JOURNAUX PUBLICS   JOURNAUX COLLECTIFS   MON PROFIL

  


Sans Comment Taire Journal intime créé par rien2rien

PLACER UN MARQUE PAGE | AJOUTER LE CONTACT AUX FAVORIS |
Ce journal est partiellement publique
Journal public


Préface
 Introduction...
 Danger : "vulnérabilité" à l'horizon!!
Vie et histoire personnelle.
 Miroitements Migrateurs
 L'Océan aux étoiles.
 Raconte-moi!?...
 Belle-de-jour
 "Entre" nous & la Vie!
 L'Amour du mot
10   Ma Maison!
11   6 000 années lumière
12   Vie et labyrinthes!
13   Tout & rien
14   Vivre
15   Richesse du tout perdre
16   Le Son
Vie et histoire personnelle.      page publique

Hier, au réveil, une bonne surprise m'attendait : en surfant sur la toile avant de me mettre à mon journal (intime), un "père Noël", à mon insu, m'a envoyé un de ces colis express qui vous tue tout un ordi (antivirus et antispywares coupés sans délai et sans possibilité de réinstallation, avec bon nombre de logiciels "plus lançables"), si bien que j'ai pas pu écrire, trop occupé à réinstaller XP et le reste!

Ce n'est pas tant cette "bénédiction" qui m'a dérangé, mais le fait de "passer à côté de ce moment privilégié qu'est l'écriture du jour"!

Je tiens un journal intime depuis quinze ans et l'écriture reste pour moi "le seul vrai art que je pratique" naturellement, sans me forcer ni me "fatiguer", sans plus même, aujourd'hui, y chercher une quelconque "rédemption thérapeutique".

Car autrefois je m'y étais mis, à cette histoire de "renaitre par les mots", voyant clairement aujourd'hui que... "ça n'a, fondamentalement, rien changé" et que cela n'était, paradoxalement, pas nécessaire!

Ce matin je me sens plein de fraicheur, avec "le regard que la vie est au-delà du beau ou mauvais temps", que tout est privilège si on parvient à lui donner la réponse adéquate, non pas une réponse "personnelle" mais précisément son absence!

Car il est possible de voir "la vie telle qu'elle est", s'en faire humblement l'écho et voir cet écho à l'oeuvre tout autour de nous, sans le juger ou le confronter à "ses propres" estimations!

C'est souvent "la vie comme on la voudrait ou l'espérerait" qui perturbe tout et nous retient de l'accès à ce qui "simplement est".

Tout se déroule toujours et s'est toujours déroulé "comme la vie le voulait (et ce depuis la nuit de temps)" : alors pourquoi s'inquiéter, en faire toute une "histoire" ou en défier l'immuable?

Quand on n'est plus "occupé" à nos revendications, alors peut se rendre disponible un "autre regard sur la vie", la nôtre comme celle qui nous "entoure"!

Finalement : moins on tente de choses, d'oppositions ou impositions, d'enrichissement au-delà de ce qui se présente et que nous "avons déjà", et plus la vie nous montre que "tout est bien "déjà" comme c'est", qu'il n'y a pas à chercher "autre chose ailleurs", que, de toute façon, tout change et ne tardera pas à changer, à nous montrer et faire vivre autre chose, autrement... : car "qu'y pouvons-nous?", là où l'on s'est usé et s'use encore à intervenir sans que quoi que ce soit de significatif prenne place, sans même voir que "la vie EST au-delà" de tous nos efforts (pour la "changer") et... intentions, bonnes ou mauvaises?

Ce que le temps à fait sur "ma" vie : juste en faire "tomber les résistances", rien de plus.

Je n'ai eu le choix de "voir ou ne pas voir" cela : ça s'est imposé dans ce que "je considérais" comme... "ma" vie!

Aujourd'hui le coeur n'est plus à la "lutte (trop éprouvé pour ça)" mais à "l'abandon simple et sincère en ce que la vie (me) présente", sans trop de question ou jugement.

Et un soleil radieux s'offre en cela.