JOURNAUX PUBLICS   JOURNAUX COLLECTIFS   MON PROFIL

 


Un instant d'Eternitť Journal intime crťť par pepinette

PLACER UN MARQUE PAGE | AJOUTER LE CONTACT AUX FAVORIS |
Ce journal est partiellement publique
Journal public


Prťface
 Ecriture secr√®te
 Le sortil√®ge s'enfuirait-il ?
 Le calme apr√®s la temp√™te
 Notre √©trange bal masqu√©
 L'arrogant gendarme et la duchesse aux pieds nus
 Ecriture clandestine
 Discussion polissonnes entre filles
 Il ne fait pas bon √™tre une jeune-fille...
 Ouais et si je pensais √† m'√©clater ?
10   La l√Ęchet√©, √ßa suffit.
11   L'√©criture d'un journal
12   Parano√ģa niveau 9 !!!
13   Je n'aime pas le quatorze juillet
14   A√ģe A√ģe A√ģe
15   L'√©t√©
16   Danser avec le feu
17   Emotions
18   Une, deux ! Une, deux !
19   Il s'appellera Zut, et le prochain se nommera Flute !
20   P√©pi, P√©pi Croquettes !
21   Des p√®p√®tes pour Pepinette !
22  Je ne suis pas romantique
23   Il faut que...
24   Ce qui fut fait ...
25   Cette nuit : une mort √©vitable.
26   Il est revenu...
Je ne suis pas romantique      page publique

...ou je ne le suis plus. C'est peut-être parce que je suis aimée. C'est peut-être parce que je vieillis.

Je serai plut√īt romanesque, j'aime les histoires abracadabrantes, torrides, passionnelles.
je n'ai jamais voulu me marier et quand je vois dans le journal la photo des jeunes mariées, je les plains. Non, je ne suis pas jalouse : je les plains sincèrement. La robe blanche, c'est pas mon truc et l'alliance me fait penser à un collier pour chien.
Que je sois aimée à 75 % pour mon corps ne me gêne pas, être aimée pour ses capacités d'écoute ou pour sa courbe de hanches ne fait pas pour moi beaucoup de différence. Voire aucune!
J'aime pas les ballades main dans la main, je préfere une étreinte polissone contre un mur. Je préfere les surprises aux mots doux, je préfère que l'on rigole à deux que de pleurer à deux.
Je déteste les douches à deux, je déteste quand mon compagnon oublie de fermer la porte de la salle de bain/wc.
Je pr√©f√®re les mots de d√©sir aux mots d'amour : je te veux plut√īt que je t'aime.
Je n'aime pas l'amour pathétique, souffreteux.

J'ai le sentiment que le romantisme est convenu, plein de clichés, de répétition. Que l'on me sert un plat réchauffé, que le disque est usé etc.
Je sais pas pourquoi je suis devenue comme cela. Peut-être que je me trompe sur moi.
En même temps, j'ai des restes de timidité : je suis pas foutue de fixer hardimment un mec qui m' a tapé dans l'oeil.
En plus, je suis pudique. je crois qu'il faudrait que je pose nue pour mon ami peintre, ca pourrait me décoincer la pudeur. Il m'a demandé mais j'ai refusé, j'ai peut-être eu tort. En même temps, je m'imagine mal posée toute nue dans son hlm. L'appart' est étouffant.Il me semble que la nudité serait plus adéquate à un autre cadre ! Voilà, Madame qui joue les esthètes !
Faut que je sois plus en accord avec mes désirs , mes fantasmes et mes peurs. je n'ai qu'une vie, merde !
J' avais caressé l'idée de prendre un amant, histoire de vibrer un peu ! Je sais, c'est tendance... Alors, je suis allé me ballader en ville, je n'ai pas vu grand monde susceptible de me plaire. En plus, je plais aux "vieux" : à partir de la cinquantaine, je pourrai trouver un créneau. Mais je préfère les hommes "jeunes". En règle général. C'est comme ca !
En fait, je parle, je rêvasse, autant dire que je m'en tiens qu'aux fantasmes.
N'empêche que je ne suis pas romantique.
En fait, je préfère ce qui est artificiel à ce qui est superficiel.

Demain, on va faire du kiwedo avec mon ami peintre.