JOURNAUX PUBLICS   JOURNAUX COLLECTIFS   MON PROFIL

  


17 ans dans un mur la vie d'une brique !! Journal intime créé par orangina

PLACER UN MARQUE PAGE | AJOUTER LE CONTACT AUX FAVORIS |
Ce journal est partiellement publique
Journal public


Préface
 Kikou !!
 le rĂ©veil...
 Encore une journĂ©e de perdu...
 par la fenĂŞtre...
 pas facile...
 Ce film...
 le regard...
 vexer...
 les larmes coulent...
10   une petite fille...
11   L'oiseau...
12   souvenir...
13   Graver...
14   1/10ème de seconde.
15   DĂ©dicace ;-) !!!!!!!!!!
16   c'est plus fort que moi...
17   Eux...
18   mes rĂŞves...
19   Au fond...
20   Le fantome...
21   Les questions que je me posent ...
22   vite dĂ©pechons nous....
23   Demain...
24   destruction...
25   c'est pas juste...
26   vieilles filles...
27   parler...
28   bizarre...
29   le sourire...
30   heureuse...
31   très compliquĂ©...
32   Qu'est ce que la folie?
33   Il y a des moments...
34   je sais plus quoi Ă©crire...
35   d'après un livre...
36   que j'ai pas le choix...
37   Solitude...
38   fatiguĂ©...
39   parano...
40   il c'est passĂ©...
41   cafard...
42   si je pouvais...
43   je sais plus....
44   j'irai au bout de mes rĂŞves...
45   fuite...
46   l'herbe bleue...
47   Envie de me faire plaisir...
48   l'arbitre...
49   Lui...
50   Douter...
51   je cherche...
52   erreurs...
53   "si près pourtant si loin"
54   A tous ceux...
55   fiction...
56   je me fais du mal...
57   Ă©puiser
58   Je le voyais...
59   ma drogue...
60   Let's stay together itsumo...
61   j'ai froid
62   folle...
63   de mes yeux...
64   injuste...
65   Des Ă©toiles dans les yeux...
66   mon frangin...
67   Se rend elle compte...
68   dĂ©solĂ© !!
69   Meine deutsche AustauschschĂĽlerin
70   Maintenant...
71   c'est dur... mais tellement simple...
72   la psychologie...
73   deception !!!
74   Tout le monde...
75   j'ai oubliĂ©...
76   Croire...
77   peut-ĂŞtre...
78   je cherche le problème
79   je le hais
80   on a beaucoup...
81   allons tout droit...
82   honoka neko...
83   j'essaye
84   la vie est une couleur que seul le temps efface...
85   j'ai rĂ©ussi
86   le ciel est bleu...
87   hihihihihi...
88   je suis fier...
89   Ă§a
90   je suis si heureuse...
91   on est toujours tout seul au monde...
92   je voudrais que vous aussi vous trouviez
93   Aider les autres
94   chaque chose qu'on fais...
95   sais tu...
96   je voudrais pouvoir...
97   la seule chose pour laquelle je veux qu'on se souvienne de moi...
98   j'aurais jamais pensĂ© que sa pouvais lui arriver
99   oh lĂ !!
100   sa y est...
101   j'ai rĂŞvĂ© de lui...
102   les smileys...
103   um...
104   Que puis je dire...
105   vouuuaaaaaaaaaaaaaouuuuuuuuuuuuuu !!
106   garçon manquĂ©
107   lalalalalalalalalala
108   c'est très important...
109   si vous pouviez
110   rrrrrrrrraaaaaaaaaa les numains!!
111   Je me demande???
112   et moi qui me plaignait...
113   Il a dit...
114   ^-^
115   La toile
116   C'est trop pas juste
117   je trouve pas de titre qui peut tout rĂ©sumer
118   la femme est l'avenir des cons et l'homme n'est l'avenir de rien!!
119   Ă´_O
120   Parce que je t'aime, parce que je sais pas le dire, parce que je sais pas mentir
121   sa faisais longtemps...
122   Bonjour d'Allemagne
123  lettre d'amour qu'il ne lira jamais...
124   Besoin de maman
125   enferme moi
126   qu'est ce qui a changĂ©?
127   Un peu...
128   dormir...
129   Des choses Ă  dire...
130   La patente est payĂ©, la mort autorisĂ©
131   CĂ©line
132   Mon coeur...
133   hantĂ©e...
134   rejettĂ©
135   Aveugle
136   DĂ©dicace le grand retour
137   j'ai pas compris
138   Petite annonce
139   Alors petite?
140   Ravalez votre jugement
141   l'attaque des marshmallows
142   J'ai pas voulu
143   attente, abandon...
144   Ă©crire
145   le temps
146   sensation
147   formule d'oublie...
148   Ravage
149   vide
150   dĂ©sastre
lettre d'amour qu'il ne lira jamais...      page publique

A 538W70 de MM70

« Je ne suis pas le genre de fille à me laisser emprisonner, je suis libre… »
CÂ’est ce que je disais, cÂ’est ce que je croyaisÂ…
Et puis un jour tu as débarqué dans ma vie, mon regard s’est posé sur toi, et là je suis tombé. J’ai compris que j’avais perdu mes ailes, que je m’étais condamné moi même, et cette cage que j’avais si souvent évité, c’est moi qui y suis rentré, et j’ai égaré la clé…
Je la recherche quelque fois, quand je ne suis pas trop occupé à penser à toi, j’essaye par moment de t’oublié, pour me sauver, mais il est trop tard, je suis déjà perdu, tu m’as hypnotisé, tu m’as ensorcelé. Tu n’as pourtant aucun pouvoir, mais il suffit que tu me souris et mon cœur bat plus vite, tu sais me rendre plus légère, beaucoup plus légère que n’importe quel nuage. Tu es mon fantôme, celui qui me hante le jour comme la nuit, celui qui hante mes rêves et ma vie…
Loin de toi, je n’ai plus envie d’avancer, je baisse les bras, loin de toi, je n’arrive pas à exister, et pourtant j’essaye de sortir la tête de l’eau, mais après une brève bouffé d’air, aussitôt je replonge.
Je guette les flingues, je regarde les couteaux, je recherche les cordes, et je me surprend mĂŞme des fois Ă  fixer les voitures ou les trainsÂ…
Mais je ne fais rien, jÂ’attend que mon cÂśur sÂ’arrĂŞte de lui mĂŞme, et jÂ’avance sans raison dans le brouillard. Tu es le soleil qui pourrais Ă©clairer mes jours, rien que ton regard peut me rendre heureuse pendant des semaines, rien que de te voir me donne envie de continuer encore un peu. Je tÂ’aime, et je tÂ’aime encoreÂ…
JÂ’ai peur tout le temps, mais je ne souhaite quÂ’une chose, te revoir, te revoir sans cesse, te revoir toujoursÂ…
J’ai perdu le sens de ma réalité, la pente était trop glissante, j’ai basculé, et aucune drogue ne pourras jamais me faire l’effet que toi tu créer en moi…
Je sais sûrement mieux que personne que pour toi je ne suis rien, je me le répète sans arrêt, pour toi je suis juste une fille qui t’as rendu la vie dure pendant deux ans, je suis juste une personne qui passe, peut-être même qui est déjà passé, pour toi je suis le néant…
Je donne une existence au néant, toi tu lui as juste pardonné quelque chose que tu as déjà oublié. Je te créer insensible, je t’enlève tous sentiments, j’arrive même des fois à te haïr autant que je t’aime…
C’est vrai tu m’as fais souffrir, je t’ai poussé aux extrêmes, mais avant que la souffrance ne provienne de moi, tu m’as abandonné, alors que j’avais besoin de toi, j’avais tellement besoin de toi, beaucoup plus que L70, beaucoup plus que personne. T’avais pas le droit de me laisser, t’avais pas le droit, pas après que j’ai aidé L70 à t’avouer ses sentiments. J’aurais voulu être avec toi, et je t’ai perdu…
Mes sentiments sont tellement confus, je nÂ’ai jamais rien compris Ă  lÂ’amour, mais je sais que dÂ’ĂŞtre avec toi est aussi vital que de respirer, et lĂ  jÂ’Ă©touffeÂ…
Pourquoi ? Pourquoi est ce que je t’aime toi, et pas n’importe qui d’autre ? Explique moi, je suis seule, je suis si seule, malgré la foule qui m’entoure, je recherche ton odeur, tes regards, ton sourire, dit moi pourquoi toi ? Pourquoi ?

Ta meilleure ennemie
Marie Â…