JOURNAUX PUBLICS   JOURNAUX COLLECTIFS   MON PROFIL

  


il était une fois la vie... Journal intime créé par l.u.n.e.t.o.i.l.e

PLACER UN MARQUE PAGE | AJOUTER LE CONTACT AUX FAVORIS |
Ce journal est partiellement publique
Journal public


Préface
 y a une première fois à tout!
 par où commencer...
 tendance
 A la découverte de son corps...
 un si petit être, l'ange de ma vie
 je veux mourir
 pfff...le respect ça existe tu sais!
 je me souviens...
juste une lettre d'elle...merci.
10   c'était il n'y a pas si longtemps...
11   - instant de vie -
12   les paradis interdis...
13   Ayez la rage!
14   donnez-lui les ailes...
15   juste une petite parenthèse
16   un petit peu plus sur moi
17   je suis...
18   quand tu me diras...
19   les rêves ça poussent sous la pluie...
20   bi,... donnez moi votre point de vue
21   Barbes - Clichy
22   Pourquoi ne pas tout lacher...
23   RE
24   envie de lui...
25   ce Grand bonhome là
26   A toi Julian...
27   et une rupture de plus, une!
28   Je t'aime Julian
29   toujours là
30   besoins sexuels différents
31   Ã©ternels amants
32   c'est ainsi
33   un peu de bonheur, beaucoup de deception
34   L'âge de la souffrance
juste une lettre d'elle...merci.      page publique

"Ma Flo,

Ta lettre m'a fait agréablement plaisir même si les nouvelles rapportées n'étaient pas ce qu'on pouvait appeller très réjouissantes.
Tu sais, je pense, que tu devrais insister avec Olivier, pour savoir réelement...savoir où vous en êtes, ce qu'il en pense, où il en est, ce qu'il veut... Ne plus être dans le doute, dans un putain de brouillard qui bouffe les yeux, grignote l'esprit (en stimilant ainsi l'imagination la plus négative) et surtout fond des rides au coin des lèvres, bloquant les zygomatiques (aïe, sais pas comment ça s'écrit...)
Je crois qu'il vaut mieux avoir (grand) mal une bonne fois que de continuer ainsi à se flageller l'âme. Tu parles d'une amie, je te conseille le masochisme radical au sadisme introspectif! Désolée mais je te dis ce que je ferai. Et puis, qui sait, peut être est il vraiment dans une putain de merde, à gober milles p'tits trucs, s'envoyer dans le monde de l'illusion (tu sais bien..., ce territoire tentant...) et là, si c'est le cas, alors il ne viendra pas, faut aller le chercher, le prendre par le bras et le forcer si il le faut. Si vraiment il refuse, tant pis pour lui, il s'en mordra les doigts!
J'ai bien conscien que t'es amoureuse (tu feint que non mais je crois pas) et que tout ça c'est dur...je suis là si tu veux... Merde, ILS font chier tous ces gens de la gent masculine avec leur peau qui sent si bon, leurs mains douces et leurs paroles cardiaque. Pourquoi on les aime? pour tout ça. Je crois. N'embêche si on étai lesbi, ça se passerait bien...ou mieux en tout cas. Merde. Fais chier quand même. Toujours pour ceux qui sont pas stables toutes les deux, non? Pourquoi? Une attirance vers ceux qui ont tendance à basculer vers la tentation (quelle qu'elle soit)...mmh...tellement compliqué que ces bipèdes! Mais tellement bons aussi. Je te conseil d'appeler et puis, si c'est un con alors tant pis...laisse-le, il te regrettera plus que toi pour lui et puis il en reste encore en reserve sur cette Terre...alors même en conserve (dans le pire des cas), faut pas se biler, y'en aura bien dans le lot. On cherchera à deux si tu veux.
Et une soirée à deux aussi, comme avant...faut organiser! Avec grand plaisir te retrouver.

bisous,
tendresse.

J.

ps : l'amour est enfant de de bohême, et si tu ne m'aimes pas, je t'aime, et si je t'aime alors prend garde à toi". "

par Joe, ma meilleure amie.