JOURNAUX PUBLICS   JOURNAUX COLLECTIFS   MON PROFIL

  


zinzolin et autres fantaisies Journal intime créé par zinzolin

PLACER UN MARQUE PAGE | AJOUTER LE CONTACT AUX FAVORIS |
Ce journal est partiellement publique
Journal public


Préface
 clap de début !
 Ahhh Cali (pages)
 Austérienne pas austère
 Ex-exaltée, devenue calme...
 Contente, moi !!!
 Mystérieux Mister T...
 Concert j-3
 Mister T. vol.2
 Recherche gentille sorcière pour magie blanche
10   Recherche gentille sorcière pour magie blanche
11   Ecriture, drogue douce...
12   C'est dur de vieillir
13   Tendre et perfide Théo
14   Instants d'éternité...
15   Bof...
16   Redondant Théo...
17   Bonheur...
18   J'ai horreur de l'amour
19   Réflexions un jour de pluie
20   Simple gribouillis
21   Vieille Lolita
22   Echauffement
23   Marre de Théo
24   de retour...
25   Accrochez-vous ! (mes rares lecteurs...)
26   Pour maman
27   de retour...
28   Jon...
29   Mieux
30   Cousin, première
31   Bon anniversaire, maman
32   cousin, deuxième
33   nico, fin ?
34   Nico, encore
35   sur la route du retour
36   sur la route du retour
37   sur la route du retour
38   histoires d'O
39   Ã©trange inquiétude
40   Théo is back
41  ras-le-bol
42   patate de nouveau
43   Putain de vie
44   Putain de vie
ras-le-bol      page publique

Pas venue ici depuis un bout de temps. Je vais bientot avoir 30 ans. Je n'en reviens pas. Pas vu le temps passer. On est tous logé à la même enseigne, mais j'avoue que mes 30 ans, je ne les sens pas du tout.
Je suis toujours dans les mêmes questionnements par rapport à ma vie. J'ai choisi un mode de vie particulier, avec pour seul objectif de ne vivre que de mes passions. Eh ben, ça demande vraiment un nombre impressionnant de sacrifices. D'abord, je ressens une insécurité permanente, qui m'empêche de faire pas mal de projets. Je ne suis pas du tout matérialiste, mais se sentir pris à la gorge en permanence n'aide pas à envisager sereinement l'avenir. Le tic-tac de mon horloge biologique s'accélère : un môme, quand ? Et dans quelles conditions ? En ai-je vraiment envie ? C'est la crise des 30 ans, ou quelque chose de plus profond, comme le deuil de maman que je n'ai pas affronté avec mes tripes ? Je me sens larguée, là. Et je tombe "amoureuse" à peu près tous les 6 mois... sachant que ce n'est pas de l'amour, mais simplement un besoin d'avoir des objets d'amour en dehors de mon couple, qui pourtant me rend heureuse...
Putain, et j'avais trouvé le boulot idéal, il risque de me filer sous le nez. Mon roman avance à pas d'escargot, besoin de me réaliser, mais je manque d'énergie en ce moment.
J'en ai marre.
Ca doit être passager, je suis comme les chats, je retombe toujours sur mes pattes.
Haut-les-coeurs, Milie.