JOURNAUX PUBLICS   JOURNAUX COLLECTIFS   MON PROFIL

  


Aventure Journal intime créé par BLhunter

PLACER UN MARQUE PAGE | AJOUTER LE CONTACT AUX FAVORIS |
Ce journal est partiellement publique
Journal public


Préface
 20/04/2003
 21/04/2003
 22/04/2003
 23/04/2003
 24/04/2003
 25/04/2003
 26/04/2003
 27/04/2003
 28/04/2003
10   29/04/2003
11   30/04/2003
12   01/05/2003
13   02/05/2003
14   03/05/2003
15   04/05/2003
16   05/05/2003
17   06/05/2003
18   07/05/2003
19   08/05/2003
20   09/05/2003
21   10/05/2003
22   11/05/2003
23   12/05/2003
24   13/05/2003
25   14/05/2003
26   15/05/2003
27   16/05/2003
28   17/05/2003
29   18/05/2003
30   19/05/2003
31   20/05/2003
32   21/05/2003
33   22/05/2003
34   23/05/2003
35   24/05/2003
36   25/05/2003 au 07/06/2003
37   08/06/2003 au 13/06/2003
38   14/06/2003 au 24/06/2003
39   25/06/2003 au 20/07/2003
40   06/08/2003 au 01/09/2003
41   02/09/2003 au 09/09/2003
42   10/09/2003 au 19/09/2003
43   23/09/2003 au 01/10/2003
44   02/10/2003
45   03/10/2003
46   04/10/2003 et 05/10/2003
47   06/10/2003
48   09/10/2003
49   12/10/2003
50   13/10/2003
51   14/10/2003
52   16/10/2003
53   20/10/2003
54   26/10/2003
55   31/10/2003
56   01/11/2003
57   03/11/2003
58   03/11/2003
59   11/11/2003
60   18-11-2003
61   20-11-2003
62   21-11-2003
63   01-12-2003
64   2003-12-18
65   21-12-2003
66   22-12-2003
67   05-01-2004
68   12-01-2004
69   13-01-2004
70   17-01-2004
71   19-01-2004
72   21-01-2004
73   01-02-2004
74   12-02-2004
75   12-02-2004 La suite
76   16-02-2004
77   19-02-2004
78   28-02-2004
79   08-03-2004
80   11/03/2004
81   27/03/2004
82   02/04/2004
83   13/04/2004
84   15/04/2004
85   19-04-2004
86   22/04/2004
87   25-04-2004
88   26-04-2004
89   03-05-2004
90   05/05/2004
91   17/05/2004
92   24/05/2004
93   03/06/2004
94   05/06/2004
95   10/06/2004
96   13/06/2004
97   20/06/2004
98   27/06/2004
99   04/07/2004
100   10/07/2004
101   11/07/2004
102   20/07/2004
103   29/07/2004
104   07/08/2004
105   13/08/2004
106   24/08/2004
107   29/08/2004
108   07/09/2004
109   05/10/2004
110   10/10/2004
111   19/10/2004
112   01/11/2004
113   03/11/2004
114   07/11/2004
115   20/11/2004
116   30/11/2004
117   05/12/2004
118   18/12/2004
119   03/01/2005
120   10/01/2005
121   15/01/2005
122   28/01/2005
123   15/02/2005
124   12/03/2005
125   18/03/2005
126   27/03/2005
127   08/04/2005
128   17/04/2005
129   23-04-2005
130   02/05/2005
131   16/05/2005
132   18/05/2005
133   06/06/2005
134   25/06/2005
135   10/07/2005
136   25/08/2005
137   01/09/2005
138   08/09/2005
139   09/10/2005
140   23/10/2005
141   01/11/2005
142   16/11/2005
143   19/11/2005
144   04/12/2005
145   27/12/2005
146   18/01/2006
147   15/02/2006
148   26/02/2006
149   07/03/2006
150   21/03/2006
151   02/04/2006
152   12/04/2006
153   08/06/2006
154   11/09/2006
155   19/10/2006
156   02/11/06
157   20/11/2006
158   10/12/2006
159   01/01/2007
160   06/02/07
161   24/02/2007
162   26/03/2007
163   04/04/2007
164   10/04/2007
165   06/06/2007
166   13/06/2007
167   19/06/2007
168  22/06/2007
169   28/06/2007
170   02/07/2007
171   11/07/2007
172   31/07/2007
173   12/08/2007
174   16/08/2007
175   29/08/2007
176   30/08/2007
177   31/08/2007
178   01/09/2007
179   03/09/2007
180   06/09/2007
181   10/09/2007
182   13/09/2007
183   14/09/2007
184   19/09/2007
185   25/09/2007
186   30/09/2007
187   03/10/2007
188   08/10/2007
189   14/10/2007
190   16/10/2007
191   23/10/2007
192   28/10/2007
193   31/10/2007
194   10/11/2007
195   22/11/2007
196   10/12/2007
197   24/12/2007
198   20/01/2008
199   18/02/2008
200   10/03/2008
201   01/04/2008
202   09/04/2008
203   15/04/2008
204   29/04/2008
205   31/07/2008
206   12/08/2008
207   14/08/2008
208   21/09/2008
209   11/11/2008
210   17/11/2008
211   12/12/2008
212   09/02/2009
213   25/04/2009
214   27/05/2009
215   23/08/2009
216   28/08/2009
217   26/10/2009
218   2009/11/24
22/06/2007      page publique

Vendredi le 22 juin 2007: Reminescence (pas sûr que ça s'écrit comme ça...)



Il est 14h06. Je viens de me lever. Aujourd'hui commence officiellement ma semaine de congés payés. Je me suis

couché hyper tard hier et criss que ça fait du bien de me lever à l'heure désirée! Je ne sais pas si ma semaine va être si

chargée, mais pour cette fds-ci je cours partout! En fait aujourd'hui je vais devoir remplir ma part de responsabilité et faire

le méga-ménage! Ma chambre est à faire. La cuisine, la vaisselle, la salle de bain! Mais aussi j'ai l'épicerie et des brassées de

linge en quantité industrielle! Bref ça vame prendre toute la journée très facilement. Le pire c'est que je vais devoir quand

même me grouiller pcq ce soir, comme promis à Cynthia, je vais aller avec elle pour voir un show rock d'un cousin d'une

de ses amies question de les encourager. Le billet est pas trop cher (10$) et il parait qu'ils sont bons. So why not? Me

semble que c'est une bonne chose à faire comme sortie la 1ère journée de ta semaine de congés. Et en plus ya Pouss qui va

finalement venir aussi. Le lendemain c'est la St-Jean. On va monter à Repentigny voir les Cowboys Fringuants en show!

Ça par contre j'ai hâte en maudit! Chu juste pas sûr de ce qu'on va faire pour l'hébergement. Est-ce qu'on va juste revenir à

l'appart en taxi? Ce serait de la folie vu la distance qui séparent les 2 villes! Puisque Julia habite dans le coin, o-ê qu'on

hébergerait chez elle? Ya aussi Marie-Claude, une autre amie à Cynthia qui nous à proposer de faire du camping sur sa

cours. Ça sonne cool, mais moi j'ai rien pour le camping! En tout cas on verra ce que ça va donner. Dimanche c'est la

St-Jean des chétifs. Je vais quand même y aller, même si j'ai encore un peu de ressentiment envers eux. Je leur pardonne

pas encore complètement d'avoir complètement oublier mon anniversaire! (Voir journée précédente) Pour le reste de la

semaine, bien sûr je vais prendre les choses relax, mais je vais surtout rendre visite à ma soeur ainsi que le monde de

Laval. Autant mes amis que le team de TDJ Laval. Ma soeur surtout pcq c'est la dernière semaine que je vais pouvoir la

voir. Elle partira en France pour tout l'été avec ma mère vendredi prochain.

Hier je relisais mon journal. C'était spécial. Spécial de voir les conneries que j'ai pu marquer en 4 ans! La plupart du

temps je me suis senti honteux à lire certains passages. Je me demandais ce qui a bien pu se passer dans ma tête au

moments de la rédaction! D'autres passages par contre, m'ont rempli de fierté. J'étais fier de mon style d'écriture et de la

fidélité de mes souvenirs. Puisque comme je disais tantôt, j'ai une journée assez chargée aujourd'hui (au moins

aujourd'hui), je vais juste faire un copier-coller d'une partie de mon journal qui m'a fait chaud au coeur de le relire encore

et encore!. Je pense que je vais faire ça désormais de temps à autre: remettre les moments que j'ai le plus aimés dans mon

journée à travers ces années. Commençons! Le 8 septembre 2005 j'avais décidé de parler de mon premier coup de foudre,

mon premier kick, la première fois où qu'une fille qui se présentait devant moi me faisait perdre tout sens logique. Voici

l'extrait...



"De mémoire je pense que mon 1er vrai kick (papillons dans l'estomac, perte d'appétit, rêvasse en plein jour, etc...)

date du secondaire 2. Marie-Ève Trempe... Hahaha! Ah putain! Crisse que je faisais pitié! C'était à peu près à l'époque où

j'ai découvert les mangas. L'époque où j'étais un de ces asiatiques trop traditionels, trop coincés. L'époque où j'étais trop

con pour voir que finalement une fille, c'est qu'un être humain comme tout le monde. Très heureusement je ne

considèrais pas les filles comme des déchets non plus! Ni aujourd'hui d'ailleurs! Mais à l'époque, je les idéalisais... et en

maudit en plus! J'avais l'air d'un de ces extrémistes religieux quoique j'avais pas un dieu, mais des déesses! Je pensais que

toutes les filles sans exceptions étaient pures, honnêtes, gentilles et tout le tralala qu'on peut faire bouffer à un naïf quoi!

Non seulement je les idéalisais, mais je me rabaissais! Tsé genre: "Ah elle ne me mérite pas! Je ne suis qu'un petit microbe!

Elle, la créatrice salvatrice de toutes choses!" Osti que j'étais cave! Hahaha! Donc pour en revenir à Marie-Ève Trempe,

j'étais fou d'elle. Son sourire était contagieux, un beau rire à écouter sur un tape en repeat, même son éternuement était

une musique à mes oreilles! Malheureusement, je crois que ce n'était qu'à sens unique. Il ne s'est jamais rien passé entre

nous deux.

Yavais une fois par contre... Ah jme rappelle encore!! Est venu le temps où j'avais décidé de lui avouer mon

amour. Bon c'était pas dur d'imaginer que l'imbécile heureux que j'étais était tout bonnement trop gèné pour lui dire en

pleine face! À cet époque, j'allais à l'école en bicyclette. Ce matin-là, je me suis levé plus tôt que d'habitude. J'avais les

cernes plein les yeux. J'avais passé la nuit, la journée d'avant, à lui écrire une lettre d'amour! Elle habitait à 3 minutes de

l'école St-Martin. Je suis allé vers chez elle plein de courage. Courage qui bien sûr se dissipait au fur et à mesure que je

m'approchais de sa demeure! Je pensais faire comme dans les films et aller cogner chez elle pour lui donner la lettre et

ensuite m'enfuir au plus sacrant. Comme dans les films, je m'attendais aussi à ce qu'elle m'arrête dans ma fuite pour

m'avouer son unrequited love qu'elle avait pour moi depuis la 1ère rencontre. Et oui, je rêvais en couleur pas à peu près!

Finalement, après p-ê 30 minutes d'hésitation, je décide de laisser la lettre dans sa malle. J'ai quand même eu le courage de

sonner avant de partir en trombe me cacher derrière un char stationné pour voir la suite des évènements. Ça n'a jamais

répondu... Je n'ai jamais su si elle a lu la lettre, encore moins si elle avait eu vent de l'existence de la lettre jusqu'à un

certain jour de printemps pendant la pause au cours de français de M. Daniel Thibodeault...

Sa place se situait juste devant moi. Quelle chance j'avais! Je m'extasiais presque à chaque fois qu'on devait

retourner des feuilles vers l'avant! Hahaha! Donc à cette pause là, elle s'est retournée vers moi... et me FIXAIS!!! Je

c-a-p-o-t-a-i-s!!! Moi qui était déjà sans défense lorsqu'une fille me regardait de biais au coin d'une rue, t'imagines

comment je devais avoir l'air niaiseux avec la fille sur qui j'avais un kick qui te fixe droit dans les yeux à seulement 30 cm

de distance?!? Après 5 secondes de fixage intense, j'ai pas tenu le coup j'ai viré mon regard ailleurs, jouant les

non-intéressés. (Argh! gros cave!!) Et là elle me parle, mais vraiment ME parle! Tsé veut dire? Pas parler pour dire "peux-tu

me passer les feuilles, merci", mais parler à MOI, mieux ME connaître! Sa question, sti que jmen rappelle encore: "As-tu

une blonde?" Joie! (Fanfare qui part dans ma tête) Elle s'intéressait enfin à moi et elle me pose une question sur mes

amours! C'était là ou jamais! Il fallait que je fasse de quoi, que je sorte de quoi cool à dire tu comprends? Mais tout ce que

j'ai trouvé à répondre fut un non hyper monotone dénué de personnalité et/ou de sentiment en continuant à fixer

l'horloge faisant ainsi croire que je m'intéressais plus au cours qu'à elle! Ensuite je ne l'ai reparler qu'en secondaire 4, pcq

le hasard a voulu qu'on partage encore du temps ensemble dans un même cours, avec le même prof, assis encore une fois

derrière elle! (Super coincidence hein?) Mais rien n'a occuré. Plus tard quand j'étais moniteur de camps de jour pendant les

vacances d'été, je l'ai encore croisé pcq elle aussi était monitrice. Quand j'y repense c'était p-ê elle la fille qui m'était

prédestinée, dumoins pour ce temps-là. Jveux dire, je trippais full sur elle et sans avoir à la stalker, sans avoir à m'informer

sur ses passe-temps et ses préoccupations, je me retrouvais toujours à ses côtés! Je disais donc qu'encore une fois le destin a

voulu que nos chemins se croisent, et dans un camps de jour cette fois-ci. Je crois avoir perdu mes chances avec elle: elle

venait tout juste d'avoir son 1er chum sérieux cte temps-là... Et petit à petit, sans en être triste pour une cenne, mon

amour pour elle s'est évaporé. J'avais plutôt investi mes points émotionnels dans l'amitié. Ce fut aussi l'époque où je me

suis fait mes vrais amis, mes inchangeables chétifs!"




Voilà, ce fut un bon moment de mon journal. Bon va falloir que je cours à l'épicerie!!