JOURNAUX PUBLICS   JOURNAUX COLLECTIFS   MON PROFIL

  


Le baisablement correct... Journal intime créé par Psyché

PLACER UN MARQUE PAGE | AJOUTER LE CONTACT AUX FAVORIS |
Ce journal est partiellement publique
Journal public


Préface
 Je suis une tarée de l'existence
 A propos de moi, pour une fois
 L'inhumanité est un ensemble non borné
 Moi et les hommes
 A la conquête du bonheur
 Ma grand-mère se prend pour un chat à l'article de la mort, ou mon étrange famille, sans tabous
 Du pissou au dodo: la journée type
 Du pissou au dodo: la journée type (opus number 2)
--------------
10   Demain, dès l'aube
11   Ma première cuite et quand on vous dit que l'alcool est dangereux c'est pas des conneries
12   J'ai beaucoup à dire, mais rien d'interressant
13   Mon retour bandant au lycée
14   Mon chat me fait la gueule
15   Je viens de lire le journal du moment
16   Suis-je réellement si étrange?
17   Grande nouvelle: J'aime mon mec!!! (1er tome)
18   J'aime mon mec - Tome 2
19  Pourquoi la vie nous donne ce qu'elle nous prendra?
20   Spleen
21   Est-ce que vous croyez aux miracles?
22   J'ai la poisse
23   Samedi de merde!!!
24   J'aurais voulu que toute la vie soit comme ce matin de juin
25   Petit problème et grosses conséquences
26   Paris
27   Suite de la saga "J'aime mon mec" (3)
28   Scoop : I'm a bitch
29   Boys & co
30   21 janvier 2004, 18:17, que se passe-t-il?
31   Notre faible monde
32   Mr Xxxxxxx est un enculé
33   J'ai envie de me plaindre un peu
34  --------------
35   Oyez, oyez, bonnes gens
36   J'ai plus envie de rien
37   Moi et mes p'tits poteaux (pas mes jambes, merci)...!
38   L'odyssée des petits amis
39  --------------
40   Lamentable
41   Du sang de pute dans les veines
42   L'épisode frustrant de la non-boîte
43   J'ai encore une bonne nouvelle
44   Dicos d'or
45   Je vais mieux...
46   Les vacances de toutes les orgies
47   Retour de vacances
48   Vacances (suite)
49   Etat de crise
50   Croque ta life
51   Lyrics (1)
52   Lyrics (2)
53   Retour de voyage
54  --------------
55   Comment vous dire...
56   Dieu existe-t-il?
57   Come back...
58   Avant la rentrée...
59   Le pire été qu'il m'ait jamais été donné de vivre (et heureusement...)
60   Les vacances, c'est fait pour prendre du bon temps...
61   Wawa in Corsica (1)
Pourquoi la vie nous donne ce qu'elle nous prendra?      page publique

Peut-être que tu crois avoir le temps mais la vie est courte et dans peu de temps on aura 50 ans. Le feu de la vie consumme plus vite qu'on ne le pense, et un jour tu te retourneras, sur ta jeunnesse et tu te diras qu'elle est passé sans même que tu aies pu la contempler. Tu n'en n'avais qu'une, tu l'as laissée filer. Tu te sens encore jeune mais tes enfants te traitent déjà de vieux con, ces mêmes enfant qui hier n'étaient que des nourissons. Mais où est donc passé le temps? Comment peut-on ainsi le gâcher, sans même s'en rendre compte?
Moi j'ai 15 ans, je ne sens pas encore les ravages du temps mais je sais qu'autour de moi, tout s'en ira peu à peu, jusqu'à ce que ça soit moi, la vieille bonne femme toute rabougrie, que ça emmerde les jeunes d'aller la voir. Autour de moi, je sais que mon arrière grand mère a déjà 99 ans, et qu'elle vit encore seule. Je ne me leurre pas, je sais que ça ne durera pas. Mes grands parents ont déjà presque 70 ans, dans pas si longtemps, ils ne seront plus autonomes et je ne porrai plus passer de temps chez eux, dans leur jolie maison blanche... Je sais bien que je vais perdre un jour, ma mère, mon père, tous, comme j'ai déjà perdu ma grand mère. J'ai 15 ans et déjà je sens indirectement le temps qui s'abat sur moi avec une telle violence que j'en ai peur. Mais il est indestructible et comment trouver une échappatoire?
Quand j'étais petite, je me disais que j'étais peut-être un peu spéciale, et que les gens autour de moi ne mourraient pas. Mais maintenant je sais que je suis toute con, que je suis une batarde de la société de France, et que des comme moi, il en existe en quantité industrielle partout, dans tous les lycées, dans tous les pays. Je ne suis pas unique, sauf peut-être par mon ADN, me dira-t-on, mais au fond, qu'est-ce que je m'en fous d'un petit machin, si petit qu'on ne le voit même pas, alors que moi, je suis là, et dans les autres je me vois???