JOURNAUX PUBLICS   JOURNAUX COLLECTIFS   MON PROFIL

  


Tête à tête avec moi-même Journal intime créé par oror

PLACER UN MARQUE PAGE | AJOUTER LE CONTACT AUX FAVORIS |
Ce journal est partiellement publique
Journal public


Préface
 Je me présente...
 Et pourtant...
 Pourquoi?
 Et aussi...
 Rayon de soleil dans un ciel sombre...
 J'ai la poisse!
 Chuis happy!!!
 Supermoi à la rescousse...mais comment?
 J'avais raison
10   Soirée d'enfer (au sens propre comme au figuré)
11   S'il me l'avait dit...
12   Je suis "namoureuse"
13   Ca s'arrange
14   G besoin de vous!
15   C pô juste!
16   G pas le moral
17   Pourquoi moi???
18   Côté pile, côté face
19   Un journal magnifique...
20   Quelques citations
21   Pas grand chose 2 9
22   Pas de bol
23   Un jeu...
24   Déçue
25   Lettres secrettes...
26   Téléphone
27   Ma semaine
28   ...
29   En un poème
30   Rentrée...pffffff
31   Toi, tout simplement...
32   J'ai pas osé
33   Si...
34  Un seul être vous manque et tout est dépeuplé
35   couZine
36   Seule
37   Je ne le supporte plus
38   I hate you but I love you...
39   Je suis perdue
40   J'en ai marre!!!
41   Connerie
42   Une p'tite idée
43   Envie d'écrire
44   Un grand coup ds la gueule...
45   Ca fait mal
46   Ca fait du bien!
47   Aïe!!!
48   Muzik
49   J'en peux plus
50   Faut se dire ke C normal...
51   Y'a jms rien ki va
52   Ca recommence
53   Vide...
54   Ca f'sait longtemps!
55   Un p'tit poème
56   Pour toi
57   J'pète la forme!
58   J'ai peur...
59   Cool!
Un seul être vous manque et tout est dépeuplé      page publique

C'est encore et toujours toi qui me manque autant et qui dépeuple le monde...
Je t'aime tant et j'ai vraiment envie de te revoir mais il faut croire que ce n'est pas réciproque...
Ca m'étonne que tu ne m'ais pas répondu car ce n'est pas ton style, même si je ne te connais que peu. Je pensais que toi aussi, tu m'appréciais, par tes regards et tes gestes qui en disaient tant... Je croyais que tu m'aurais répondu, même si c'était pour me dire que tu ne voulais plus entendre parler de moi. Tout ça m'étonne vraiment de toi... Toi, mon amour, mon ami...
Je t'aime, Robin