JOURNAUX PUBLICS   JOURNAUX COLLECTIFS   MON PROFIL

  


Le combat de la vie contre la mort Journal intime créé par suicidaire

PLACER UN MARQUE PAGE | AJOUTER LE CONTACT AUX FAVORIS |
Ce journal est partiellement publique
Journal public


Préface
 tout a commencer le 7 aoĂ»t 2003
 Comme je dis souvent, le vrai tombeau des morts, c'est le coeur des vivants.
 l'hĂ´pital psychiatrique
 ma description
 Les comparaisons
 l'hopital psychiatrique plus en detail
 jai dla misère de vivre avec ce que je suis
 une chanson.. de ma vie
 afi... a fire inside... ceux qui me laissent ici
10   mon coeur est sombre... il le resteras
11   partir est ce que je dĂ©sir
12   La nostalgie de l'ange
13   Le sot de l'ange
14   tout ce que je pense en belle phrase
15   le lac-Ă -la-perchaude! avec fred... spour toi grand maman...
16   grand papa
17   de retour en enfer
18   Pourquoi tout va si mal?
19   le bout de tout
20   SA ME FAIT TELLEMENT CHIER
21   2 ans plus tard
22   L'hĂ´pital psychiatrique... oui ji suis retournĂ©e
23   Je recommence...
24   Les points positif reviennent après tout ça...
25   Ma premiere crise dangoisse suicidaire
26   Problème familiaux
27   ohhh ouaisss! oh ouais!
28   Daniel... r.i.p
29   mon site web
30   plus que trois jours avant la psy
31   ma psy...
32   moi et steven
33   mes roses noires et moi
34   Les journĂ©es s'Ă©claircissent
35   quand le suicide peend le dessus
36   Que la lumière sois!.. MalgrĂ© tout, elle ne fut pas
37    20 ans passĂ©
38   2 mois
39   St-Jean et domaine maiszeret
40   un Ă©tĂ© a passĂ©... peut-ĂŞtre trop tourmantĂ©
41   jours après jours...
42   Demain, dès l'aube
43   Jalousie... bien retournĂ©e
44   toi dans ta tombe, moi qui pleur, deux ans après ta mort
45   Le cimetière ce matin
46   AHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH
47   Lettre a Miran
48   Miran demain
49   mon i book!!!
50   Ma fĂŞte!
51   Behemoth
52   Behemoth
53   DEVISE DES SAINT-JOHN - Victor Hugo
54   La vie autre part
55   J'ai parlĂ© avec papa de tout ça
56   Recouper
57   PU DE BROCHE!!!
58   YVAN!
59   TOUT REDEVIENS SOMBRE
60   les retrouvailles de la mort
61   les retrouvailles de la mort
62   Occupation
63   tresses
64   Pascal
65   Pascal2
66   AznĂ©la Nyvard
67   Pascal et notre soirĂ©e d'hier
68   vidage de sac
69   Delivre moi
70   La mort de max
71   Pourquoi, le destin
72  Hirondelle
73   hirondelle 2
74   .
75   EnragĂ©e
76   streptocoque + mononucleose
77   la vie reprend vie
78   Johnny Winter, 22 avril au cabaret du Capitole de Quebec!!!!!
79   La cantatrice, le rouge goerge de mes dĂ©sirs!
80   matante margo, mon chum, et finalement mon oncle guy
81   retour au bonheur?
82   Depuis longtemps
83   Les derničres nouvelles.
84   Le journal prend fin
Hirondelle      page publique

Bonjour Ă  toi, petite hirondelle. Le temps ce fait sombre ces temps-ci, ne trouves-tu pas? Je trouve que oui.

Parfois, le goût de te rejoindre devient trop important... J'ai souvent l'impression de t'entendre... "Rejoins moi" est souvent ce que tu dis. Je me dis que c'est mon imagination, que je perd la tête. Si tu savais a quel point les jours me sont difficile dernièrement.

Il me semble que ma vie dérive tel une branche dans l'eau. Je ne veux plus avoir à subire la vie. La mort, trop souvent présente, ternis mes jours qui auraient pu être beau. Je m'imagine souvent, en fermant les yeux, retourner dans mon passé quand la mort ne faisait pas parti de mon vocabulaire... J'aimerais tant retourner à cet époque, faire de meilleurs choix, et effacer les erreurs du futur. Je regrette beaucoup de choses que j,ai fait dans mon passé... plutôt, des choses que j'aurais du faire. Mais bon, les erreurs du passé sont et demeureront dans le passé. Il faut faire avec.

J'ai une question pour toi, même si tu n'y répondra pas; Que serais la vie présentement si tu serais ici, au près de nous? Moi, je pense que la vie serait plus belle, ta mort a été trop vite, trop innatendue. Elle nous a tous troublé, certains plus que d'autre mais bon.

La vie est cruel, ne trouves-tu pas. Trop de gens sont partis, trop de gens nous laissent dériver seule dans la vie. Je relis souvent des lettre que je t'écrivais dans le passé... en voici une qui m'a marqué.

--------

5 septembre 04

Bonjour mon hirondelle
Maintenant trop longtemps que tu es décédée. Beaucoup trop de temps sans te voir. Beaucoup trop de temps sans entendre ta voix, sans te voir sourire, sans te parler. Je t’ai vu mourir. Je suis allée à ton enterrement, j’ai mi ton urne en terre. C’est moi qui a prit ta main, la dernière qui ta ‘’toucher’’ la dernière. Le son de ta voix me manque. Je me sens seule sans toi. Tu étais la seule à qui je pouvais parler de tout. Tu es morte et pourtant la vie continue, la Terre continue de tourner, le temps continue d’avancer. Le monde n’a pas changé, mais mon monde a changé. J’ai changé au point de ne plus me reconnaître… La vie n’a plus d’intérêt. Je n’ai plus de vie. Je me sens vide, vide comme mes paroles. Comment la vie peut-elle continuer si tu n’es pas là? Bonne question. Je ne peux pas vraiment y répondre. Triste. Je vie ton deuil depuis 1 ans et 1 mois… difficile de comprendre la mort si tu ne l’as jamais vécus. Maintenant, le futur est devant moi. Un futur qui, pour moi, n’a plus d’importance car toi tu n’es pas là. Même si tu devais partir un jour, je ne vivrai jamais ton deuil. Mais, j’essaie de vivre quelque chose de potable. J’essaie.. Bonne soirée ma belle hirondelle Je vais profiter de ma vie… jcrois.

Mireille


----------

maintenant 2 ans et demi de ton départ et je ne m'en suis toujours pas remise.

Certe, J'y pense moins... mais tu me manques toujours. Les décès ce sont rajoutés depuis... grand-papa chat, grand-papa maurice, monc jean-noel, Alex, Max... Je ne veux plus perdre personne, pas pour un certain temps au moins.

Toi qui est au ciel, tu pourrais peut-être parler à dieu s'il existe pour vrai? Dis lui que je ne veux plus souffrir, que c'est assez. Si je dois mourir pour arrêter de souffrir, qu'il me fasse mourir. Je veux cesser de souffrir. Aide moi. Dieu n'a jamais eu pité de moi, Dieu ne m'aime pas. Je n'existe pas pour lui.

Ce sera tout pour ce soir, grand-maman.
Bonne nuit