JOURNAUX PUBLICS   JOURNAUX COLLECTIFS   MON PROFIL

  


Le baisablement correct... Journal intime créé par Psyché

PLACER UN MARQUE PAGE | AJOUTER LE CONTACT AUX FAVORIS |
Ce journal est partiellement publique
Journal public


Préface
 Je suis une tarée de l'existence
 A propos de moi, pour une fois
 L'inhumanité est un ensemble non borné
 Moi et les hommes
 A la conquête du bonheur
 Ma grand-mère se prend pour un chat à l'article de la mort, ou mon étrange famille, sans tabous
 Du pissou au dodo: la journée type
 Du pissou au dodo: la journée type (opus number 2)
--------------
10   Demain, dès l'aube
11   Ma première cuite et quand on vous dit que l'alcool est dangereux c'est pas des conneries
12   J'ai beaucoup à dire, mais rien d'interressant
13   Mon retour bandant au lycée
14   Mon chat me fait la gueule
15   Je viens de lire le journal du moment
16   Suis-je réellement si étrange?
17   Grande nouvelle: J'aime mon mec!!! (1er tome)
18   J'aime mon mec - Tome 2
19   Pourquoi la vie nous donne ce qu'elle nous prendra?
20   Spleen
21   Est-ce que vous croyez aux miracles?
22   J'ai la poisse
23   Samedi de merde!!!
24   J'aurais voulu que toute la vie soit comme ce matin de juin
25   Petit problème et grosses conséquences
26   Paris
27   Suite de la saga "J'aime mon mec" (3)
28   Scoop : I'm a bitch
29   Boys & co
30   21 janvier 2004, 18:17, que se passe-t-il?
31   Notre faible monde
32   Mr Xxxxxxx est un enculé
33   J'ai envie de me plaindre un peu
34  --------------
35   Oyez, oyez, bonnes gens
36   J'ai plus envie de rien
37   Moi et mes p'tits poteaux (pas mes jambes, merci)...!
38   L'odyssée des petits amis
39  --------------
40   Lamentable
41   Du sang de pute dans les veines
42   L'épisode frustrant de la non-boîte
43   J'ai encore une bonne nouvelle
44   Dicos d'or
45   Je vais mieux...
46   Les vacances de toutes les orgies
47   Retour de vacances
48   Vacances (suite)
49   Etat de crise
50   Croque ta life
51   Lyrics (1)
52   Lyrics (2)
53   Retour de voyage
54  --------------
55   Comment vous dire...
56   Dieu existe-t-il?
57   Come back...
58   Avant la rentrée...
59   Le pire été qu'il m'ait jamais été donné de vivre (et heureusement...)
60   Les vacances, c'est fait pour prendre du bon temps...
61  Wawa in Corsica (1)
Wawa in Corsica (1)      page publique

A la fin de la dernière page écrite, j'étais sur le point de me lancer dans le récit fastidieux, mais à vrai dire surtout douloureux de mes vacances en Corse, début juillet.
Le problème est que je ne sais pas par où commencer, puisque je ne voudrais pas passer pour une gamine qui se plaint tout le temps de ce dont se plaignent toutes les gamines en pleine crise d'adolescence.
Soyons logique, au commencement, c'est à dire, aux alentours de 6 heures du mat' le premier week end de départ en vacances, premier conflit. Ma valise est trop grosse, le copain de ma mère l'ouvre pour vérifier son contenu (des fois que j'ai jugé utile d'emmener la table de la salle à manger). Manque de pot, quand je fais ma valise, je mets toujours mes culottes sur le dessus. Heureusement que je n'étais pas là quand il a fait ça, sinon, je crois que j'aurais pété un cable. Sauf que ça n'allait pas s'arrêter là.
Quelques heures de bouchons plus tard, tout le monde est à cran, mais le moral des troupes se maintient puisqu'on entend les cigales... Les cinq heures de bateau sont longues, tout est long... Monter une tente aussi, c'est long, surtout avec Lisa. Et les moustiques, eux, sont rapides, ils piquent fort, et les croutes restent longtemps. En deux jours, on aurait donc dit qu'on avait chopé une maladie de peau particulièrement crade et repoussante... So cute !
Je n'ai pas le temps de raconter tout ce qu'il s'est passé en détail, parce que ça serait trop long, et sans doute pas très interessant, mais dans l'ensemble, on ne faisait que s'engueuler tous les uns avec les autres, et surtout moi avec Marc. Aussi un peu avec Lisa, mais ça aurait pu être pire. Relativement beaucoup avec ma mère, mais c'est parce qu'elle prenait la défense de son homme (ce qu'elle fait toujours à l'heure où j'écris).
Le pire dans tout ça, c'est que le motif récurrent de la prise de tête était souvent des plus cons (ex : "Mais pourquoi tu ne mets pas le sel avant l'huile quand tu fais de la sauce salade ?!", "C'est trop te demander de ne pas perdre ta trousse de toilette..." (c'est vrai, un jour je l'ai oubliée dans les douches du camping. Mea culpa...), "Parle pas comme ça à ta mère"...). L'autre problème, c'est que ça finissait souvent par dégénérer en des choses du genre "Si t'étais ma fille, je te foutrais une claque"...
Bref.