JOURNAUX PUBLICS   JOURNAUX COLLECTIFS   MON PROFIL

  


zinzolin et autres fantaisies Journal intime créé par zinzolin

PLACER UN MARQUE PAGE | AJOUTER LE CONTACT AUX FAVORIS |
Ce journal est partiellement publique
Journal public


Préface
 clap de début !
 Ahhh Cali (pages)
 Austérienne pas austère
 Ex-exaltée, devenue calme...
 Contente, moi !!!
 Mystérieux Mister T...
 Concert j-3
 Mister T. vol.2
 Recherche gentille sorcière pour magie blanche
10   Recherche gentille sorcière pour magie blanche
11  Ecriture, drogue douce...
12   C'est dur de vieillir
13   Tendre et perfide Théo
14   Instants d'éternité...
15   Bof...
16   Redondant Théo...
17   Bonheur...
18   J'ai horreur de l'amour
19   Réflexions un jour de pluie
20   Simple gribouillis
21   Vieille Lolita
22   Echauffement
23   Marre de Théo
24   de retour...
25   Accrochez-vous ! (mes rares lecteurs...)
26   Pour maman
27   de retour...
28   Jon...
29   Mieux
30   Cousin, première
31   Bon anniversaire, maman
32   cousin, deuxième
33   nico, fin ?
34   Nico, encore
35   sur la route du retour
36   sur la route du retour
37   sur la route du retour
38   histoires d'O
39   Ã©trange inquiétude
40   Théo is back
41   ras-le-bol
42   patate de nouveau
43   Putain de vie
44   Putain de vie
Ecriture, drogue douce...      page publique

C'est une vraie drogue, ce petit journal !!! Je n'ai pas pu écrire hier, je ne sais pas ce qui s'est passé, mon PC bloquait... Bref, on ne va pas s'arrêter sur quelques petits problèmes techniques.
Aujourd'hui, j'ai une journée chargée, avec un rendez-vous ce matin (pour animer un atelier dans un lycée de culs-bénis... J'ai déjà eu un premier rendez-vous, on m'a demandé si je pouvais parler de l'Evangile !!! Ouarf ouarf !!!). Enfin, j'ai besoin d'avoir des heures en plus, je me suis mise sur mon trente-et-un, je vais adopter une voix douce et des paroles apaisantes, on verra bien... Ce qui est sûr, c'est que je ne donnerai pas des sujets trop polémiques, dans ce lycée un prof a failli se faire virer parce qu'il parlait des ligues anti-avortements avec ses élèves... On croit rêver, le Moyen-Age n'est pas loin...
Sinon, tout va bien, le concert du 20 novembre approche (autant dire que c'est demain !!! Ca nous semblait si loin, quand on a eu l'idée au mois de mai !!!). J'ai mal au ventre et je suis fébrile, j'ai la trouille d'avoir oublié quelque chose de super important...
Ca doit être une simple impression...
Pas de nouvelles de ma mère depuis 2 jours. Elle n'appelle pas. Elle ne doit pas aller mieux, c'est terrible cette putain de dépression, l'entourage finit pas avoir peur de voir la personne dépressive parce que la réponse à la question banale "comment ça va ?" obtient toujours une réponse négative. Cela renvoie chacun à ses propres doutes, à son propre désarroi face à soi-même (mon frère Julien, qui nie totalement cet état, n'est pas capable d'aller voir maman... Je trouve qu'il abuse, même si j'arrive à entendre ses difficultés à affronter la réalité de sa mère malade).
Mais je reste confiante. Elle va s'en sortir.
Voilà, je me prépare pour mon rendez-vous... Bon sang, mais qu'est-ce que je vais lui dire, à ce directeur des études ? Que quand j'étais petite, j'allais à la messe pendant les vacances parce que le curé distribuait des Mars ? Que je tiens le Pape pour le plus grand propagateur du Sida en Afrique (un comble, pour un type qui ne baise pas) ? Que l'Eglise est le plus grand génocidaire de tous les temps ? Bof, le type que je dois rencontrer n'a rien d'un fondamentaliste, il est même plutot sympa. Ca devrait bien se passer
A plus, je vais être en retard (ça commencerait mal)