JOURNAUX PUBLICS   JOURNAUX COLLECTIFS   MON PROFIL

  


Loïc Journal intime créé par petite.fille

PLACER UN MARQUE PAGE | AJOUTER LE CONTACT AUX FAVORIS |
Ce journal est partiellement publique
Journal public


Préface
 Prologue
 Lettre (1)
 Lettre (2)
 Lettre (3)
 Lettre (4)
 Lettre (5)
 Lettre (6)
Lettre (7)
 Lettre (8)
10   Si tu savais ...
11   Mon amour...
12   Tu es mon rêve ...
13   T'aimer...
Lettre (7)      page publique

Je suis née deux fois : la première à la maternité, la seconde lorsque je vous ai rencontré... Responsable de mes mots, de mes actes, de mes pensées. Coupable de vous aimer, j'ai l'impression que mes mots d'amour sont des insultes criminelles à vos oreilles. Je suis devenue esclave de mes sentiments. J'ai plongé dans vos yeux lorsue je vous ai vu pour la première fois... Je ne sais pas si je peux dire que je vous aime quand je sais que ce n'est pas assez fort pour exprimer ce que je ressens. Dès lors, les mots me manquent... mais pas autant que vous me manquez vous...
Aujourd'hui, nous sommes le lundi 19 mai. Je vous ai croisé toute la journée; et je vous assure que c'était à chaque fois par hasard. je ne vous avais jamais vu autant dans une seule journée mais je pense que ça vous a soûlé... Je crois que je pourrais rester des heures et des heures entières à vous regarder... C'est pas juste une attirance physique... J'aime ce que vous dégagez, votre façon d'être. j'aime votre démarche et votre manière de vous accouder sur le rebord de la loge pour voir passer les élèves. j'aime vos yeux, vos mains, vos cheveux (j'adore vraiment votre coiffure!), votre ceinture, le T-shirt à rayures avec lequel vous travaillez parfois; j'aime vos chaussures, votre visage, votre silhouette, et la faon que vous avez de porter votre échelle. j'aime l'air que vous prenez quand vous êtes sur la tondeuse, ou les gestes que vous faites quand vous prenez vos plats à la cantine. J'aime le son de votre voix, votre façon d'articuler, votre regard, votre sourire.
J'ai bien essayé de me trouver un copain pour vous oublier, mais c'était peine perdue. je ne peux pas être avec quelqu'un en sachant qu'une personne comme vous existe... Tous les garçons perdent leur charme à côté du votre... je ne pourrais pas vivre avec un garçon moyen, en sachant qu'il existe mieux pas très loin... et qu'en plus de cela, j'aurais eu la chance d'effleurer ce mieux des doigts, mais pas de l'attraper... Je n'ai pas la chance de vous connaître mais laissez-moi vous dire que vous possédez le plus merveilleux des pouvoirs... Celui de rendre les gens heureux et d'illuminer des vies... Vous avez mis une étoile dans mon regard, et dans mon coeur un peu d'espoir...
Alors merci... Merci d'avoir enchanté ma vie, d'avoir ranimé mon coeur et soigné mes blessures en un regard. Merci de me donner une raison de me lever tous les matins et d'illuminer mon quotidien. Merci de m'avoir fait découvrir un nouveau sens du verbe "aimer", et de m'avoir permis de vivre de si belles choses... c'est bête de dire ça à 16 ans mais aujourd'hui je peux mourir tranquille, car j'aurais vécu ce qu'il y a de plus beau à vivre sur terre, j'aurais vu les 7 merveilles du monde réunies dans votre regard, j'aurais entendu toutes les plus jolies mélodies rassemblées dans le son de votre voix, et j'aurais connu le bonheur d'aimer vraiment... Merci infiniment...