JOURNAUX PUBLICS   JOURNAUX COLLECTIFS   MON PROFIL

  


La vie ne vaut rien, mais rien ne vaut la vie .... Journal intime créé par lisoustouille

PLACER UN MARQUE PAGE | AJOUTER LE CONTACT AUX FAVORIS |
Ce journal est partiellement publique
Journal public


Préface
 Hey salut !
 My life .... ?! ....
 LA remise en question
 dernier jour de blues
 Moi
 le prof de sport
 quelquechose de pas intĂ©ressant
 Une journĂ©e parmi tant d'autres
 flash - back
10   dimanche 24 juin 2001
11  --------------
12   vendredi 29 juin 2001
13   11 juillet 2001
14   24 mars 2003
15   26 mars 2003
16   jeudi 1er aoĂ»t 2002
17   mardi 06 aoĂ»t 2002
18   mercredi 07 aoĂ»t 2002
19   dimanche 25 aoĂ»t 2002
20   lundi 26 aoĂ»t 2002
21   mercredi 28 aoĂ»t 2002
22   29 aoĂ»t 2002
23   30 aoĂ»t 2002
24   31 aoĂ»t 2002
25   Dimanche, 1er septembre 2002
26   02 septembre 2002
27   03 septembre 2002
28   04 septembre 2002
29   19 octobre 2003
30   05 septembre 2002
31   06 septembre 2002
32   07 septembre 2002
33   07 septembre 2002
34   MÂ’ont-ils remarquĂ© ?
35   Quelle rencontre !
36   Quelle journĂ©e !
37   08 septembre 2002
38   09 septembre 2002
39   10 septembre 2002
40   11 septembre 2002
41   12 septembre 2002
42   13 septembre 2002
43   13 juillet 2001
44   17 juillet 2001
45   les garçons, toujours les garçons
46   jeudi 24 octobre 2002 - 17 H
47   Vendredi 25 octobre 2002 - 11 H 15
48   30 novembre 2003
49   17 novembre 2002
50   18 novembre 2002
51   15 dĂ©cembre 2002
52  --------------
53   28 novembre 2002
54   28 novembre 2002
55   30 octobre 2002
56   jeudi, 21 novembre 2002
57   12 novembre 2001
58  20 mars 2002
59   22 mars 2002
60   26 mars 2002
61   25 avril 2002
62   27 avril 2002
63   14 septembre 2002
64   dimanche 15 septembre 2002
65   jeudi 19 septembre 2002
66   20 septembre 2002
67   21.09.2002
68   26 septembre 2002
69   22 septembre 2002
70   23 septembre 2002
71   24 septembre 2002
72   25 septembre 2002
73   27 septembre 2002
74   26 septembre 2002
75   28 septembre 2002
76   29 septembre 2002
77   2 octobre 2002
20 mars 2002      page publique

Cher journal,

Mardi, il s’est passé un chouette moment avec Mr Schoumacker…
Je sortais de mon cours d’histoire avec Mr Cartelli (remplaçant de Mme Loisel, car celle-ci est partie en congé de maternité), et qui c’est que je vois pas sortir de la B21 (en face de notre salle d’histoire, la B26), et oui, Mr Schoumacker (ou en-caleçon) ! Il se passe alors plein de choses dans ma tête… Mais je me pose surtout une question, va-t-il se passer quelque chose entre nous, qui restera dans mes souvenirs, dans ma mémoire, et la réponse est oui !
Je me dirigeai vers l’escalier, et il me suivait de très près, tellement près que toutes les deux secondes, nos deux vestes se frôlaient… de manière élégante, je dois dire !!!!
Et c’est à ce moment-là que l’histoire commence vraiment… Nos vestes se frôlaient, te je sens quelque chose dans mes cheveux, et oui, c’était sa main… qui jouait avec ma demi-queue, et après, on s’est regardés pendant deux bonnes minutes, il m’a sourit, avec son grand beau, élégant, gentleman sourire de séducteur, et très simplement, il m’a dit bonjour ! Et là, tous les deux, en même temps, on éclate de rire (je ne sais même pas pourquoi !)
Ensuite, je me mets Ă  lui parler du Kdo que je veux faire Ă  Claire pourson anniversaire, et on entame un dialogue :
Une fille : « J’viendrais bientôt vous voir pour vous faire signer une carte d’anniversaire pour Claire ».
Un gars : « ok, pas de problème… »
Une fille : « Parce que d’après ce que j’ai compris, elle est née le même jour que vous ! »
Un gars : « C’est pas vrai… ! »
Et il me jette un super regard ! Un peu les regards de Richard Gere envers Julia Roberts dans Pretty Woman… En tout cas, c’est digne d’un grand séducteur, et d’un gentleman professionnel !
Malheureusement, après ce regard les escaliers étaient finis, alors il a rejoint la salle des profs, et j’ai rejoint Claire, et on a un petit peu parlé de cette histoire. Alors vivement le moment où j’irai lui (en-caleçon) faire signer cette fameuse carte… Et avec cette occasion, je lui ferai écrire dans un cahier que j’ai fait dans lequel je fais écrire mes amis pour un souvenir des quatre supers années que j’ai passé au collège…
Autre chose, aujourd’hui c’est l’anniversaire de Marion, et elle le fête dans une semaine, et je suis invitée, je suis trop contente ! Je me demande bien ce qu’on va faire… mais comme c’est une surprise … il ne faut pas chercher à savoir, alors à jeudi !
Sinon, ce matin, il y avait une troupe de théâtre qui était au collège, et ils nous ont fait faire des jeux, et l’un des jeux, c’était le « jeu de la statue ». On devait aller au centre pour prendre une position en rapport avec la personne déjà présente, et le public (les élèves) devaient dire ce que ça leur évoquaient… Et qui il y avait pas au milieu ? Mme GORWA ! Elle pointait quelquechose du doigt, mais quoi au suivant qui prendra la position de le dire… C’est là que je me suis dit qu’il fallait que j’y aille, sinon je l’aurai regretté, alors j’y suis allée, et j’ai pris un position : j’avais mes mains sur ma poitrine, d’un air de dire « moi ? » Comme un prof qui fait à un élève : « arrête de bavarder ». Mais les autres (le public) l’a jugé et interprété différemment : il a pensé que c’était ma maman (Mme Gorwa) qui me découvrais en train de fumer, ou qui me surprenait au lit avec un garçon…
A ce moment-là, je l’entends qui me dit : « j’espère que c’est bientôt fini, parce que j’ai une crampe… » Tu te rends compte, ça veut dire que je suis la SEULE élève qui sait ça … Pour moi, c’est vachement chouette !
Et pendant tout le temps où l’on était l’une en face de l’autre, on a pas arrêté de s’échanger des sourires, même un peu fou-rires au début ! Ca m’a vraiment fait pensé que c’était ma maman, mais qu’elle ne me découvrait pas en train de fumer, ou au lit avec un garçon, mais tout simplement parce qu’elle m’aime et qu’elle veut me protéger … !
C’était vraiment super génial ce moment !

Je n’oublie pas non-plus le mercredi matin quand elle nous a emmené à Achenheim pour passer l’examen d’arbitre officiel, c’était chouette aussi ça !

Bonne soirée !
Elise