JOURNAUX PUBLICS   JOURNAUX COLLECTIFS   MON PROFIL

 


mes nuits devant l'pc Journal intime crťť par marlboronights

PLACER UN MARQUE PAGE | AJOUTER LE CONTACT AUX FAVORIS |
Ce journal est partiellement publique
Journal public


Prťface
 introduction/presentation
 pffff....pas facile
 un apres midi tranquille...
 encore un week end de plus !
 ce matin au r√©veil...
 c'est le top aujourd'hui !
 Un ptit coup de gueule rapide
 quelle soir√©e ! m√©morable....
 Maintenant il faut r√©cup√©rer....
10   mes id√©es de la nuit...
11   un jour sans fin...
12   adolescence la retour...
13   un anonyme parmis tant d'autres....
14   j'ai beau critiquer, je ne suis pas mieux !
15   confidences pour confidences...
16   La mer... motif de mon abscence !
17   the come back...
18   moi aussi je peux dire merci...
19   ppffff... enfin de retour
20   que calor !!!
21   il faut un titre...
22   cher petit journal...
23   the tallulah show.... ;-)
24   la boite a pass√©...
25   Sympa aujourd'hui.
26   j'adore √©crire...
27   l√©g√®re amertume...
28   un week end d'automne...
29  la salle de la machine √† caf√©.
30   on m'appelle le deserteur...
31   instant de vie, une rencontre inattendue....
32   bonjour zubial !
33   juste pour dire ce qu'il se passe...
la salle de la machine √† caf√©.      page publique

Cette salle est sordide mais je l'apprécie pour l'ambiance qui y règne... il y en a plusieurs dans l'immeuble mais celle ci est particulière car c'est la salle "fumeur"... bah oui je m'appelle pas marlboronight par hazard !
Je ne fais pas l'apologie du tabac car le tabac, c'est tabou, on en viendra tous a bout !
Mais j'aime beaucoup observer le comportement humain dans cette pièce.
Je situe le contexte, il n'y a pas un matin ou je ne passe pas par là pour commencer ma journée... le ptit café clope du matin, c'est une des cigarettes que j'apprecie le plus ( sensation de plaisir inconcevable pour un non fumeur...). Et me voila donc seul, en face de ce monde, des gens de la nuit qui boivent un dernier café avant d'aller se coucher alors que le jour est déja bien installé. Cette salle est composée de 2 grandes tables, et de 5 petites tables réhaussées chacunes munies de chaises de bar bien hautes ou il faut faire gaffe de pas se ramasser le matin au réveil... oui en effet je ne suis pas trop du matin, et j'm taper ces phases de scotch intense à regarder les gens... ils ne s'en rendent pas compte car tu es la, posé à ta petite table, tout seul, et les gens s'en tapent de toi, ils font limite comme s'ils ne te voyaient pas. C'est à ce moment, qui pourrait être plus que banal et plus qu'emmerdant que je me rends compte que c'est ces moments la que je préfère dans la vie. Le comique de scène ! En face de moi, une bande de commerciaux, qui ont bien entendu taxé toutes les chaises de bar... on reconnait bien la le commercial de base... Une femme est seul dans le coin de la pièce, elle a grillé que j'observais les gens, je la regarde fumer lentement sa cigarette, je la sens très mal à l'aise alors je stop...
Je fais un rapide scan de gauche à droite, j'écoute les conversations voisines puis je refocalise sur la femme seule. Elle me tourne le dos et regarde par la fenetre. Elle réfléchie, elle a l'air complètement perdue. Son corps est là mais son ame est ailleur ; elle a l'air si triste.
Malgré son malheur, tout le monde s'agite autour d'elle, des gens qui rient, d'autres qui sont heureux de se revoir au retour des vacances.
Sur ma droite, une fille paye un café à un jeune gars installé seul à une table, elle lui explique qu'elle a des galères d'argent. Elle est brune, plutot mignonne, habillé encore comme une adolescente alors qu'elle vient d'emmenager avec son copain. Elle luit dit qu'elle a acheté une voiture, pas chère, 1000 euros, mais qu'elle vient de changer d'appart, qu'elle a un loyer de 800 euros...etc..etc...etc
Elle parait tout étonnée que la banque ait débité le chèque de la voiture car la voila maintenant à découvert à mort par leur faute... j'hallucine.... pour mettre une couche sur le gateau, elle rajoute qu'elle a grave flambée pendant le mois d'aout et qu'elle était deja a sec début septembre. Et la voila maintenant a se plaindre qu'elle va payer des agios, que la banque aurait pu bloquer son chèque ! Mais putain, elle est con elle ou quoi, s'ils refusent le chèque, c'est interdit bancaire et ça veut dire 5 ans sans moyen de paiement ! Et puis la bonne conne, c'est pas la banque qui va l'appeler en lui disant : "eh ! toi.... fais attention... on va gagner de l'argent sur ta gueule si tu continues...."
je n'en croyait pas mes oreilles d'entendre des conneries pareilles de bon matin... j'ai bien rigolé tout seul.
Au moment ou ça devenait le plus croustillant, une collègue est arrivée, et j'ai refumé une cigarette avec elle(qui était beaucoup moins bonne que la première), le charme était rompu, je n'était plus plongé dans l'ambiance de la salle fumeur de la machine à café. Celle ou tu arrives, tu enclenches tes deux pièces de monnaie. Tu appuies sur le 1, café/expresso/court/sucré. un long vrombissement, vvvffffffzzzzzzz, le clak significatif (entendez par là, la projection de la touillette sur le gobelet en plastik). Les murs jaunis par la fumée. Elle est pas belle cette salle mais j'adore son ambiance. Lieu de rencontres et de détente, plaisir intense de 7 min de ta journée.
selecta...