JOURNAUX PUBLICS   JOURNAUX COLLECTIFS   MON PROFIL

  


Journal intime créé par desesperée

PLACER UN MARQUE PAGE | AJOUTER LE CONTACT AUX FAVORIS |
Ce journal est partiellement publique
Journal public


Préface
 0
 1 - présentation
 2
 4
 5
 6 - margo
 7
 8
 9 - éloge a max. décédé.
10   10 - citations
11   11
12   12 - Burzum
13   13
14   14
15  15 - cousine
16   16
17   17. Je m'ennuie.
18   18 - Retour après plus d'un an.
19   19- L'évolution
20   Grandir
21   24 ans
15 - cousine      page publique

Elle l'a écrit pour moi il ya quelques temps.
-------


On est amies depuis longtemps
Presque depuis l'début d'notre vie

C'est ma soeur et ma cousine
Je suis sa petite soeur et sa magicienne "Fredo"

Depuis qu'on est petites on s'amuse
Comme elle dirait: "On se fait du fun"

On a eu l'époque des cabanes de sous-sol et des Karaoké "La Fureur"
Jumelée à celle des Spice Girls et des Galeries de la Capitale

On avait Grand-Maman, les bracelets en plastique et les talons hauts
Le plaisir de "visiter les étages" et d'éviter les commères

On avait l'été, la piscine et nos jeux
Toujours la joie de s'revoir

Mais évidemment on a grandi
Changé avec le temps

Les talons de Grand-Maman lui faisaient plus
On a rélégué nos disques aux oubliettes

Le temps a passé lentement
Et pourtant si vite...

Il y a deux ans maintenant
La grande époque s'est terminée
Avec l'envol de notre Grand-Maman
Devenue hirondelle pour l'éternité

C'est de cela que je veux parler

Elle a pleuré, dépéri, refusé
Elle a souffert comme on lui avait pas appris
Elle est tombée de haut et le choc a été trop gros

Elle a changé comme jamais
Elle a vécu tous les maux, toutes les souffrances
Grand-Maman partie, ça a été le tour de d'autres
Les catastrophes tombaient du ciel
Le Bon Dieu n'avait aucune pitié pour elle

Sans lui laisser le temps de se relever, en veux-tu en v'là,
Ça lui retombait sur la tête
Ça lui rentrait dans le coeur

Elle en avait assez d'être la cible des fléchettes qui lui rentraient tout le temps d'dans
Elle voulait mourir et devenir libre hirondelle
Elle vivait parce qu'elle avait pas le choix
Sinon elle aurait vite décidé de son sort...

Aujourd'hui j'parle en son nom
Donnez-lui sa chance
Redonnez-lui l'espoir qu'elle a perdu
Elle veut plus vraiment mourir, elle peut pas le vouloir
Aidez-la, supportez-la, faites qu'elle vive heureuse
Elle a trop souffert et trop réfléchi

Elle pense qu'on est là comme remplaçants
Que la vie apporte rien, sert à rien
Elle a toute une grosse idéologie d'la vie
Elle a pas entièrement tort...
Mais Mon Dieu, si vous lui faisiez voir le beau côté de la vie
Si vous lui redonnez petit à petit, et même pas au complet
Juste en partie, ce que vous lui avez pris...

On est amies depuis longtemps
Presque depuis l'début d'notre vie

Gâchez pas ma vie
Gâchez pas la sienne

On est soeurs et on le restera.