JOURNAUX PUBLICS   JOURNAUX COLLECTIFS   MON PROFIL

  


zinzolin et autres fantaisies Journal intime créé par zinzolin

PLACER UN MARQUE PAGE | AJOUTER LE CONTACT AUX FAVORIS |
Ce journal est partiellement publique
Journal public


Préface
clap de début !
 Ahhh Cali (pages)
 Austérienne pas austère
 Ex-exaltée, devenue calme...
 Contente, moi !!!
 Mystérieux Mister T...
 Concert j-3
 Mister T. vol.2
 Recherche gentille sorcière pour magie blanche
10   Recherche gentille sorcière pour magie blanche
11   Ecriture, drogue douce...
12   C'est dur de vieillir
13   Tendre et perfide Théo
14   Instants d'éternité...
15   Bof...
16   Redondant Théo...
17   Bonheur...
18   J'ai horreur de l'amour
19   Réflexions un jour de pluie
20   Simple gribouillis
21   Vieille Lolita
22   Echauffement
23   Marre de Théo
24   de retour...
25   Accrochez-vous ! (mes rares lecteurs...)
26   Pour maman
27   de retour...
28   Jon...
29   Mieux
30   Cousin, première
31   Bon anniversaire, maman
32   cousin, deuxième
33   nico, fin ?
34   Nico, encore
35   sur la route du retour
36   sur la route du retour
37   sur la route du retour
38   histoires d'O
39   Ã©trange inquiétude
40   Théo is back
41   ras-le-bol
42   patate de nouveau
43   Putain de vie
44   Putain de vie
clap de début !      page publique

Quel étrange exercice ! Je n'ai plus écrit de journal depuis mes 17 ou 18 ans. Je crois que je n'en éprouvais plus vraiment le besoin. J'en avais assez de tourner autour de mon nombril, et mon amour de l'écriture était plus fort que mon envie de me raconter. Je me suis lancée dans la fiction, j'ai écrit pas mal de nouvelles et je m'attèle à la rédaction de mon premier roman, mais là, à ce moment précis de ma vie, alors que je viens à peine de trouver ce que je voulais faire de ma vie, j'éprouve le désir tenace de me retrouver, de réfléchir à ce que je vis et pourquoi je le vis. C'est bizarre de se dire que tous les autres internautes peuvent lire tous ces mots, et en même temps c'est très réconfortant. On peut se livrer dans l'anonymat le plus total tout en se sentant entouré. Drôle de sensation !!!
Comment on écrit un journal intime, déjà ? Ah, quand j'avais 18 ans, je jetais sur le papier mes amours enfiévrées et délirantes, mes colères ravageuses, mes coups de coeur radicaux et mes coups de gueule aussi violents. Je me tordais d'angoisse en imaginant l'avenir, j'errais jusqu'à la nuit tombée dans les rues en m'imaginant être la personne la plus malheureuse du monde et quelques heures plus tard, apaisée auprès de mon amant d'un soir ou de mon amour fou, je jubilais, extasiée, hurlant mon bonheur.
Aujourd'hui, j'ai 27 ans et des poussières, je suis mariée depuis 5 ans, tendrement amoureuse de mon mari, encore sottement et follement amoureuse de mon amour fou (qui entretemps est allé cultiver son indécision et son insatisfaction sous d'autres latitudes... Il m'aime encore, tant pis pour lui, hélas pour nous !!!). J'ai vécu des moments très durs, dont je parlerai peut-être, mais en ce moment, c'est une étape vraiment heureuse de ma vie. Je n'ai pas encore d'enfants, on verra bien d'ici deux ou trois ans, et enfin j'exulte niveau boulot : je bosse pour moi, j'écris toute la journée, le pied total !!!
Bon, fini les généralités. Aujourd'hui, ma soeur est venue me voir. Nous vivons loin l'une de l'autre, nous avons été très proches gamines, puis moins plus tard. Là, elle a décidé de divorcer... C'est curieux, elle a tout fait en accéléré !!! Les études, le mariage, les mômes (deux magnifiques petits de 6 et 4 ans), et pour finir le divorce... Enfin, ce n'est pas une fin en soi, elle recommence une nouvelle vie et j'espère qu'elle sera plus heureuse qu'elle ne l'est actuellement (ce ne sera pas dur...) Je ne blâme pas son presque ex-mari, qui est un type sympa, mais qui n'a pas encore intégré qu'il avait une famille etqui vit plus à l'extérieur que chez lui... Elle est très forte, déterminée, je suis sûre qu'elle s'en sortira.
Mister T. L'amoureux fou... Il ne m'a pas écrit, aujourd'hui. Je devrais peut-être arrêter de lui envoyer des mails. Vous croyez que c'est de l'infidélité, vous, d'écrire en secret à l'un de ses ex ? Sachant que l'ex en question est l'homme pour lequel vous auriez vendu votre âme au Diable, vous auriez plongé dans l'Etna ou avalé des boas constrictors, la réponse me semble claire. Et, circonstances aggravantes, s'il revenait aujourd'hui ,je l'accueillerais les bras, le ventre ouvert... Salaud. Qu'est-ce que je peux l'aimer. C'est injuste pour Mister S., qui lui m'aime et ne m'a jamais fait que du bien. Mister T. M'a fait souffrir comme plus un seul homme ici bas ne me fera souffrir. Merde alors. Il nous reste toujours une bribe de dignité.
A plus.
Zinzolin