JOURNAUX PUBLICS   JOURNAUX COLLECTIFS   MON PROFIL

  


Mes pensées Journal intime créé par Emynona

PLACER UN MARQUE PAGE | AJOUTER LE CONTACT AUX FAVORIS |
Ce journal est partiellement publique
Journal public


Préface
 Les livres à l'école...
 Qui suis-je?
 Amour toujours..
 Lui...
 Pourquoi..
 Ouh espagnol!
 Tsss
 Ouin... 1er jour d'école
 Hummm miam :D
10   Gueule de bois...
11   Ces femmes qui n'aiment pas ÇA
12   Fin de samedi soir...
13   Beau dimanche apres-midi...
14   Fantastique lundi de travail...
15   Mmmmm... belle soirée
16   Que pedo!!
17   Belle soirée de fête...
18   Criss
19   C'est fait
20   Arf...
21   La vie secrète des gens heureux...
22   Fuckin player!
23   Ah.. mélancolie..
24   Bientôt le 18 sept..
25   Ouff... besoin de sommeil
26   Journée pluvieuse
27   Ouff la FDS...
28   Jour d'octobre
29   JEEE suis folle.
30   1 mois et demi plus tard...
31   Folle folie...
32  --------------
33   Que vida la mìa!!
34   Besoin de vivre!!
35   Ma vie future
36   Il fait froid, qu'on me réchauffe...
37   Abrutis..
38   Journée ennuyante
39   Indécise
40   SEmaine d'exams
41   Tot le matin! Tralalala
42   Besoin de me confier
43   J'en ai marre
44  Nous, les enfants du divorce
45   Ptit résumé de vie... jsai po pk
46   Après tout, c'est la vie!
47   Oh Juillet, juillet
Nous, les enfants du divorce      page publique

Ma mère s'est séparée de mon père quand j'avais 5 ans... toute ma génération est comme ça, tous des enfants du divorce. Est-ce que nos parents sont plus fuckés que nous autres, ou quoi? Moi quand j'aurai des enfants je m'enfuierai pas au premier problème survenant dans mon couple parce que j'aurai voulu un enfant trop tôt.. comme ma mère... je veux dire.. on nous traite de réresponsabilisé, de lâches, de bons à rien... je travaille depuis mes 14 ans, et je fais des sous depuis que j'en ai 13... tsé depuis que j'ai 5 ans j'ai vu combien de mecs passer devant mes yeux, tous plus fuckés les uns que les autres? Je suis tannée de ça, je suis tannée de cette ambiance chez moi... ma mère a l'arrête pas de se chicaner chez moi depuis que je suis toute petite... depuis toujours... jamais je n'ai eu une semaine tranquille, non y'a toujousr quelque chose. J'ai jamais eu de belle famille unie, j'ai un père mais il vit à 5h de chez moi... ça m'écoeure en ce moment de penser que je n'ai jamais eu de belle vie de famille, de moment normal, je ne sais même pas à quel modèle m'identifier. Ma mère criss, pour être heureuse elle a absolument besoin d'un chum. C'est sa seule raison de vivre, et quand je lui demande pourquoi elle n'a pas d'amis, elle me répond que ça ne sert à rien et qu'on ne peut avoir confiance en personne. Elle veut déménager avec son chum là, je veux dire ils se chicanent à chaque 2 jours, est-ce qu'elle pense que ça règlera vraiment leurs problèmes aller vivre ensemble. Je ne veux plus de cette ambiance, je suis TANNÉE!! TANNNÉE TANNÉE TANNÉE, je le crirais sur les toits... sinon quoi je vais devoir déménager seule en appartement? J'aimerai pas bien plus ça, je ne voudrai pas vivre seule et mes amies ne sont pas assez vieilles pour déménager avec moi merde! Je suis tannée criss que oui... tannée d'elle. Toujours une raison pour se chicaner au lieu de s'avouer qu'elle ne l'aime pas, et lui non plus n'est pas parfait, je le sais très bien, il est bien fucké dans la tête mais c'est ce que ma mère aime... elle veut un gars qui va dépendre absolument d'elle et qu'elle puisse éduquer à sa manière.

On nous traite de lâches... c'est les parents les lâches, c'est l'école qui nous a élevé, et après on se demande pourquoi tous les profs sont en burn-out ou aussi mauvais à l'éducation.. c'est sûr criss ils doivent nous éduquer en même temps que nous enseigner, c'est comme impossible. Nos parents à la place nous font leurs crises d'aliénation parentale. Quand j'étais jeune et que j'allais chez mon père, elle passait son temps à appeler, et si j'oubliais une journée seulement de l'appeler c'était quasiment la police chez nous! Elle hurlait comme une malade sur lui. Ma mère a toujours pensé que la solution pour régler nos problèmes était d'hurler sur le monde, et moi au contraire je n'hurle jamais sur personne... je ne me défends pas quand on m'insulte... je ne sais pas quoi répondre, j'ai l'impression qu'ils ont raison. Comme hier, Dave là le susceptible, qui m'arrive : heye pourquoi en descendant t'a pas ramassé une poche de linge... j'tais genre, désolée... tsé y s'est senti mal y m'a dit : bin voyons je t'accusais pas là, je voulais juste t'aider... tsé chais pas... quand je réponds à ma mère je me fais hurler dessus... je suis tellement tannée... du monde entier. Ma mère, mon chum... Simon criss on dirait vraiment qu'il se calisse de moi... le monde à l'école, les profs aussi se calissent bien de moi... qui qui se calisse pas de moi ein? À la fin? Personne... peut-être que c'est moi qui est vraiment down ces jours-ci pour avoir cette impression, mais on dirait que je ne vois pas de lumière au bout du tunnel de ma tristesse... il y aura toujours des choses mauvaise, et toujours tous ces gens qui ne pensent qu'à eux tandis que moi je les aide comme je peux, mais personne ne m'aide moi... est-ce que je dois m'aider moi-même? Je vais travailler, et j'ai l'impression que tout le monde va se calisser de moi... ces jours-ci, aussitôt que je me retrouve toute seule, je pleure pour telle ou telle raison... pour toutes les raisons du monde... pour le monde qui n'est pas gentil avec moi, pour ma mère, pour le boulot, pour Simon, pour mes 'amies'... qui m'a appelé aujourd'hui? Personne... j'ai toujours été une personne qui voulait voir du positif partout, mais maintenant ça ne me tente plus, c'est rendu trop difficile, on dirait que j'ai accumulé trop de blessures de ma jeunesse... j'imagine que ma mère a fait du mieux qu'elle pouvait, ses ressources étant limitées... je lui pardonne, mais j'aimerais que l'on tourne la page maintenant, j'aimerais être à une autre étape de ma vie maintenant, grandir en quelque sorte... être libérée de mes peurs, de mes malheurs..­. écrire biensûr m'aide à comprendre... toutes ces choses que je refoule en moi depuis tant d'années, j'aimerais maintenant m'en libérer et regarder un lendemain ensoleillé et merveilleux, enfin, un lendemain où je serais heureuse sans anicroches. Je serais prête maintenant à vouloir faire ça, mais il n'y aura personne pour m'aider, alors comment je vais faire. J'irai voir un psychologue? Je ne sais même pas s'il y en a un à l'école, mais je sais maintenant que j'ai le désir sincère de guérir. Et pas juste en refoulant tout... je veux vraiment guérir intérieurement. Je veux qu'on ne me traite plus de lâche, qu'on me dise que je suis négative... vous rappelez-vous de cette fille qui était positive avant? Non parce que vous vous en fouttiez... je broie du noir, c'est fou... j'aimerais être sincèrement heureuse, pas juste une journée, mais pour de bon... c'est sûr qu'il y aura toujours du noir dans ma vie, mais je voudrais m'établir une base plus solide...