JOURNAUX PUBLICS   JOURNAUX COLLECTIFS   MON PROFIL

  


Mes pensées Journal intime créé par Emynona

PLACER UN MARQUE PAGE | AJOUTER LE CONTACT AUX FAVORIS |
Ce journal est partiellement publique
Journal public


Préface
 Les livres à l'école...
 Qui suis-je?
 Amour toujours..
 Lui...
Pourquoi..
 Ouh espagnol!
 Tsss
 Ouin... 1er jour d'école
 Hummm miam :D
10   Gueule de bois...
11   Ces femmes qui n'aiment pas ÇA
12   Fin de samedi soir...
13   Beau dimanche apres-midi...
14   Fantastique lundi de travail...
15   Mmmmm... belle soirée
16   Que pedo!!
17   Belle soirée de fête...
18   Criss
19   C'est fait
20   Arf...
21   La vie secrète des gens heureux...
22   Fuckin player!
23   Ah.. mélancolie..
24   Bientôt le 18 sept..
25   Ouff... besoin de sommeil
26   Journée pluvieuse
27   Ouff la FDS...
28   Jour d'octobre
29   JEEE suis folle.
30   1 mois et demi plus tard...
31   Folle folie...
32  --------------
33   Que vida la mìa!!
34   Besoin de vivre!!
35   Ma vie future
36   Il fait froid, qu'on me réchauffe...
37   Abrutis..
38   Journée ennuyante
39   Indécise
40   SEmaine d'exams
41   Tot le matin! Tralalala
42   Besoin de me confier
43   J'en ai marre
44   Nous, les enfants du divorce
45   Ptit résumé de vie... jsai po pk
46   Après tout, c'est la vie!
47   Oh Juillet, juillet
Pourquoi..      page publique

Pourquoi je l'ai laissé? Parce que j'étais à bout... parce que j'étais tannée criss... de ses maudites conneries...

Voilà tout avait commencé un jour merveilleux de septembre... on travaillait ensemble. Je le trouvais super beau et depuis quelques semaines il m'intéressait... mais bon j'étais encore imature dans le temps(et je le suis toujours...) alors... je sais pas il m'avait offert un lift je savais qu'il avait des intentions cachées c'était évident on se crusait depuis quelques semaines... et voilà dans la voiture on jasait.. moi j'avais 15 lui 17.. je venais juste d'avoir 15 ans.. et puis rendue devant chez moi... on se parlait, je voulais pas sortir de la voiture, je passais un si agréable moment... alors à un moment ça été tout seul on s'est approchés et on s'est embrassés... comme ça, on s'était jamais vus en dehors du travail ça aurait pu être une grosse erreur... mais bon. Alors je lui avais laissé mon numéro de téléphone. Je me souviens que le lendemain j'étais vraiment anxieuse et il m'avait rappelé seulement le lundi. Mais bon comme une conne j'avais une autre histoire en même temps. J'avais rencontré un mec le vendredi et ça m'avait faché que lui Simon ne m'ait pas appelé le dimanche et puis j'étais vraiment pas sûre de mes sentiments c'était bin normal là... alors j'avais revu l'autre mais bon ça l'a jamais continué... mais bon Simon les premiers jours il faisait que m'appeler il habitait à 30 minutes en voiture alors.. je sais pas nous les jeunes on est vedges! Alors, au début on avait pas grands choses à dire... on parlait du restaurant beaucoup, et de notre boss cinglé en plus c'était son voisin... sinon on a fini par mieux se connaître et on se complétait bien.. je suis un peu fofolle et lui était comme ça aussi alors on riait beaucoup... puis le samedi suivant il était venu chez moi après le travail, j'avais travaillé ausssi ce soir-là(à savoir que pour nous, après le traval ça signifie vers 1h, voir 2h du matin) enfin... alors on était couchés sur le divan de chez ma voisine devant un film(dont je n'ai finalement jamais su le sujet... haha..) parce que dans ce temps-là je vivais chez ma voisine de pallier parce que mon twin qui était là pour ces 2 mois au Mexique vivait dans ma chambre et je vis dans un 4 et demi avec ma mère alors je logeais chez notre voisine parce que c'est une amie et en échange on gardait sa petite gratuitement. Alors voilà... on était vraiment bien... finalement vers 4h du matin je lui avais dit qu'il pouvait dormir chez nous parce que là y'était rendu pas mal tard... alors on s'était couchés dans mon lit de l'époque, un lit simple... hum... chéri... j'avais déjà passé quelques nuits avec d'autres mecs alors je trouvais ça super confo... le lendemain matin on avait vedgés au lit.. c'était spécial on se connaissait pas beaucoup ein... alors je sais pas, inspirée je lui avais fait une fellation et faut dire que dans le temps j'étais nulle j'avais pas trop d'expérience.. et il savait même pas que j'avalais alors il était trop géné et il était venu sur lui-même... ah amour.. je saurais pas dire vers quelle heure il était parti mais bon... là je savais que j'en étais amoureuse mais pas à ce point-là encore... je veux dire j'en étais pas encore consciente...

Puis 2 semaines plus tard on avait fait l'amour... eh oui on allait vite... c'était ma première fois...
Ma première fois... qu'est-ce que c'était nul... on avait rien de prévu, c'était même pas prévu je dirais... plus les jours allaient et on se découvrait.. et puis... voilà on avait essayé quoi... ça faisait mal... parce que déjà là je mouillais pas du tout et puis.. non j'avais pas vraiment aimé... il avait fini par faire son passage, je me souviens même que la premiere soirée qu'on avait essayé ça avait même pas marché... mais voilà c'était fait.. j'en faisais pas grand cas, je veux dire, je me suis pas fait un cinéma... pour moi c'était pas sacré... mais bon ça été le début d'une partie tellement importante de ma vie, de la vie de tous les autres humains... je suis vite devenue accro... mon chum capotait il trouvait que j'aimais trop ça... moi une fois? non plutôt, 2, 3, 4 fois par jour... j'étais insatiable et je n'étais pas timide du tout non plus... je sais qu'il y a des filles qui ont peur, qui je ne sais pas sont timides de montrer leur corps mais ce n'était pas mon problème... sans être exhibitioniste je n'avais pas honte.... un corps c'est un corps et tous les corps sont beaux... de la chair... j'adore caresser la chaire, la lécher, la pétrir avec mes mains... je suis très sensuelle... alors... moi et mon chum on avait une très bonne complicité au lit disons... et puis je suis pas vieille j'en ai conscience...

Alors drame un jour j'apprends qu'il avait été... aux danseuses. Les danseuses.. vous voulez savoir c'est quoi ma description des danseuses nues? Salopes trop lâche pour faire des études, qui se font rouler sur le corps... vous imaginez? Une fille comme moi qui aime tellement ... le contact humain, qui est si privilégié... vendu! Eh oui donnez moi 10$ je vous donne ce privilège... quelle horreur. Alors là quelque chose.. ça faisait quoi 2 mois que je sortais avec? Quelque chose s'est brisée.. peu à peu j'ai perdu ma confiance en lui et en moi-même... j'ai eu peur. Alors que ces 2 mois avaient été merveilleux et sans doute soudainement ce sentiment naissait... pourquoi moi? Ces ex je les imaginais tellement plus belles que moi... pourquoi moi... moi je me trouvais grosse... moi je me trouvais si, cela, nanana... pourquoi est-ce qu'il avait été là quelle cruauté pour moi... pourquoi est-ce qu'il ne regarderait pas d'autres filles... alors des conflits sont entrés entre nous... et peu à peu on a commencé à moins se voir... il était rendu du genre... oh il est 9h je vais rentrer je veux me coucher à 10h... des niaiseries, alors qu'au début il partait de chez moi à 2h du matin alors qu'on avait cours le lendemain! On se chicanait souvent.. pas de grosses chicanes... mais des petites sautes d'humeur... on faisait l'amour par exemple, et là durant la période du entre 2, ça pouvait ressortir... pourtant l'amour continuait de grandir entre nous quelle folie... est venu Noël. Il m'avait donné une superbe montre qui vaut 300$... c'était super je lui avais préparé une belle petite soirée pour l'après-restaurant avec ma famille genre le 25 décembre avec chandelles et petite dentelle... et puis un mois plus tard je partais pour le Mexique. On a pleuré tous les deux à l'aéroport... et les jours suivants au Mexique je pouvais pleurer des heures pour lui... mais... loin des yeux, loin du coeur. Oh...