JOURNAUX PUBLICS   JOURNAUX COLLECTIFS   MON PROFIL

  


Vivre lorsque l'on est dans Ma peau en possédant tous mes caractères et mes conditions de vie Journal intime créé par anne sophie

PLACER UN MARQUE PAGE | AJOUTER LE CONTACT AUX FAVORIS |
Ce journal est partiellement publique
Journal public


Préface
 présentation
 suite
 tonton samu
 tvm( tout va mal)
 l'ecole me tape sur les nerfs
 pffffffffffffffff
suis-je allée trop loin?
 j'ai eu tord!
 tt c "bien" passé!
10   enfin!!!!!!!!!!
11   je l'ignore tant que je peux!
12   pourquoi les garçons sont-ils aussi compliqué????
13   bilan
14   enfin !
15   Pourquoi ?
16   oublier ! 3 syllabes pourquoi est-ce si difficile !?!?
17   fini les vacances !
18   prkoi moi?
19   mon cher fantôme (1)
20   mon cher fantôme (2)
21   Pourquoi a-t-il autant d'emprise sur moi ?
22   il ne changera jamais !
23   tout le monde me manque !!! snif!
24   je suis deçue voire desespérée!
25   Rendez moi ma joie de vivre !
26   plus déprimée, tu meurs!
27   pas mal du tout ! mais ce n'est pas mon style !
28   C'est pas juste !!!!!!
29   finalement, elle retourne le rencontrer !
30   j'ai fini par ouvrir cette barrière !
31   tt secroule
suis-je allée trop loin?      page publique

"Je t'adore", "je pense à toi" m'a t-il répété et moi je lui ai répondu glacialement: " Moi, plus".
Ais-je été trop dur avec lui? Suis-je allée trop loin? Il me manque et le fait de savoir qu'il est à longueur de journée occupé me chagrine énormément.
"Beaucoup de personnes me parle en ce moment, donc je suis interessant!" m'a-t'il balancé royalement. Il regarde constamment des vidéos, est sur le net, bavarde avec des copains et moi, naïve telle que je suis, je m'efforce à faire la conversation. Il répondait, certes, mais il ose m'avouer que c'est pour faire jolie qu'il met sans cesse son statut sur "occupé(e)". Alors pourquoi ais-je réagis de la sorte? Il me réponds c'est l'essentiel mais si c'est avec un peu de retard!
J'ai été trop loin, j'avoue,mais je refuse de lui parler. En tout cas pas maintenant, je ne suis pas prête.
Je suis jalouse! Voilà c'est tout.
Tu me manques, tu me manques Dona! On u eu l'occasion de se parler; toi tu es "occupé". A faire quoi? Je ne le sais véritablement. Etait-ce la bonne solution de m'être confier à lui? Voyant la façon dont il a réagit dernièrement, j'en doute fort! " Quoi???!!! , il est beaucoup trop vieux (= toi)" m'a t-il déclaré.
Je m'en veux d'avoir fais tant de dégâts. Si seulement il pouvait me laisser un message, je lui expliquerais!
" bisous" m'a t-il dit pour la dernière fois. Ce mot ne m'a pas du tout incité a lui répondre quoi que ce soit. Je lui a vait dit que je n'allais plus répondre mais il persistait puis je me suis emportée en répondant: "J'ai dis a plus t'as pigé?!".
cependant j'ai failli céder en voyant les 4 emoticones qu'il a ensuite envoyé: du plus sage au plus triste. J'ai failli céder. ensuite il a remarqué ce changement inquiétant et m'a alors demandé si j'avais des problèmes et moi je lui ai répondut que non et qu'avec toutes ses occupations je me réconforterais auprès d'une autre persone.
Ais-je un coeur en pierre? Certainement pas. Pourquoi lui en vouloir ? Je ne peux puisqu'il peut l'être tant qu'il le désire. O q p! Mais il l'est toujours! Y en a marre!!!!
Mon cousin me manque et je n'y peux rien. Apparemment je l'interesse que lorsque je ne vais pas bien. Ce fameux TVM ( tout va mal) qui est omniprésent chez moi. Et lorsque ce n'est plus le cas, basta , vieille chaussette!
"je t'adore" , " je tiens à toi" " arrête de dire des sottises" était-il réellement sincère?
Ais-je été odieuse? Egoïste? Méchante?
Pourtant je lui ai demandé pardon dis de m'excuser.
Il n'a rien dit à ce sujet mais juste ajouter: "arrete". Puis "bisous" ensuite je me suis déconnectée mais il était toujours là!
Lui présenterais-je encore mes excuses? Sous forme de lettres ou "directement"? Inutile je l'ai déjà fait.
A qui de faire le premier pas ? J'ignore la réponse. Mais peut-être finirais-je par céder. Qui sait? Après tout c'est bien moi qui est tort!
je m'en veux!!!!! beaucoup plus qu'il ne l'imagine.