JOURNAUX PUBLICS   JOURNAUX COLLECTIFS   MON PROFIL

  


Vivre lorsque l'on est dans Ma peau en possédant tous mes caractères et mes conditions de vie Journal intime créé par anne sophie

PLACER UN MARQUE PAGE | AJOUTER LE CONTACT AUX FAVORIS |
Ce journal est partiellement publique
Journal public


Préface
 présentation
 suite
 tonton samu
 tvm( tout va mal)
 l'ecole me tape sur les nerfs
 pffffffffffffffff
 suis-je allée trop loin?
 j'ai eu tord!
 tt c "bien" passé!
10   enfin!!!!!!!!!!
11   je l'ignore tant que je peux!
12   pourquoi les garçons sont-ils aussi compliqué????
13   bilan
14   enfin !
15   Pourquoi ?
16   oublier ! 3 syllabes pourquoi est-ce si difficile !?!?
17   fini les vacances !
18   prkoi moi?
19   mon cher fantôme (1)
20  mon cher fantôme (2)
21   Pourquoi a-t-il autant d'emprise sur moi ?
22   il ne changera jamais !
23   tout le monde me manque !!! snif!
24   je suis deçue voire desespérée!
25   Rendez moi ma joie de vivre !
26   plus déprimée, tu meurs!
27   pas mal du tout ! mais ce n'est pas mon style !
28   C'est pas juste !!!!!!
29   finalement, elle retourne le rencontrer !
30   j'ai fini par ouvrir cette barrière !
31   tt secroule
mon cher fantôme (2)      page publique

Pendant toute une année,
Tu as eu toutes mes pensées,
Toute mon attention était pour toi,
Et bien des fois,
JÂ’ai cru que je tÂ’aimais !
Mais maintenant, je sais que jÂ’hallucinais
Comment une fille comme moi
Puisse tomber amoureuse de toi ?
Etait-ce petit air malicieux
Qui brillait dans tes yeux ?
Ou ton comportement
Qui te rendait si charmant ?
Tout ça je ne le saurais jamais
Car tu ne lÂ’as pas fait
Peut être par lâcheté ou par honte,
Mais il faut que tu affrontes
Ce que toi tu désires dans la vie
Et la moindre de tes envies !
Tu ne lÂ’as pas fait
Et moi qui croyais
Avoir trouver en toi
Un homme de soie
AujourdÂ’hui je me rends compte
Que par peur ou par honte
Tu ne lÂ’as jamais su
Mais pourtant je le suis
Toutes les nuits
Je me répète sans cesse : tu ne l’aimes plus !
Aujourd’hui te voilà partit
Loin de moi, loin de toi
Et je ne te lÂ’ai jamais dis
Chaque fois que je t’aperçois
Je me dis : « Ca y est, c’est le moment ! »
Mais la peur sÂ’empare de moi
Et cela depuis très longtemps
Je nÂ’ai jamais pu et su te le dire
Vu que tu en aimes une autre,
Je n’arrête pas de souffrir
Agissant comme une sotte
Mais je sais et que tu resteras mon cher et seul amour !
Et maintenant, que tu le sais
Mon cÂœur nÂ’est plus lourd
Et chacun de nous pourra suivre son parcours !
Moi aussi je l’ai fais à mon tour
Mais cela ne m’empêche pas de t’aimer mon amour !