JOURNAUX PUBLICS   JOURNAUX COLLECTIFS   MON PROFIL

 


Un instant d'Eternitť Journal intime crťť par pepinette

PLACER UN MARQUE PAGE | AJOUTER LE CONTACT AUX FAVORIS |
Ce journal est partiellement publique
Journal public


Prťface
 Ecriture secr√®te
 Le sortil√®ge s'enfuirait-il ?
 Le calme apr√®s la temp√™te
 Notre √©trange bal masqu√©
 L'arrogant gendarme et la duchesse aux pieds nus
 Ecriture clandestine
 Discussion polissonnes entre filles
 Il ne fait pas bon √™tre une jeune-fille...
 Ouais et si je pensais √† m'√©clater ?
10   La l√Ęchet√©, √ßa suffit.
11   L'√©criture d'un journal
12   Parano√ģa niveau 9 !!!
13   Je n'aime pas le quatorze juillet
14   A√ģe A√ģe A√ģe
15   L'√©t√©
16   Danser avec le feu
17   Emotions
18   Une, deux ! Une, deux !
19   Il s'appellera Zut, et le prochain se nommera Flute !
20   P√©pi, P√©pi Croquettes !
21   Des p√®p√®tes pour Pepinette !
22   Je ne suis pas romantique
23   Il faut que...
24  Ce qui fut fait ...
25   Cette nuit : une mort √©vitable.
26   Il est revenu...
Ce qui fut fait ...      page publique

-Mon programme, ou plut√īt mes obligations d'hier n'ont pu toutes √™tre conduites.
Ce qui fut fait :
-L'épilation avec l'épilateur que j'appelle "arrache-poil". SI JE SUPPORTE ASSEZ BIEN LA DOULEUR QU'IL RPOVOQUE, LES DéMANGEAISONS QUI S'4EN SUIVENT SONT EN REVANCHE UN VéRITABLE CALVAIRE.C'est comme si j'étais attaquée par une colonie de puces,ou par un super-escadron de moustiques. Et là je deviens folle : je me gratte jusqu'au sang.
Hier, après l'arrachage, j'ai passé le gant de crin sur mes jambes afin de me gratter sans trop m'écorcher, ensuite, j'ai pris de l'alcool et je l'ai appliqué avec un tampon de coton. Seulement l'alcool était " à usage technique" pour nettoyer cieaux, pinces à épiler etc. J'ai eu peur de faire une réaction mais rien ne s'est produit. Ces soins ont atténué mes démangeaisons qui sont devenues supportables.
Je poursuis ce qui fut fait :
- Le chèque : porté à la banque.
- Le masque pour les cheveux : laissé posé une heure.
- Le cours sur l'humour : avancé mais loin, loin d'être fini.
- Les courses à Auchan : faites.
- Accrobat : prévenu mon compagnon par téléphone, informé les voisins de gauche. Mais je n'ai pas prévenu tout le monde encore.
- La garde de l'arche de noê : prévenu voisine d'en face, mais le planning et l'histoire des clefs ne sont pas réglés.
- Acheté fumigène anti-puces.
- Fais méthode Clémenceau

En plus, les imprévus :
- Arrosage des plantes : l'orage annoncé n'a pas pointé sa foudre.
- Lessive : je l'avais oubliée toute trempée dans la machine, donc : rebelote.

Ce qui ne fut pas fait :
* Boulot : la plaquette pour les partenaires, le comptage du public, Thibeau, les Eaux et Forets.
* Chats : pas de photo. Ce soir ?

* Le livre : oublié ou pas eu le temps.
Et sans doute d'autres choses...
Dans la mesure o√Ļ mon quotidien actuel n'est pas tr√®s exaltant, je rabats ma s√©ance d'√©criture sur les petits riens du quotidien.

Je voulais écrire un truc et puis j'ai oublié.
Il ne se passe rien dans ma vie, rien d'agréable j'entends, car les choses pénibles ne sont jamais à espérer.

PS : Qui veut un adorable chaton ?