JOURNAUX PUBLICS   JOURNAUX COLLECTIFS   MON PROFIL

  


il était une fois la vie... Journal intime créé par l.u.n.e.t.o.i.l.e

PLACER UN MARQUE PAGE | AJOUTER LE CONTACT AUX FAVORIS |
Ce journal est partiellement publique
Journal public


Préface
 y a une première fois à tout!
 par où commencer...
 tendance
 A la découverte de son corps...
 un si petit être, l'ange de ma vie
 je veux mourir
 pfff...le respect ça existe tu sais!
 je me souviens...
 juste une lettre d'elle...merci.
10   c'était il n'y a pas si longtemps...
11   - instant de vie -
12   les paradis interdis...
13   Ayez la rage!
14   donnez-lui les ailes...
15   juste une petite parenthèse
16   un petit peu plus sur moi
17   je suis...
18   quand tu me diras...
19   les rêves ça poussent sous la pluie...
20   bi,... donnez moi votre point de vue
21   Barbes - Clichy
22   Pourquoi ne pas tout lacher...
23   RE
24   envie de lui...
25   ce Grand bonhome là
26   A toi Julian...
27   et une rupture de plus, une!
28   Je t'aime Julian
29  toujours là
30   besoins sexuels différents
31   Ã©ternels amants
32   c'est ainsi
33   un peu de bonheur, beaucoup de deception
34   L'âge de la souffrance
toujours là      page publique

"J'ai longtemps parcouru son corps, éffleuré cent fois son visage, trouvé de l'or et même quelques étoiles en essuyant ses larmes, j'ai appris par coeur la pureté de ses formes parfois je les dessines encore..."
----------------------------------

Mon Julian, je donnerais tout pour te rejoindre un moment...juste un moment...au plus proche de toi, dans le vivant de tes yeux, dans la caresse de tes mains, simplement dans l'infini de ta respiration et l'ondulance de nos deux corps... J'ai besoin de toi Julian...oui, j'ai besoin de ton regard sur moi. Je me dis que j'ai trop souvent oublié d'arrêter le temps pour prolonger la source de tes baisers. Il y a encore cette nostalgie d'être passé trop loin de l'essentiel, trop près du futile et bien au-delà du possible... Je m'en veux.

"Il est des soirs où les ombres sont lumières tant t'est limpides mon envie de toi"...oui...il n'est pas de nuit sans l'envie de tes bras. Tu me manques tellement... Parfois, quand ton absence devient usure, quand le silence devient nuit et me déchire, je me vide et me perds. Je t'en prie, reviens me chercher...

Avant de te rencontrer, je ne savais rien du bonheur...et puis je l'ai vu grandir dans mon corps, avec ta présence. Avec toi je me sentais plus intelligente, plus jolie, plus rigolote. Comme si j'entrais plus entière dans le temps poétique de ma vie. Merci pour ça.

Je t'abandonne à nouveau en espérant que tu gardes, au fond des yeux, l'éclaboussure lumineuse de mes rires...

Je t'aime

Jade

----------------------------------
"je peux mourir demain, ça ne changera rien, j'ai reçu de ses main le bonheur ancré dans mon âme, c'est même trop pour un seul Homme..."