JOURNAUX PUBLICS   JOURNAUX COLLECTIFS   MON PROFIL

  


il était une fois la vie... Journal intime créé par l.u.n.e.t.o.i.l.e

PLACER UN MARQUE PAGE | AJOUTER LE CONTACT AUX FAVORIS |
Ce journal est partiellement publique
Journal public


Préface
 y a une première fois à tout!
 par où commencer...
 tendance
 A la découverte de son corps...
 un si petit être, l'ange de ma vie
je veux mourir
 pfff...le respect ça existe tu sais!
 je me souviens...
 juste une lettre d'elle...merci.
10   c'était il n'y a pas si longtemps...
11   - instant de vie -
12   les paradis interdis...
13   Ayez la rage!
14   donnez-lui les ailes...
15   juste une petite parenthèse
16   un petit peu plus sur moi
17   je suis...
18   quand tu me diras...
19   les rêves ça poussent sous la pluie...
20   bi,... donnez moi votre point de vue
21   Barbes - Clichy
22   Pourquoi ne pas tout lacher...
23   RE
24   envie de lui...
25   ce Grand bonhome là
26   A toi Julian...
27   et une rupture de plus, une!
28   Je t'aime Julian
29   toujours là
30   besoins sexuels différents
31   Ã©ternels amants
32   c'est ainsi
33   un peu de bonheur, beaucoup de deception
34   L'âge de la souffrance
je veux mourir      page publique

les autres ne savent rien. rien de ce que c'est qu'un homme qui vous viole. il m'a souillé le corp. la vraie libération sera sa mort. je voudrais lui vomir dessus. lui crachait à la gueule toute ma haine. le bruler de mes putains de larmes. juste faire couler son sang. il avait pas le droit de faire ça. des fois quand j'arrive plus à l'accepter j'aimerais que ses images s'arrêtent dans ma tête...

c'était juste un dessin pour papa et maman. son sperme qui coulait dessus. "touche moi. c chaud. c doux c dure". enfoiré. toute nue dans la salle de bain, il passe et me touche. ses mains me brûlent. il est lourd. ça me fait mal. ça seigne. y en a partout. il dit que c pas grave, qu'il va nettoyer. ça se déchire en moi. quand c fini, il me laisse seule. g froid. je comprend pas. plus de gémissements, plus de pleintes. seule l'attente de la fin ou de nouveaux coups. je sais pas ce qui va se passer. c ça l'angoisse.
quelques semaines après il ne me reste que des bleus et son regard qui fait mal. aujourd'hui il ne me reste que des larmes et toujours ce regard qui fait mal.

je veux mourir.