JOURNAUX PUBLICS   JOURNAUX COLLECTIFS   MON PROFIL

  


zinzolin et autres fantaisies Journal intime créé par zinzolin

PLACER UN MARQUE PAGE | AJOUTER LE CONTACT AUX FAVORIS |
Ce journal est partiellement publique
Journal public


Préface
 clap de début !
 Ahhh Cali (pages)
 Austérienne pas austère
 Ex-exaltée, devenue calme...
 Contente, moi !!!
 Mystérieux Mister T...
 Concert j-3
 Mister T. vol.2
 Recherche gentille sorcière pour magie blanche
10   Recherche gentille sorcière pour magie blanche
11   Ecriture, drogue douce...
12   C'est dur de vieillir
13   Tendre et perfide Théo
14   Instants d'éternité...
15   Bof...
16   Redondant Théo...
17   Bonheur...
18   J'ai horreur de l'amour
19   Réflexions un jour de pluie
20   Simple gribouillis
21   Vieille Lolita
22   Echauffement
23   Marre de Théo
24   de retour...
25   Accrochez-vous ! (mes rares lecteurs...)
26   Pour maman
27   de retour...
28   Jon...
29   Mieux
30   Cousin, première
31  Bon anniversaire, maman
32   cousin, deuxième
33   nico, fin ?
34   Nico, encore
35   sur la route du retour
36   sur la route du retour
37   sur la route du retour
38   histoires d'O
39   Ã©trange inquiétude
40   Théo is back
41   ras-le-bol
42   patate de nouveau
43   Putain de vie
44   Putain de vie
Bon anniversaire, maman      page publique

Maman, aujourd'hui tu aurais 47 ans. Tu nous aurais invité à manger une pierrade, ou une tartiflette. Tu te serais faite toute belle pour l'occasion, tu aurais mis ta jolie robe noire ou tes fringues de gamine. Tu aurais été heureuse de nous voir rassemblés autour de toi. A table, nous aurions bu trop de champagne. Dès l'apéro, et ensuite toute la journée. Il y aurait eu Pat, ta siamoise, ta soeur de coeur, Isa et nous, tes enfants. Tu aurais ri, on aurait peut-être mis de la musique débile des années 80 et nous aurions dansé comme des mômes dans une boum un peu surrannée. On se serait fait des confidences, on se serait dit à quel point on s'aime.
Quelle tristesse. Aujourd'hui, il pleut et on se retrouve chacun avec sa douleur, avec le manque de toi.
Je t'aime, maman.