JOURNAUX PUBLICS   JOURNAUX COLLECTIFS   MON PROFIL

  


zinzolin et autres fantaisies Journal intime créé par zinzolin

PLACER UN MARQUE PAGE | AJOUTER LE CONTACT AUX FAVORIS |
Ce journal est partiellement publique
Journal public


Préface
 clap de début !
 Ahhh Cali (pages)
Austérienne pas austère
 Ex-exaltée, devenue calme...
 Contente, moi !!!
 Mystérieux Mister T...
 Concert j-3
 Mister T. vol.2
 Recherche gentille sorcière pour magie blanche
10   Recherche gentille sorcière pour magie blanche
11   Ecriture, drogue douce...
12   C'est dur de vieillir
13   Tendre et perfide Théo
14   Instants d'éternité...
15   Bof...
16   Redondant Théo...
17   Bonheur...
18   J'ai horreur de l'amour
19   Réflexions un jour de pluie
20   Simple gribouillis
21   Vieille Lolita
22   Echauffement
23   Marre de Théo
24   de retour...
25   Accrochez-vous ! (mes rares lecteurs...)
26   Pour maman
27   de retour...
28   Jon...
29   Mieux
30   Cousin, première
31   Bon anniversaire, maman
32   cousin, deuxième
33   nico, fin ?
34   Nico, encore
35   sur la route du retour
36   sur la route du retour
37   sur la route du retour
38   histoires d'O
39   Ã©trange inquiétude
40   Théo is back
41   ras-le-bol
42   patate de nouveau
43   Putain de vie
44   Putain de vie
Austérienne pas austère      page publique

Je ne sais pas ce qui m'arrive depuis quelques jours, je redeviens une vraie midinette enflammée !!! L'objet de mon désir n'est certes pas un chanteur populaire ou Leo di Caprio, mais ce que je ressens pour des personnes que je ne connais pas peut être assimilé à la platonique passion que peut éprouver une gamine pour son idole... Cali l'autre soir, et hier... Paul Auster !!! Mon Dieu écrivant, mon icône sacrée,celui que je n'envisageais même pas comme une personne VIVANTE, mais plutôt comme un pur esprit ayant analysé la destinée humaine avec autant de finesse que l'aurait fait n'importe quel philosophe... L'homme qui a si bien su décrire les paumés, les sans-grade, les mis-à-l'écart des sociétés humaines, l'écrivain pour qui New York est un personnage fascinant et terrifiant, celui qui montre toutes les facettes de l'humaine nature...
Ben je l'ai vu en chair et en os. Je suis toute fondante d'amour. Il est magnifique, des yeux cernés, un regard profond et insondable, grand et un peu voûté, le teint mat, un physique de timide, une démarche un peu pataude et une tendance à sourire timidement lorsqu'il est gêné... j'ai craqué, je lui ai dit que j'avais passé des nuits entières avec lui et il est devenu tout rouge. Cette nuit, j'ai même fait un rêve très sensuel le mettant en scène, il me soulevait du sol et m'embrassait, gourmand, assoiffé de ma bouche... Bon, drôle de fantasme, je pense qu'il y a peu de femmes qui rêvent de PaulAuster, moi c'est l'un de mes virtuels amoureux...
Un autre amoureux virtuel (par mail), qui fut autrefois oh combien réel, de la pointe de ses cheveux bouclés jusqu'à la douce brûlure de son sexe... Mister T. Il ne donne pas de ses nouvelles. Il ne sait pas ce qu'il perd. La jeune fille est déchaînée, prête à toutes les folies (qu'elle offre du coup à son mari, qui est ravi!!!)
Cher Jon the stud, je dois te paraître très dévergondée... Pourtant, je suis sage, j'ai juste une imagination dévorante et une histoire d'amour qui m'a laissée une marque au fer rouge. Tatouée de Mister T... Ma maladie incurable, mon poison délicieux...
Et toi, tu fais quoi/tu aimes qui et quoi/Tu rêves à quoi ? J'aimerais te connaître un peu mieux, montre-toi, sors du bois !!!
Bye
Zinzolin