JOURNAUX PUBLICS   JOURNAUX COLLECTIFS   MON PROFIL

  


Vie, réflexion et pensées... Journal intime créé par moi_marjo

PLACER UN MARQUE PAGE | AJOUTER LE CONTACT AUX FAVORIS |
Ce journal est partiellement publique
Journal public


Préface
 Au commencement...
 PAS ENVI
 Je l'aime quand même
 CLAIRE
 Retour en arrière...
 Mon ex
 Réfléxion...
 Proverbe
 J'ai dis oui...
10   Je me sens bien
11   Réponse!!
12   HELP!!
13   Ma soirée avec Ludo
14   Merci
15   Une nouvelle vie va commencer
16   Une loque humaine...
17   Mon père, cet inconnu...
18   Amour ou amitié?
19   Fière de moi...
20   Je le Hais
21   Hier soir... et camping!!
22   Le camping
23   Faucheuse
24   Mon passé
25   Crevée...
26   Rien de neuf
27   Page blanche
28   Soleil!!!
29   Collègues
30   Ca marche!!!
31   Père?
32  Toi
33   Adieu.
34   La fac, 1ère réunion.
35   La fac, une nouvelle vie?
36   Boulot, boulot...
37   Coup de coeur?
38   Sur un nuage...
39   Patrick et Ludo
40   De la HAINE
41   Hier soir
42   Patrick, le recul
43   Mélanie, le retour d'une soeur
44   Poire de service
45   Histoire sans fin
46   Filiaire de cinglé
47   12ans, j'ai basculé
48   fatigue
49   Encore...?
50   Mélanie et... l'inconnu du net lol
51   Marc
52   Petite page matinale
53   un titre... "c'est la vie!"
54   4 semaines
55   Colocataire
56   5h46
57   Envi pas envi
58   Enceinte?
59   Marc, Ludo et Joyeux Noel!
60   CADO! lol
61   Chui de retour!!!
62   Mélanie...
63   Relations internationnales, sciences politiques et...Marc
64   20 ANS!!!
65   Pétage de plombs
66   La saga Mélanie
67   Pffffffff
68   Déprime totale
69   Crise de nerf
70   Tout va bien... :-)
71   Je sais plus
72   Retranscription de mails
73   La suite
74   Renaissance...enfin je crois
75   ma vie
76   pétage de plombs
77   merde chui morte
Toi      page publique

Tu as décidé de mettre fin à notre relation... relation d'amitié, non plus que je l'amitié, relation forte, très forte, relation de soeur, d'amour profond, d'amour sincère comme peuvent avoir deux soeurs très proche.
Je me souviens de ces été, de la foire, de la piscine, de nous berçant ta soeur qui a 14ans aujourd'hui, du freezbe barbie dans je ne sais quel parc, des bains ensemble quand nous devions avoir 4 ou 5 ans, avec un seau on jouait à celle qui faisait la plus grosse bulle d'air.
Je me souviens des boom façon de parler, des histoires débils... qui étaient d'ailleurs vraiment débils, je me souviens des soirs, chez toi quand nos parents mangeaient ensemble et qu'on faisait semblant de dormir pour que je reste dormir chez toi pour que mes parents ne me ramènent pas de peur de me réveiller..."elle dort si bien, on l'a réccupèrera demain.."
Je me souviens des noels passés ensemble, de toutes les fetes de la musique, et puis des nouvel an, celui à Paris en particulier. Quand? Il y a 3 ou 4 ans?Je ne sais plus.
Je me souviens aussi de toutes ces soirées dehors quand on a commençé à avoir l'âge de sortir, nos premières cuites pas toujours rose... mais de bons souvenirs tout de même!
Ces lettres qu'on s'échangeait, avec tant de simplicité et de sincérité, les fois où tu dormait chez moi et qu'on s'endormait dans les bras l'une de l'autre sans jamais aucune arrière pensée d'ailleurs. C'était ça qui était bien, si proche mais jamais aucune arrière pensée, jamais autre chose que de l'amitié, pure et simple.
Je me souviens aussi du jour ou j'ai décidé de redécorrer ma chambre, t'es plus douée que moi question déco, au moins une chose qui est claire. On a mis des photos des posters partout. Adolescentes.. fan des groupes de mecs qu'on trouve ridicule aujourd'hui. C'était bien.
et la fois ou on voulait aller à la foire et que nos parents n'avaient pas d'argent (ce qui arrivait relativement souvent) tu te souviens? J'ai vidé ma tirelir t'as donné les sous que tu avais et on les a supplié, ils nous on emmené, on a dépensé tout nos sous en commun, et j'étais heureuse, vraiment.
Y a eu les mauvaise période aussi, la vie est faite comme ça. La fois oèu je me suis retrouvée à l'hopital pour une tentative de suicide, tu es entrée dans la chambre, tu n'as rien dis, du moins je ne m'en souviens pas, mais tu m'as pris la main et je me sentais mieux, en paix avec moi-même et le monde. Malheureusement il a fallut que tu partes... Je ne sasi pas si un jour je t'ai dis le bien que tu m'as fait juste en me prenant la main.
Je me souviens de tellement de choses, nos virées en scooter, ces nombreuses fois où on se perdait dans des patelins paumés je ne sais où, on se perdait, puis on faisait demi-tour, ça peut paraitre idiot quand même aujourd'hui...
Je me souviens, de toi, de nous.
Je me souviens. Apparemment c'est tout ce qu'il me reste.