JOURNAUX PUBLICS   JOURNAUX COLLECTIFS   MON PROFIL

  


Un instant d'Eternité Journal intime créé par pepinette

PLACER UN MARQUE PAGE | AJOUTER LE CONTACT AUX FAVORIS |
Ce journal est partiellement publique
Journal public


Préface
 Ecriture secrète
 Le sortilège s'enfuirait-il ?
 Le calme après la tempête
 Notre étrange bal masqué
 L'arrogant gendarme et la duchesse aux pieds nus
 Ecriture clandestine
Discussion polissonnes entre filles
 Il ne fait pas bon être une jeune-fille...
 Ouais et si je pensais à m'éclater ?
10   La lâcheté, ça suffit.
11   L'écriture d'un journal
12   Paranoîa niveau 9 !!!
13   Je n'aime pas le quatorze juillet
14   Aîe Aîe Aîe
15   L'été
16   Danser avec le feu
17   Emotions
18   Une, deux ! Une, deux !
19   Il s'appellera Zut, et le prochain se nommera Flute !
20   Pépi, Pépi Croquettes !
21   Des pèpètes pour Pepinette !
22   Je ne suis pas romantique
23   Il faut que...
24   Ce qui fut fait ...
25   Cette nuit : une mort évitable.
26   Il est revenu...
Discussion polissonnes entre filles      page publique

Les filles, elles parlent de sexe; elles s'expriment crûment. Le vocabulaire est sans équivoque. Elles disent qu'elles aiment les mecs comme ci ou comme ça; elles citent des positions, des gâteries. Elles peuvent dire : "Je suis en manque" ou "Il baise bien".
Mais elles ne disent jamais qu'elles ont pris du plaisir. Prendre son pied et l'énoncer, c'est indécent, interdit. Tabou ?
Souvent, elles reconnaissent aussi qu'elles ne s'éclatent pas vraiment au lit. Elles baisent pour faire plaisir, ou mieux : pour être aimée.
Moi, j'aimerais avoir une aventure avec un beau type, bien foutu, qui ait l'amour gourmand - sans être pervers. Qu'il soit marié, concubiné, maqué : je m'en fous. Ce que je déplorerais c'est qu'il soit intarissable sur sa dernière rupture, qu'il ne prenne mon épaule que pour s'épancher ou qu'il me confonde avec sa "môman".
Je voudrais un amant créatif, ludique, qui m'aime un peu ( mais pas trop), qu'il soit amoureux de mon corps me suffirait amplement. Brun de préférence,avec la peau douce, une belle voix, de l'humour. Pas un type maussade, triste, pas un coucheur de 5 à 7, ni un tordu. Un mec sain qui me procure de PLAISIR (je l'écris en majuscule pour braver le tabou) et à qui j'en procurerai... Comme ça, je pourrai expliquer à mes collègues pourquoi j'ai l'air aussi radieuse. Parce qu'actuellement, je ne sais que leur répondre.

Tels sont mes voeux de l'été : un bel amant ensorcelant, et rigolo, et coquin, et tout, et tout !