JOURNAUX PUBLICS   JOURNAUX COLLECTIFS   MON PROFIL

  


Aventure Journal intime créé par BLhunter

PLACER UN MARQUE PAGE | AJOUTER LE CONTACT AUX FAVORIS |
Ce journal est partiellement publique
Journal public


Préface
 20/04/2003
 21/04/2003
 22/04/2003
 23/04/2003
 24/04/2003
 25/04/2003
 26/04/2003
 27/04/2003
 28/04/2003
10   29/04/2003
11   30/04/2003
12   01/05/2003
13   02/05/2003
14   03/05/2003
15   04/05/2003
16   05/05/2003
17   06/05/2003
18   07/05/2003
19   08/05/2003
20   09/05/2003
21   10/05/2003
22   11/05/2003
23   12/05/2003
24   13/05/2003
25   14/05/2003
26   15/05/2003
27   16/05/2003
28   17/05/2003
29   18/05/2003
30   19/05/2003
31   20/05/2003
32   21/05/2003
33   22/05/2003
34   23/05/2003
35   24/05/2003
36   25/05/2003 au 07/06/2003
37   08/06/2003 au 13/06/2003
38   14/06/2003 au 24/06/2003
39   25/06/2003 au 20/07/2003
40   06/08/2003 au 01/09/2003
41   02/09/2003 au 09/09/2003
42   10/09/2003 au 19/09/2003
43   23/09/2003 au 01/10/2003
44   02/10/2003
45   03/10/2003
46   04/10/2003 et 05/10/2003
47   06/10/2003
48   09/10/2003
49   12/10/2003
50   13/10/2003
51   14/10/2003
52   16/10/2003
53   20/10/2003
54   26/10/2003
55   31/10/2003
56   01/11/2003
57   03/11/2003
58   03/11/2003
59   11/11/2003
60   18-11-2003
61   20-11-2003
62   21-11-2003
63   01-12-2003
64   2003-12-18
65   21-12-2003
66   22-12-2003
67   05-01-2004
68   12-01-2004
69   13-01-2004
70   17-01-2004
71   19-01-2004
72   21-01-2004
73   01-02-2004
74   12-02-2004
75   12-02-2004 La suite
76   16-02-2004
77   19-02-2004
78   28-02-2004
79   08-03-2004
80   11/03/2004
81   27/03/2004
82   02/04/2004
83   13/04/2004
84   15/04/2004
85   19-04-2004
86   22/04/2004
87   25-04-2004
88   26-04-2004
89   03-05-2004
90   05/05/2004
91   17/05/2004
92   24/05/2004
93   03/06/2004
94   05/06/2004
95   10/06/2004
96   13/06/2004
97   20/06/2004
98   27/06/2004
99   04/07/2004
100   10/07/2004
101   11/07/2004
102   20/07/2004
103   29/07/2004
104   07/08/2004
105   13/08/2004
106   24/08/2004
107   29/08/2004
108   07/09/2004
109   05/10/2004
110   10/10/2004
111   19/10/2004
112   01/11/2004
113   03/11/2004
114   07/11/2004
115   20/11/2004
116   30/11/2004
117   05/12/2004
118   18/12/2004
119   03/01/2005
120   10/01/2005
121   15/01/2005
122   28/01/2005
123   15/02/2005
124   12/03/2005
125   18/03/2005
126   27/03/2005
127   08/04/2005
128   17/04/2005
129   23-04-2005
130   02/05/2005
131   16/05/2005
132   18/05/2005
133   06/06/2005
134   25/06/2005
135   10/07/2005
136   25/08/2005
137   01/09/2005
138   08/09/2005
139   09/10/2005
140   23/10/2005
141   01/11/2005
142   16/11/2005
143   19/11/2005
144   04/12/2005
145   27/12/2005
146   18/01/2006
147   15/02/2006
148   26/02/2006
149   07/03/2006
150   21/03/2006
151   02/04/2006
152   12/04/2006
153   08/06/2006
154   11/09/2006
155   19/10/2006
156   02/11/06
157   20/11/2006
158   10/12/2006
159   01/01/2007
160   06/02/07
161   24/02/2007
162   26/03/2007
163   04/04/2007
164   10/04/2007
165   06/06/2007
166   13/06/2007
167   19/06/2007
168   22/06/2007
169   28/06/2007
170   02/07/2007
171   11/07/2007
172   31/07/2007
173   12/08/2007
174   16/08/2007
175   29/08/2007
176   30/08/2007
177   31/08/2007
178   01/09/2007
179   03/09/2007
180   06/09/2007
181   10/09/2007
182   13/09/2007
183   14/09/2007
184   19/09/2007
185  25/09/2007
186   30/09/2007
187   03/10/2007
188   08/10/2007
189   14/10/2007
190   16/10/2007
191   23/10/2007
192   28/10/2007
193   31/10/2007
194   10/11/2007
195   22/11/2007
196   10/12/2007
197   24/12/2007
198   20/01/2008
199   18/02/2008
200   10/03/2008
201   01/04/2008
202   09/04/2008
203   15/04/2008
204   29/04/2008
205   31/07/2008
206   12/08/2008
207   14/08/2008
208   21/09/2008
209   11/11/2008
210   17/11/2008
211   12/12/2008
212   09/02/2009
213   25/04/2009
214   27/05/2009
215   23/08/2009
216   28/08/2009
217   26/10/2009
218   2009/11/24
25/09/2007      page publique

Mardi le 25 septembre 2007: journée tough à job



Il est 18h25. J'ai terminé de travailler à 17h. Je viens de sortir d'une douche obligatoire et bénéfique. Encore l'une des rares fois où je peux me permettre de taper mes vécus à une heure non-nocturne. Je suis vraiment lessivé. La
journée d'aujourd'hui m'a bien épuisé. Jamais la dernière heure de travail m'a semblé si loin! Suite à une suite de projets
démentiels hier à la job, la boutique était dans un état d'après-guerre. C'était dégueulasse. Aussi pire que pendant le temps des fêtes! Bien entendu, je ne parle pas du plancher en tant que tel, mais plutôt du backstore. On s'entend que peu importe comment le magasin peut être dévasté, ce que les clients voient c'est le magasin en tant que tel, pas le
backstore. Alors, par priorité, on s'est fendu en quatre pour qu'à la fermeture tout soit nickel. Pendant tout le trajet du retour vers mon appart, je n'avais qu'une pensée: cleaner le bordel du backstore coûte que coûte! C'est clair: je ne vais pas commencer à travailler dans une porcherie! De savoir que l'arrière du magasin soit apocalyptique comme ça pendant que je bosse à l'avant, pas question! J'ai l'air de trop en mettre audn je parle du dépotoir, mais essaie d'imaginer une
avalanche, mais de jeux et jouets! Alors j'ai fait mon insensé, comme à l'habitude. Je commençais à 10h aujourd'hui, j'avais l'ouverture à faire quoi. Je devais donc me lever pour 8h. Mais voilà qu'à la veille au moment où je met mon alarme, je le change pour 6h à la place. Je serai à la job pour 7h30 approx. Ces deux heures et demi à l'avance vont servir
à nettoyer le magasin! Je m'en fout de faire ça bénévolement. Autant démissionner que de travailler dans une place délabrée tsé veut dire! Faq c'est ça, de mon shift normal 10h-17h se rajoute un 2 heures bénévole avant l'ouverture de la boutique. J'ai donc totalisé un 9h de travail. Les 2 cafés que j'ai pris aujourd'hui m'ont pas vraiment aidé. À moins que ça soit ça qui m'a gardé debout sans que je m'en rende compte (corps qui s'habitue à la caféine) Pour finaliser la coupe, je n'avais que 3 heures de sommeil dans le corps. Ouais je sais mes heures de sommeil ont encore une fois été inférieures à l'ampleur des tâches du lendemain. Faut que je me trouve une soluce pour être au lit à des heures
décentes, mais quoi? Pcq mis à part commencer à vivre quelque chose de stable comme être en couple, je ne vois pas d'autre plan potable. Quand on est dans le célibat, qu'est-ce qui peut aider à trouver un sommeil réparateur, agréable et non-forcé? Faudrait que je travaille sur le sujet pour les jours à venir.


Aujourd'hui, un des employés a vécu ce qu'on peut appeller "le procès des 6 mois". En tout cas, c'est comme ça que j'appelle ça. Quand on forme un nouveau couple, on dirait que peu importe la qualité de ta relation, il y a une remise en question après +/-6 mois. Sa blonde veut qu'ils prennent du recul, qu'ils s'arrêtent de se voir un bout de temps. La raison? Il est trop gentil. Pas assez surprenant. Trop prévoyant. J'ai tout de suite commencé à penser à mon moi d'antan. Pcq s'il y avait une chose que les filles me reprochait le plus souvent c'est que j'étais trop gentil aussi. Ce "trop gentil" m'a toujours turlupiner. Mais qu'est-ce qu'elle voulait dire par là? C'est tu moi ou elle voulait juste que je la traite comme un déchet? Aujourd'hui je pense avoir au moins trouver une réponse à cela, dumoins j'ai une version pour maintenant. Je sais que dans p-ê même pas, je sais pas, 3 mois? 2 ans?, Cette réponse va encore changer avec
l'expérience. "Le symptôme du gars parfait". C'est comme ça que j'intitule mon explication. Je crois que la pire erreur et
le pire message que les médias nous font à croire, à nous les gars, c'est d'être parfait pour la fille. Tu as beau être
multi-milliardaire, beau comme Brad Pitt, équipé comme un âne, entouré d'amis intéressants, intelligent, drôle et j'en passe, la fille ne sera pas satisfaite. Pourquoi? Pcq parmi tout ces qualités, il y en a un essentiel qu'on oublie d'omettre. Une réalité de toujours et encore plus vraie aujourd'hui. Il faut qu'on aie de quoi qu'elle puisse changer. Qu'elle puisse façonner à sa façon. Il lui faut un challenge. On dirait qu'il faut toujours que la fille puisse changer quelque chose dans les habitudes du gars pour qu'elle sente qu'il y a un avenir quelque part pour le couple. Un exemple simple. On se
demande toujours ce que fait la fille au bras du bad boy voyou, gelé comme une balle, n'est-ce pas? Réponse: elle veut
essayer de la changer, de le rendre meilleur grâce à la force de son amour. Pareil pour les gras musclés au stéroïde
quotient 34. Mais qu'est-ce qu'elle fait avec cette cervelle d'autruche? Réponse: elle veut le changer, le rendre moins épais. Je sais que mes exemples sont super poches et manquent de profondeur en saint sale, mais arrives-tu à te rendre compte de l'essentiel de ce que j'essaie d'amener? Si le gars est 100% parfait, elle n'y trouvera pas de fun. Le gars sera trop prévisible pour elle. Il lui faut quelque chose qui échappe à son contrôle et qu'elle peut, avec le temps p-ê, le changer en sa faveur.

...mouais bon je me perds moi-même en me lisant! Non attend. Ok je crois que je viens de me retrouver un peu.

Voici un mot important: "prévisible". Ouais, je crois que je viens de toucher un point important de ce que j'essaie d'avancer. On va aller avec cette exemple.

Prenons un "nice guy" classique. Il est charmant, gentil, pense à tout, manque de rien. Qu'est-ce qu'un "nice guy" va faire s'il va être en retard à un rendez-vous. Il va l'appeller, 5 jours à l'avance même s'il le sait déjà. Il va s'excuser, vouloir se reprendre, réorganiser le tout, tout à la minute près. Il va appeller 3 fois la veille pour être sûr que tout est
encore ok. Le transport est prévu, le retour, l'endroit où ils vont coucher, l'heure où ils vont prendrent leur douche, aller ensuite bruncher avec la famille le lendemain. Elle sait aussi qu'il va lui bombarder de cadeaux pour ce retard. Elle sait ce qui va se passer.

Le "bad boy" maintenant. Il est rude, parle à sa blonde comme si c'était une pute, n'écoute que du hip-hop, à les pantalons aux genoux, ne parle pas vraiment à part dire des "waaaai" où il a l'air plus débile qu'autre chose pcq en fait il ne parle pas, il beugle. Il a l'air moins attachant que mr. "nice guy" mentionné plus haut, c'est clair. Mais il a un atout de taille. (je ne parle pas du sexe. Et puis, qu'est-ce qui dit que le "nice guy" en a pas une correcte et/ou performante
aussi?) Non je parle de son imprévisibilité. Voilà ce que les filles recherchent! "Imprévisible". Un mec imprévisible plus que tout! Il faut pas que la fille puisse deviner ses actions, ses cadeaux, ses réactions, ses routines! Qu'elle doit se demander si oui ou non il va appeller ce soir. Qu'elle se demande s'il va venir la voir à son travail avec une guitare pour lui souhaiter bonne fête à son anniversaire. Est-ce que le gars va l'amener pour une autre sortir resto-cinoche ou la
surprendre en l'amenant dans un spa? L'imprévisibilité rajoute une autre arme au "bad boy". Ça le rend
m-y-s-t-é-r-i-e-u-x. Combien d'entre nous se sont demander ce qu'elles voulaient dire par "il est mystérieux", lorsqu'on lui demande ce qu'elle lui trouve à ce gars qui pose dans une revue pour fille? Pcq elle sait pas ce qu'il va faire, ce qu'il va dire ou ce qu'il veut dire rajoute une certaine excitation, un côté pimenté à la vie de couple.

Bien sûr je généralise. Je suis même très conscient que j'ai caricaturalisé les deux antagonistes pas à peu près, mais c'était pour mieux capter. P-ê même que tout ce que je viens de dire là ne fait plus de sens à force de relire. Je ne
cacherais pas que mes premières aventures amoureuses se résumaient à cela. J'étais un "nice guy" Aujourd'hui je ne sais plus. Mon indépendance donne l'impression aux filles que je les ignore maintenant. Je suis rendu trop imprévisible, voire choquant. Je suis le fou qui va utiliser le haut-parleur du centre d'achat pour faire une déclaration enflammée, guitare à la main en plus. Je suis celui qui fait faire une chasse au trésors à sa blonde le jour de son anniversaire. Je suis
celui qui va lui chanter la pomme en plein métro, à l'heure des achalandages à la Moulin rouge. (Oui j'ai fait tout ça!!) Je suis anti-routine en couple en oubliant l'essentiel, c'est bien beau être imprévisible, mais on a tous besoin d'un point d'ancrage, pour ne se perdre. On a besoin de la routine, même si on dit qu'on ne l'aime pas. C'est une question de
dosage. Maintenant on ne me dit plus que je suis trop gentil. Par contre on me sort une autre phrase dénuée de sens à mes oreilles: "Je vais aller voir ailleurs si tu es le bon gars". Quoi? Répète-moi ça et écoute-toi en même temps! Ce que
tu veux dire c'est que je suis sur ta longueur d'onde, mais tu veux déconner avec d'autres mecs avant de finir ta vie avec
moi? WTF??? Non ok j'ai compris, la fille n'est pas prête pour une relation sérieuse, mais encore là, c'est aussi pire que le gars qui choke 3 jours avant son marriage!


ARF!! Je viens de me relire. J'ai p-ê compris la moitié de ce que j'ai essayé de dire! Passons à autre chose! Un sujet
connexe à ça un peu. Avant-hier, comme ça, je me suis mis à regretter l'une des nombreuses fois où j'ai dit "non". Je
m'explique. C'était pendant mon voyage en Europe. Si je me rappelle bien, j'étais en France, dans le sud. Où
exactement, c'est pas sûr. Je vais me tenter avec Nice. (Faudrait que je retrouve mon journal de bord) Ouais c'est 95% sûr que c'était à Nice. Je dormais dans des auberges jeunesse. Budget s'impose, on s'entend. Tu sais comment sont les
auberges jeunesse right? C'est moins chères certe, mais pas de vie privé. Les chambres peuvent contenir souvent de 6 à 8 personnes et même plus dans certains auberges que j'ai fréquentées, 12! Pas de vie privé, c'est pcq on te met dans une chambre comme ça, mixte. Tu te dois donc de partager ta chambre avec du monde. Dans cet auberge-là, il y avait 4 places. Il y avait deux gars, deux filles. Un soir, j'étais seul dans la chambre. Je revisais mon itinéraire pour le lendemain et je rajoutais des notes dans mon journal de bord. Il était tout au plus 18h passées. Les 2 filles rentrent. Elles étaient bourrées! Elles m'ont salué, donc ont eu vent de ma présence, mais c'était tout. Tout de suite après les deux se carressaient. s'embrassaient. Tout en allant vers le lit! Moi je figeais. Man, c'est tellement un fantasme de gars comes true! Et elles continuaient! La langue sortait souvent pour fouiller quelque recoin du corps de l'autre! Ma langue elle, pendait! J'avais les yeux gros comme des grosses agathes! Digne du loup de Tex Avery! Jte jure j'avais du mal à croire à ce que je voyais, entendait, sentait! Faq j'avais 2 soûlonnes en train de se taper un trip de lesbiennes et moi qu'est-ce que je faisais? Je bandais dur doh! Pis là man, elles s'arrêtent un peu, me regardent. Mais tsé, me regarde! Scuse mais t'es gai si tu comprends pas que cte regards-là veut dire "come join us lover boy"!!! La nuit s'annonçait jeune! Muhuhuhaha!
Moment à jamais inexplicable: je sort tranquillement de la chambre avec mon journal pour continuer ma rédaction ailleurs! NOOOOOOOO! How?!? C'est quelque chose qui ne se représente pas une 2e fois dans la vie! (finalement oui, en croisière sur la Méditérannée, voir la saga "bitch de Ste-Do") Oh bien sûr quand j'y pense, j'avais pas de condom, ce qui est une très bonne explication, pcq à jamais je ferais l'amour à des étrangères sans protection. Et c'est une bonne chose pcq sait-on jamais, j'aurais p-ê eu la gonorrhé, la siphillis ou un truc moche comme ça aujourd'hui! Mais encore là, tu es d'accords que dans ce moments-là, tu n'y penses pas à la protection! Sur le moment, en tête c'est "condom ou pas, ya 2 déesses qui m'invitent!!" Qu'est-ce qui m'a donc vraiment stoppé dans mon élan alors?!? On le saura jamais...
Bref pour en revenir, pourquoi ai-je donc eu cette pensée? Je suis en manque!! C'est dans ces moments que ton cerveaux fait sa chienne et te ressort ces moments où tu as dis "non"!