JOURNAUX PUBLICS   JOURNAUX COLLECTIFS   MON PROFIL

  


Sans Comment Taire Journal intime créé par rien2rien

PLACER UN MARQUE PAGE | AJOUTER LE CONTACT AUX FAVORIS |
Ce journal est partiellement publique
Journal public


Préface
 Introduction...
 Danger : "vulnérabilité" à l'horizon!!
 Vie et histoire personnelle.
 Miroitements Migrateurs
 L'Océan aux étoiles.
 Raconte-moi!?...
 Belle-de-jour
 "Entre" nous & la Vie!
 L'Amour du mot
10  Ma Maison!
11   6 000 années lumière
12   Vie et labyrinthes!
13   Tout & rien
14   Vivre
15   Richesse du tout perdre
16   Le Son
Ma Maison!      page publique

Il fait soleil aujourd'hui, mais assez froid tout de même!

Me couchant en moyenne vers les 4/5 heures du mat' (en ce moment), je me lève plutôt tard et, mon "fil de jour", celui auquel je m'accroche pour sortir du lit, pimpant, reste l'ordi, et, par lui, l'écriture.

Ainsi ne fais-je plus, gosso modo, que des allers-retours entre le site et le traitement de textes, totalement absorbé par l'écriture et celle des autres!

Même quand je n'écris pas j'écris, quand je dors j'écris!

Tout se donne rendez-vous sur le clavier, que ce soit dans ma tête ou sur des inspirations auxquelles je donne tout!

Car je ne m'éparpille pas ailleurs que là, depuis un petit temps, dans ces contrées qui font tant parler mon être!

On pourrait presque dire que je suis la plume et la vie la main par laquelle elle trouve son plein épanouissement!?

Car je ne vis pas au milieu des autres, non : mon temps seul est partagé entre moi et ce que j'aime faire : chaque jour que fait Dieu est consacré uniquement à ce qui me plait et que je sens, le reste s'étant mis lui-même de côté pour ne plus me laisser qu'avec ce que j'aime et "l'inspiration du moment".

J'ai appris à me foutre de ce qu'on en pensais, à ne pas prendre les (inévitables) jugements des autres aux pieds de la lettre!

Donc je me lève le "matin" et ne m'en remets "qu'à" ce qui bat intimement en moi, imprévisible, même face au plus succin des plannings.

J'évolue ainsi dans un univers où tout se délivre et délie au fur et à mesure que coulent les instants, totalement disponible aux invitations alors tendues, qu'elles me fassent passer du coq à l'âne ou pas!

Rien ni personne ne me dicte ce que je "dois" faire ou ce qui est "bon" pour moi : seule sa latitude m'en est laissée!

Pas que je veuille en imposer, vivre en marge ou "durci" face à la société ou la vie!! Mais simplement parce que ça se passe comme ça en moi, que ma nature ou mon instinct me dictent cela et que je n'ai que peu pour me battre contre : j'ai bien "essayé" mais...!

Alors chaque jour m'appartient ; je le traverse en toute simplicité et ne m'attarde que si peu au "après, ailleurs ou demain"!

Vivre comme ça c'est comme "mourir à un instant pour renaitre dans le suivant", qui lui meurt et redonne naissance à un autre, comme ça, de vie en mort, de mort en vie, sans certitude et "temps" pour se vivre et se reconnaitre ailleurs que "là".

Chaque instant est nouveau, une découverte pas voilée par ce qu'on "pense" être la vie, (toujours) fraiche et vivante!

C'est là que mon coeur m'appelle, là qu'il a constamment rendez-vous!

C'est touchant, vif, vibrant, alerte... : c'est ma Maison.

Paskal.