JOURNAUX PUBLICS   JOURNAUX COLLECTIFS   MON PROFIL

  


Le baisablement correct... Journal intime créé par Psyché

PLACER UN MARQUE PAGE | AJOUTER LE CONTACT AUX FAVORIS |
Ce journal est partiellement publique
Journal public


Préface
 Je suis une tarée de l'existence
 A propos de moi, pour une fois
 L'inhumanité est un ensemble non borné
 Moi et les hommes
 A la conquête du bonheur
 Ma grand-mère se prend pour un chat à l'article de la mort, ou mon étrange famille, sans tabous
 Du pissou au dodo: la journée type
 Du pissou au dodo: la journée type (opus number 2)
--------------
10   Demain, dès l'aube
11   Ma première cuite et quand on vous dit que l'alcool est dangereux c'est pas des conneries
12   J'ai beaucoup à dire, mais rien d'interressant
13  Mon retour bandant au lycée
14   Mon chat me fait la gueule
15   Je viens de lire le journal du moment
16   Suis-je réellement si étrange?
17   Grande nouvelle: J'aime mon mec!!! (1er tome)
18   J'aime mon mec - Tome 2
19   Pourquoi la vie nous donne ce qu'elle nous prendra?
20   Spleen
21   Est-ce que vous croyez aux miracles?
22   J'ai la poisse
23   Samedi de merde!!!
24   J'aurais voulu que toute la vie soit comme ce matin de juin
25   Petit problème et grosses conséquences
26   Paris
27   Suite de la saga "J'aime mon mec" (3)
28   Scoop : I'm a bitch
29   Boys & co
30   21 janvier 2004, 18:17, que se passe-t-il?
31   Notre faible monde
32   Mr Xxxxxxx est un enculé
33   J'ai envie de me plaindre un peu
34  --------------
35   Oyez, oyez, bonnes gens
36   J'ai plus envie de rien
37   Moi et mes p'tits poteaux (pas mes jambes, merci)...!
38   L'odyssée des petits amis
39  --------------
40   Lamentable
41   Du sang de pute dans les veines
42   L'épisode frustrant de la non-boîte
43   J'ai encore une bonne nouvelle
44   Dicos d'or
45   Je vais mieux...
46   Les vacances de toutes les orgies
47   Retour de vacances
48   Vacances (suite)
49   Etat de crise
50   Croque ta life
51   Lyrics (1)
52   Lyrics (2)
53   Retour de voyage
54  --------------
55   Comment vous dire...
56   Dieu existe-t-il?
57   Come back...
58   Avant la rentrée...
59   Le pire été qu'il m'ait jamais été donné de vivre (et heureusement...)
60   Les vacances, c'est fait pour prendre du bon temps...
61   Wawa in Corsica (1)
Mon retour bandant au lycée      page publique

Pour bien s'imaginer mon état d'esprit le lundi 5 janvier au matin, il faut d'abrd se figurer que j'ai passé des vacances de ouf, et les horaires de mes nuites étaient plutôt calquées sur 3h-12h que sur un sage et habituel 22h-7h de semaine. Autant vous dire tout de suite que m'endormir dimanche soir vers 21h30 après un bon petit tilleul de mémé m'enchantait autant que d'aller à la messe de minuit du 24 décembre (je dis ça parce que je me la suis tapée, et ça n'a rien d'enchantant). Mais là, personne ne me forçait à dormir (alors que le 24-12, j'avais derrière moi une horde familiale déchaînée, et de toute façon, pas de messe, pas de cadeaux).
A 0h16, j'étais tjs dans mon lit, les yzux grands ouverts. Je me suis endormie vers 1h, avec l'impression de faire une sieste.
Par contre à 6h50, ç'a pas été la même, disons même beaucoup moins drôle dans la mesure où je n'avais pas eu mes 10h de sommeil mini, et en plus je m'étais connu des jours meilleurs: j'avais chopé la plus belle sinusite de l'année (ha, ha, ha).
Alors malgré le froid et sans marque du masque comme je l'avais prévu (pour faire un pur effet, j'ai passé les vacances à Courch), je me suis tout de même mise en route accompagnée du troubadour Donde (mon frère), avec un teint terreux, et un espèce de vilain sourire super faux sur la face (bonne année).
J'étais décidée à être gentille avec la population, mes bonnes résolutions étant assez simples mais unique: je suis une sainte et je tiens à ce que tout le monde le sache!!! C'est sur qu'il me faudra plus d'une année pour revendiquer mes droits de sainte officielles répertoriée dans saintes magazine, mais si ça se trouve soeur Thérésa était comme moi au début (c'est vrai, on n'en a pas entendu parler avant ses 85 ans) et je sais plus non plus laquelle était une véritable PCS. J'ai donc brûlé un cierge à l'intention de sainte Rita (sainte patronne des causes perdues), histoire de m'en faire une éventuelle copine et pourquoi pas qu'elle me réponde.
Me voilà donc devant les grilles, toute confite de bons sentiments, et qui est la première personne que je vois (et que je connais, of course)? L'abjecte James. Tout mon bon sentiment a fondu comme chocolat au soleil, et me voilà redevenue égale à moi-même c'est à dire... Hum, ne développons pas.
Bref, abjecte James paradant devant sa cour imaginaire (c'est à dire souriant toute seule) à la recherche d'éventuels, mais manque de pot, inexistants amis, m'a mis la haine, que je n'ai pas pu soigner par une copinette clopinette, à cause d'absence de copinette clopinette.
Au fond c'est vrai, je dois réellement me transformer en sainte parce que je n'ai pas fumé une seule clope (même pas de latte) depuis le 2 janvier (pfff! C'est con les gens qui s'arrêtent juste aux dates).
Il s'est rapidement avéré que la prof de math se rapproche de plus en plus du valet de Satan qu'elle n'est déjà que trop puisqu'elle s'est sentie dans l'obligation de nous rendre nos DS (6.5/20) et de nous ramasser nos DM juste à la fin de l'heure quand nous, benoîts, nous sortions de la salle persuadés qu'elle avait oublié, ni vu ni connu je t'encule, eh bien non, Nathalie nous a démontré par 35 (nombre de DM) qu'elle n'étais pas encore (totalement) sénile...
Bref...
(SE reporter à "L'inhumanité est un ensemble non borné"...