JOURNAUX PUBLICS   JOURNAUX COLLECTIFS   MON PROFIL

  


Vie, réflexion et pensées... Journal intime créé par moi_marjo

PLACER UN MARQUE PAGE | AJOUTER LE CONTACT AUX FAVORIS |
Ce journal est partiellement publique
Journal public


Préface
 Au commencement...
 PAS ENVI
 Je l'aime quand même
 CLAIRE
 Retour en arrière...
 Mon ex
 Réfléxion...
 Proverbe
 J'ai dis oui...
10   Je me sens bien
11   Réponse!!
12   HELP!!
13   Ma soirée avec Ludo
14   Merci
15   Une nouvelle vie va commencer
16   Une loque humaine...
17   Mon père, cet inconnu...
18   Amour ou amitié?
19   Fière de moi...
20   Je le Hais
21   Hier soir... et camping!!
22   Le camping
23   Faucheuse
24   Mon passé
25   Crevée...
26   Rien de neuf
27   Page blanche
28   Soleil!!!
29   Collègues
30   Ca marche!!!
31   Père?
32   Toi
33   Adieu.
34   La fac, 1ère réunion.
35  La fac, une nouvelle vie?
36   Boulot, boulot...
37   Coup de coeur?
38   Sur un nuage...
39   Patrick et Ludo
40   De la HAINE
41   Hier soir
42   Patrick, le recul
43   Mélanie, le retour d'une soeur
44   Poire de service
45   Histoire sans fin
46   Filiaire de cinglé
47   12ans, j'ai basculé
48   fatigue
49   Encore...?
50   Mélanie et... l'inconnu du net lol
51   Marc
52   Petite page matinale
53   un titre... "c'est la vie!"
54   4 semaines
55   Colocataire
56   5h46
57   Envi pas envi
58   Enceinte?
59   Marc, Ludo et Joyeux Noel!
60   CADO! lol
61   Chui de retour!!!
62   Mélanie...
63   Relations internationnales, sciences politiques et...Marc
64   20 ANS!!!
65   Pétage de plombs
66   La saga Mélanie
67   Pffffffff
68   Déprime totale
69   Crise de nerf
70   Tout va bien... :-)
71   Je sais plus
72   Retranscription de mails
73   La suite
74   Renaissance...enfin je crois
75   ma vie
76   pétage de plombs
77   merde chui morte
La fac, une nouvelle vie?      page publique

Voilà, les cours ont sérieusement débutés. Dur le droit quand même... Je le savais, on m'avais prévenu, mais là... contrarement aux idées reçu, j'ai, par exemple 28 heures de cour cette semaine, plus une quinzaine d'heures de travail personnel... C'est surtout ça en fait. Pour l'instant, les cours en eux même ne sont pas forcément dur à comprendre (quoi que certaines notions paraissent tout de même abstraites) mais c'est surtout la quantité de travail à fournir qui est affolante, et je crois que c'est en ça qu'on dit que le droit ou la médecine sont des facs très dur, et que c'est pour ça qu'il y a tellement d'échec. Faut avoir envi de rentrer chez soi à 17h d'avoir juste le temps de se doucher et de manger avant de rebosser jusqu'à bien 23h pour le lendemain... Faut avoir envi...
Mais ça va, je suis contente, pour l'instant, les matières et les sujets abordés me plaisent, ça m'interesse vraiment, et c'est déjà pas mal! A priori je ne me suis pas trompée de voie comme ça arrive tellement souvent chez tellement d'étudiants en première année.
On est environ 200 dans l'amphi, c'est plutot flippant comme truc d'ailleurs! Heureusement que l'homme a inventé le micro!
J'espère réussir à avoir mon année...

Sinon, ben je la voit, je crois pas lui avoir encore donné un nom, à mon "ex meilleure amie" à ma soeur à elle... Je l'appellerai donc Mélanie on va dire...
Elle fait une fac de langue pour pas en dire plus, pas une fac très réputé où on se fatigue beaucoup d'après ce qu'une fille qui y est m'a raconté. 20h de cours, des cours où des fois ils écrivent rien alors que nous en 1h on écrit en moyenne 5feuilles recto verso bien sur. D'un coté je me dis que c'est pas plus mal, et je me demande pourquoi j'ai choisi un truc aussi dur moi, mia s d'un autre... ben si je réussi, mon poste et mon salaires seront en conséquence forcément.
Sinon ben elle m'ignore, pas salut, rien, alors je fais pareil. Pincement au copeur tout de même, je me sens obligé de le dire car ça serait me mentir à moi même que de ne pas le dire.
L'autre jour sa mère m'a fait le long discours comme quoi j'ai raison de lui en vouloir de son comportement, pas capable de gérer 2 relations en même temps blablabla, elle avait l'air presque contente que ça soit finit nous deux. Attristant. Inconpréhensible. "Sarah est en train de rejetter tout ce qui a un rapport avec son passé, elle en a marre de tout". Pourtant j'ai toujours cru que c'est un passé commun, même s'il n'est pas toujours rose qui construit les choses, les relations... C'est le contraire? Ne surtout rien savoir de la personne, ne rien vivre avec surtout pas les choses tristes ou révoltantes comme on a pu en vivre parce que ça détruit les relations au lieu de les consolider? Je ne comprends plus gd chose.
Un certain refus de son passé, une certaine honte, ça je l'ai ressenti souvent depuis qu'elle est avec sa copine et les autres. par exemple, au moment où je l'ai ressenti j'ai évité d'y faire allusion, mais ça m'a parut renoncer à notre histoire, à nous. Mais je l'ai fais, même si j'aurai apprécié qu'elle me dise directement "écoute ça me gêne". Manque de communication de son côté. Combien de fois je me suis dis ça? Très souvent il me semble...
Avant je me suis dis que ça me faisait de la peine tout ce qu'elle vit en ce moment. (Je suis désolée mais par respect je ne peux pas trop en parler au cas où on me reconnaitrai et donc, forcément, on saurai de qui je parle). Mais elle a de sérieux problèmes en ce moment, même si je sais que si elle était en face de moi, elle me dirai que c'est pas grave, que ça va, et surtout qu'elle veut pas en parler et qu'elle s'en fou compolètement. En plus avec ce regard bien a elle qui dit "ne dit pas un mot de plus ou je deviens agressive".
Bref, je me disais que fallait que ça arrive maintenant, que je suis pas là... Et puis, je me suis reprise et je n'ai pas pu pensé autre chose que le fait que si elle a besoin de qq'1 maintenant que ça va pas, elle a sa copine, non?

Bref, elle m'ignore, je fais pareil. Combien de temps encore? Est-ce seulement la bonne sollution?