JOURNAUX PUBLICS   JOURNAUX COLLECTIFS   MON PROFIL

 


Sous le soleil de ma vie (pas des tropiques malheureusement...) Journal intime crťť par meckisecroidrole

PLACER UN MARQUE PAGE | AJOUTER LE CONTACT AUX FAVORIS |
Ce journal est partiellement publique
Journal public


Prťface
 SVP riez a gorge d√©ploy√©e car je suis vachement susceptible...
 Trag√©dique d√©prime (hum hum...)
 Halte √† l'exploitation des marmottes.
 J'hallucine je suis s√©rieux !
 Encore plus sur moi !! (soyez pas si triste !!)
 Bizard...
 Grandes d√©couvertes (pas par colomb mais par moi et c'est d√©ja pas mal....)
 Questions hautement phylosophiques...
 Pens√©es
10   GN (grande nouvelle !)
11   Quand petit matthieu se transforme en amoureux...
12   NuiT
13   Rantanplan (c'est pas moi mais mon chien...)
14   Ptite histoire simpatche du timbre !
15   D√©nonciation
16   Petit J√©sus
17   Je suis une pomme...
18   Lettre de d√© euh... non, motivation.
19   Ach, Rantanplan a encore fait des siennes...
20   Rantanplan, OGM et compagnie
21   Comment tuer...
22   Ma premi√®re qualit√© : je ne suis pas raciste...
23   Rantanplan est mort !
24   Halfalda je t'aime
25   De retour...
26   Mais, avec qui je sors vraiment ???
27   Sport en chambre
28   Popularit√© and sucettes...
29   Journ√©e d'cours and √©l√©ction d√©l√©gu√© (du pass√©...)
30   Zenitude ambiante (ce que je vais chercher moi, n'importe quoi...)
31   La fille de mes r√™ves et mon site !
32   Oups erreur du site !!
33   Le compteur de mon site ne doit pas fonctionner... il est toujours a z√©ro...
34   A la recherche de la nouvelle star... euh, amis.
35   Je vois √† vos grimaces que vous √™tes content de me revoir...
36   Re re re moi !!!! pageperso.aol.fr/ptitmatthieu/bienvenue.html
37   The fumeur of te r√©cr√©...
38   Fuck Blair, Fuck Buch, vous poussez le BUSHON trop loin !!
39   R√©v√©lations intimes : mes ZAMIS !!
40   Les Zamis vous m'entendez ?
41   Lecteurs attentifs... venez sur le forum !
42   Ma prof de philo ?? Une vrai malade, un cas psychiatrique. Sa vie !
43   Je suis bient√īt mort
44   Plus le m√™me point de vue...
45   Le monast√®re des "areuh" !
46   Les skaters de la chambre 112
47   Fuck la StarAc, Vive l'essayage ... !!!
48   L'avis des autres passe apr√®s tout !!
49   IL EST MORT
50   En son honneur...
51   Remerciements
52  Ce journal, le mien ? Peut √™tre
53  --------------
54   La cruaut√© ne cessera-t-elle donc jamais ?
55   Pourquoi ?
56   Petit mot
57   A vous
58   Un peu de b√™tise humaine
59   Po√®me
60   De mon fr√®re
61   Encore un
62   Go√Ľt d'acier
Ce journal, le mien ? Peut √™tre      page publique

Je crois que peu √† peu, ce journal devient le mien. Mais il n'√©ffacera jamais mon fr√®re. Je n'ais pas envie de le supprimer, alors pourquoi pas le continuer ? Continuer ce qu'il a commenc√©, je suis s√Ľre que cela lui plairait.

Mais j'ais peur... Peur de me plaindre, alors que c'est lui qui est à plaindre, pas moi, pas nous.

Je veux pouvoir continuer √† l'aimer, m√™me si il n'est plus la. Je veux comprendre comment est ce possible, qu'un gars beau, tres beau, fut√©, sportif, dr√īle, avec un personnalit√© un grain excentrique, une gentillesse imcomparable, un jeune bien √©duqu√© qui savait profiter de la vie, ait pu mourrir √† 15 ans de trois tumeurs qui lui ont pourri trois mois de sa courte vie.

Il ne voulait pas l'avouer, jamais il ne se plaignait devant nous. Trop fier de sa personne, ou peut être tout simplement pour ne pas nous faire de peine... Oui c'est ça, il était tellement bon qu'il gardait sa souffrance pour lui.

Je continuerais donc ce journal, je vous dévoilerez tout sur lui, pour que vous puissiez comprendre qu'on a perdu un mec bien. Un mec plein de courage.

Il savait au plus profond de lui qu'il ne survivrait pas, mais ça il ne voulait pas l'avouer. Il se battait, luttait, en vain. La maladie il l'a pourchasser, il l'a redouter, toujours en vain. Il avait un moral d'enfer.

Puis le jour de son opération, l'opération qui devait durer 48 heures et qui nous déclarerait si il avait encore un peu le droit de vivre, l'opération cruciale qui changea la vie de centaines de gens, il demandait à voir sa petite amie. Il savait qu'il ne tiendrait pas, et ses derniers mots furent "je t'aime". Vous rendez vous compte qu'a un moment de pareil souffrance il ne pouvait penser qu'au bonheur des autres ?

C'était un mec si plein de tendresse, débordant d'affection à revendre, mais aujourd'hui je ne trouve pas les mots pour le dire.

A son enterrement, tous les élèves ou presque de son lycée sont venus. Il était apprécié par tous, il ne rejettait jamais les autres. Tout ses amis pleuraient, et sa bande d'inséparable potes n'arrivaient même pas à pleurer. Ils étaient la, tous les trois, mais à trois ils ne sont plus rien. Entre eux c'était plus que de l'amitié, plus que de l'amour, plus que de la fraternité. C'était un sentiment si fort... Je ne sais pas comment ils vont faire pour tenir, vraiment. Jamais ou presque je n'ais vu Matthieu sans Nico ou une des deux filles du groupe, ils étaient toujours tous la, à déconner.

Et aujourd'hui, nous étions tous la, à nous lamenter, alors que lui est mort et qu'il ne peut même pas se lamenter.