JOURNAUX PUBLICS   JOURNAUX COLLECTIFS   MON PROFIL

  


Le baisablement correct... Journal intime créé par Psyché

PLACER UN MARQUE PAGE | AJOUTER LE CONTACT AUX FAVORIS |
Ce journal est partiellement publique
Journal public


Préface
 Je suis une tarée de l'existence
 A propos de moi, pour une fois
 L'inhumanité est un ensemble non borné
 Moi et les hommes
 A la conquête du bonheur
 Ma grand-mère se prend pour un chat à l'article de la mort, ou mon étrange famille, sans tabous
 Du pissou au dodo: la journée type
Du pissou au dodo: la journée type (opus number 2)
--------------
10   Demain, dès l'aube
11   Ma première cuite et quand on vous dit que l'alcool est dangereux c'est pas des conneries
12   J'ai beaucoup à dire, mais rien d'interressant
13   Mon retour bandant au lycée
14   Mon chat me fait la gueule
15   Je viens de lire le journal du moment
16   Suis-je réellement si étrange?
17   Grande nouvelle: J'aime mon mec!!! (1er tome)
18   J'aime mon mec - Tome 2
19   Pourquoi la vie nous donne ce qu'elle nous prendra?
20   Spleen
21   Est-ce que vous croyez aux miracles?
22   J'ai la poisse
23   Samedi de merde!!!
24   J'aurais voulu que toute la vie soit comme ce matin de juin
25   Petit problème et grosses conséquences
26   Paris
27   Suite de la saga "J'aime mon mec" (3)
28   Scoop : I'm a bitch
29   Boys & co
30   21 janvier 2004, 18:17, que se passe-t-il?
31   Notre faible monde
32   Mr Xxxxxxx est un enculé
33   J'ai envie de me plaindre un peu
34  --------------
35   Oyez, oyez, bonnes gens
36   J'ai plus envie de rien
37   Moi et mes p'tits poteaux (pas mes jambes, merci)...!
38   L'odyssée des petits amis
39  --------------
40   Lamentable
41   Du sang de pute dans les veines
42   L'épisode frustrant de la non-boîte
43   J'ai encore une bonne nouvelle
44   Dicos d'or
45   Je vais mieux...
46   Les vacances de toutes les orgies
47   Retour de vacances
48   Vacances (suite)
49   Etat de crise
50   Croque ta life
51   Lyrics (1)
52   Lyrics (2)
53   Retour de voyage
54  --------------
55   Comment vous dire...
56   Dieu existe-t-il?
57   Come back...
58   Avant la rentrée...
59   Le pire été qu'il m'ait jamais été donné de vivre (et heureusement...)
60   Les vacances, c'est fait pour prendre du bon temps...
61   Wawa in Corsica (1)
Du pissou au dodo: la journée type (opus number 2)      page publique

Après avoir, donc, traîné mon gras double (triple?) du 3ème au RDC (et en tenant compte du fait que le casier est à ras la terre, on pourrait presque dire -1) et du RDC au 3ème, je peux enfin me vautrer confortablement aux coté de R, ô R, afin de finir ma nuit (d'ailleurs il ne fait même pas jour) dans la quiétude qui se doit. Ô R!!!!!!!!! (chuuuut! Vs n'avez rien lu)
Ensuite, que dire de cette fin de matinée fort peu bandante (je crois bien avoir l'emploi du temps le plus réfrigérant de l'académie): allemand, math, allemand, math. Je suis une merde en math, mon popa aurait beaucoup aimé que je fasse S, et math sup, math spe dans la foulée, je crois que même lui a perdu tout espoir. L c'est pas mal non plus. Je peux toutefois faire une petite parenthèse pour la récré du matin qui est en soi un petit point de réconfort dans ce monde brutal. Quiconque n'a pas eu la chance de fumer sa Malbac, en se réchauffant les doigts sur son cappucino à 40 ct, et matant allègrement Irchou et ses belles petites fesses de pure bombe sexuelle/atomique ne sait pas ce qu'est le bonheur relatif. Parce que tout est relatif.
Maintenant, tout un poème, le self de la versoie. Après avoir joyeusement attendu environ 20 min dans une file avec approximativement 3 cm cube d'air pour vivre, phénomène du à la promiscuité étroite avec les voisins (comme chacun le sait tout le monde a une haleine des plus enchanteresse aux alentours de midi, en particulier les fumeurs et consommateurs de cappucino...), nous pénétrons dans un établissement fleurant le chou (en admettant n'avoir pas été refoulé à l'entrée, eh oui c'est sélect, pire que le mac', on a même des videurs, les pions, c'est de l'humour!!!), où il y a encore une forte abondance de pipole qui attend pour prendre sa pitence. Entrées, fromage, yaourt, ou fromage blanc, desserts, plat chaud, sel, poivre, sucre, ketchup, moutarde, mayo (contrairement à mon ancien collège, ils connaissent les condiments), pain. Passage à la sauce salade. Puis vient un problème alarmant. Y'a pas de place. Forcément dans un self qui comporte 250 places assises c'est pas facile de faire manger 600 personnes en même temps. Ce doit être un problème mathématique (je me suis arrêtée au programme CE2, tu sais les tables de multiplications). Toujours est-il qu'on doit attendre 1/4 d'heure pour se poser le cul. Heureusement on a même un micro onde à dispo si jamais c'est froid! Quelle attention charmante. Après, il est de rigueur de s'engueuler pour savoir qui va aller chercher de l'eau. Si Irchou est à la fontaine, moi pourquoi pas? (Oh oui, bois à ma source... Désolée c'est parti tout seul)
Ensuite, à 12h40, faut ressortir en vitesse et d'ici 13h05 trouver le temps d'aller aux casiers (encore!!! Je ferais bien d'y planter ma tente), aux chiottes (je suis une très grande pisseuse), fumer une clope (sans se presser SVP!!!), localiser la salle de cours. Puis on s'y rend lentement comme une vache, se sachant condamnée n'oppose plus aucune résistance à être emmenée à l'abbatoir... C'est trise moi je dis.