JOURNAUX PUBLICS   JOURNAUX COLLECTIFS   MON PROFIL

  


Le baisablement correct... Journal intime créé par Psyché

PLACER UN MARQUE PAGE | AJOUTER LE CONTACT AUX FAVORIS |
Ce journal est partiellement publique
Journal public


Préface
 Je suis une tarée de l'existence
 A propos de moi, pour une fois
 L'inhumanité est un ensemble non borné
 Moi et les hommes
 A la conquête du bonheur
 Ma grand-mère se prend pour un chat à l'article de la mort, ou mon étrange famille, sans tabous
 Du pissou au dodo: la journée type
 Du pissou au dodo: la journée type (opus number 2)
--------------
10   Demain, dès l'aube
11   Ma première cuite et quand on vous dit que l'alcool est dangereux c'est pas des conneries
12   J'ai beaucoup à dire, mais rien d'interressant
13   Mon retour bandant au lycée
14   Mon chat me fait la gueule
15   Je viens de lire le journal du moment
16   Suis-je réellement si étrange?
17   Grande nouvelle: J'aime mon mec!!! (1er tome)
18   J'aime mon mec - Tome 2
19   Pourquoi la vie nous donne ce qu'elle nous prendra?
20   Spleen
21   Est-ce que vous croyez aux miracles?
22   J'ai la poisse
23   Samedi de merde!!!
24   J'aurais voulu que toute la vie soit comme ce matin de juin
25   Petit problème et grosses conséquences
26   Paris
27   Suite de la saga "J'aime mon mec" (3)
28  Scoop : I'm a bitch
29   Boys & co
30   21 janvier 2004, 18:17, que se passe-t-il?
31   Notre faible monde
32   Mr Xxxxxxx est un enculé
33   J'ai envie de me plaindre un peu
34  --------------
35   Oyez, oyez, bonnes gens
36   J'ai plus envie de rien
37   Moi et mes p'tits poteaux (pas mes jambes, merci)...!
38   L'odyssée des petits amis
39  --------------
40   Lamentable
41   Du sang de pute dans les veines
42   L'épisode frustrant de la non-boîte
43   J'ai encore une bonne nouvelle
44   Dicos d'or
45   Je vais mieux...
46   Les vacances de toutes les orgies
47   Retour de vacances
48   Vacances (suite)
49   Etat de crise
50   Croque ta life
51   Lyrics (1)
52   Lyrics (2)
53   Retour de voyage
54  --------------
55   Comment vous dire...
56   Dieu existe-t-il?
57   Come back...
58   Avant la rentrée...
59   Le pire été qu'il m'ait jamais été donné de vivre (et heureusement...)
60   Les vacances, c'est fait pour prendre du bon temps...
61   Wawa in Corsica (1)
Scoop : I'm a bitch      page publique

Non! Je sais, personne n'y croira, surtout pas moi, qui suis si introvertie, et si calme et si... Bref! Je sais que cela va choquer voire même traumatiser les âmes sensibles en ce lieu, aussi je mets en garde mes plus prudes lecteurs, les qq lignes qui vont suivre sont d'une violence psychologique inouïe... Veuillez n'y point voir une violation des droits de l'homme.
Bon, mais je pense que les plus hardis d'entre vous, ceux qui sont restés, qui osent lire mes propos indécents, veulent tout de même savoir de quoi il retourne, et quel méfait me fait porter le titre le BITCH en titre...

Eh bien voilà, samedi soir, qui était, ma foi un samedi soir comme tous les autres, je suis allée en boîte avec des potes ainsi que mon mec (vous savez, celui que j'aime). Pour une fois, j'avais décidé de ne point me mettre de cuite pour éviter tout débordement intempestif (propos insensés ou gerbe en jet). Donc, j'ai décidé de danser, faut bien s'occuper. En plus j'aime danser, et j'avais un fute blanc baggy et un haut noir chic des plus seyants, je trouve. Me voilà donc sur la piste, gesticulant et bramant, telle le mammouth femelle en ruth, et voilà t'y pas qu'arrive un jeune homme (passablement soaul, ce qui explique, je pense, ses déficiences visuelles qui l'ont poussé à venir me courtiser) qui commence à me faire des avances assez visibles, c'est à dire qu'il ne faisait pas vraiment dans la dentelle. Moi, sale chienne, je me dis c'est la fête et je commence à le chauffer, et ce grand abruti, que ne fait-il pas, il commence à me couvrir la face de bisous pur malt. J'esquivais bien ceux trop près de la bouche parce qu'il faut pas non plus abuser, y'avait mon coeur dans les parages. Mais en même temps il m'avait dit: "Ce soir, on fait cme si on sortait pas ensemble, on va voir si tu te fais draguer" (bingo!). Donc allons-y de bon coeur, non?
Bref, le petit incident "Arnaud de l'Ain" clos, s'en pose un autre, ensoi plutôt agréable: Léo. Un mec à qui je n'avais jamais vraiment fait gaffe mais qui, soyons franche, n'est tout de même pas mal, donc je ne dis pas que certaines pensées ne m'avaient pas auparavent traversé l'esprit. Mais c'est que l'animal danse bien, et de surcroît, avec moi! Il danse de façon très bizarre avec une cuisse entre mes jambes, ce qui permet des rapprochements interressants au niveau des parties intimes, et qui favorise également les pelotage de cul intempestifs de son côté comme du mien, ;-). Et puis, bon ben au bout d'un moment, je senatis bien un truc durcissant, mais je me suis dit que c'était probablement son portable ou son paquet de clopes (menteuse!), et au bout d'un moment on a fini par se décoller te j'ai pu constater que ce n'était ni l'un ni l'autre, mais bel et bien ce que je pensais, à savoir... Bon est-il utile de vous faire un dessin, merde! Et, bien sûr, il fallait que ça arrive, il m'a rôdée en train de mater sa virilité, ce qui l'a fait sourire d'un sourire charmant mais sybillin. Et il a fait qqch d'encore mieux (aaaah...), il m'a reprise contre lui, mais encore plus près encore plus fort, et je sentais vraiment nettement l'excroissance dure sur mon bas ventre... Je savais qu'il savait que je savais. A ce moment là, il a commencé à faire qqch de très agréable, et de très suprenant aussi venant d'un pote de mon mec (je le rappelle), il s'est mis à me croquer très gentiment le cou, bien sûr je lui ai rendu la pareille et ça a continué comme ça un moment, jusqu'à ce que, pour cause de pelotage trop intensif, je rate un pas et manque de me boîter sur lui. Là il m'a dit qu'il était fatigué et on est retournés boire un verre, le seul truc c'est qu'près on n'a pas redansé. Ca m'a mise en émoi, et dans tous mes états...

C'est mal, non?
Marion la succube.