JOURNAUX PUBLICS   JOURNAUX COLLECTIFS   MON PROFIL

  


Journal intime créé par desesperée

PLACER UN MARQUE PAGE | AJOUTER LE CONTACT AUX FAVORIS |
Ce journal est partiellement publique
Journal public


Préface
 0
 1 - présentation
 2
 4
 5
 6 - margo
 7
 8
 9 - éloge a max. décédé.
10   10 - citations
11   11
12   12 - Burzum
13   13
14   14
15   15 - cousine
16   16
17  17. Je m'ennuie.
18   18 - Retour après plus d'un an.
19   19- L'évolution
20   Grandir
21   24 ans
17. Je m'ennuie.      page publique

Je m'ennuie de mon hirondelle. Elle. La plus merveilleuse personne au monde. C'était elle. Mon hirondelle. Vous ne pouvez pas comprendre a quel point je l'aimais. Vendredi je retourne pour st-tite. Certainement la plus petite ville de cowboy au monde, mais la plus chaleureuse inexistante, j'adore cet endroit. Il y est remplit de souvenirs. J'ai hate d'aller m'asseoir au milleu du quai du chalet, fermer les yeux, et retourner au moments ou grand maman nous regardais du balcon, lorsque fred dans le lac et qu'elle riait, tout simplement, en nous regardant allé. De la voir et de l'entendre ricanner, de la voir se lever de sa chaise et de s'accoter sur le balcon pour dire a fred " es-tu correct ma pitoune?" Simplement de me remémorer son visage, sa voix, ses yeux. Elle étais si belle, pleine de soleil, resplendissante. Elle était tout simplement là.

J'adorais la regarder se peigner les cheveux lorsque j'étais toute petite. J'avais une adoration envers cette femme. Elle était mon modèle, mon héroïne. Je passais les 3/4 de mon temps avec elle. C'était le bonheur. Je l'imitait lorsqu'elle peignait sur une des ses nombreuses toiles. J'allais dans son garde-robe essayer les centaines de paires de soulier qui y était, je marchait avec, je mettait son chapeau, ses lunettes de soleil et une veste quelconque et j'étais (je pensais) aussi belle qu'elle. Personne ne pourra accoter sa beautée. Personne ne pourra jamais accoté l'amour qu'elle donnait aux autres. Personne ne pourra l'accoter, même pas y arriver a la cheville. Elle est trop parfaite.