pour un misérable 1,25$!! Quand je termine à 21h, je ne veux pas être de retour à mon appart passé 23h quand je peux y être pour 22h! Capish?