JOURNAUX PUBLICS   JOURNAUX COLLECTIFS   MON PROFIL

  


La dernière réplique Journal intime créé par d3mon3

PLACER UN MARQUE PAGE | AJOUTER LE CONTACT AUX FAVORIS |
Ce journal est partiellement publique
Journal public


Préface
 deuxième début
 semaine de fou
Sentiments contradictoires
 Soirée jeux vidéo
 manque de sommeil!
 tout le monde malade!
 Dernier cours
 semaine de ...
 enfin un congé
10   Hikari no Naka e
11   Les gars
12   Lise Dion
13   Camping
14   Charlevoix!
15   retour
16   Lettre à ma soeur
17   7 ans déjà,,,
Sentiments contradictoires      page publique

C'est ma dernière journée de conger avant de retourner au travail pour 2 jours. On ne savais pas trop quoi faire aujourd'hui, alors on a été faire un tour au centre d'achat, on a regardé la télé, bref une petite journée bien calme. Pourtant je me sens tellement moche, fatiguée, on dirait qu'il n'y a rien qui me plaît. Je me rend compte que j'ai finalement toute sorte d'amis autour de moi et je ne me suis jamais sentie aussi seule. Je me sens comme si j'étais une extra-terrestre a côté d'eux, qui sont toujours de bonne humeur et qui ont toujours pleins d'idées en tête. Moi je vis avec mes secrets, et je me demande quoi répondre a chaque question qu'on me pose. Je pense qu'en vérité je m'ennuie de ma soeur a mourir ces temps-ci. Je regarde les autres avec leur belle famille, et moi quand je rentre le soir il n'y a que mes parents pour m'attendre. Ça peut sembler stupide pour tous les enfants unique de ce monde, mais quand on a vécu 16 ans avec une soeur, c'est assez moche de se retrouver toute seule. Parfois j'aurais envi de crier, de tout casser. De jeter pleins de chose en bas du 2e rienque pour le plaisir de les voir se casser. Je suis quelqu'un de très calme, de réservée, donc les gens me voient comme la fille gentille et généreuse. Comme je déteste cette image! J'en ai assez d'avoir l'air de la fille qui donnerait tout a tout le monde! Des fois j'aurais envi d'envoyer promener tout ceux que je déteste, rienque pour voir leur réaction!Les gens au travail disent toujours que je devrait plus m'affirmer, sortir mon caractère... s'ils savaient! J'ai un caractère de chien, je geule a mes heures et quand je pogne les nerfs pour rien ce n'est pas très beau. Je suis juste assez civilisée pour laisser mes problèmes chez moi.

Enfin, il est finalement 6h30 du soir, alors je me plaît bien a me dire que la journée sera meilleure demain, même si je sais qu'elles sont toutes pareilles les unes des autres.

J'ai tellement de choses a écrire, et pourtant je reste devant mon clavier sans savoir par ou commencer, avec tous mes sentiments qui restent sans mots. Je pense que personne ne pourra jamais comprendre tout ce qui se passe en moi, et j'ai bien peur d'exploser un jour et je ne voudrais pas faire de mal a personne. C'est juste une vie trop difficile pour moi, on aurait peut-être du m'en donner une autre finalement. Une pareille, sans toute cette mort et cette maladie autour de moi.