JOURNAUX PUBLICS   JOURNAUX COLLECTIFS   MON PROFIL

  


Survivre à la vie. Journal intime créé par Ange noir

PLACER UN MARQUE PAGE | AJOUTER LE CONTACT AUX FAVORIS |
Ce journal est partiellement publique
Journal public


Préface
 21/07/03 Une bombe latino
 Avouer enfin
 Pourquoi "Ange noir" ?
 Bad girl ? Je n'ai jamais dit que j'étais gentille.
 Jeux osés
 Je suis bi. Et alors ?
 Différente ?Et alors ?
 Un nouveau secret à vous avouer
 J'ai besoin de mon demi-frère
10   1 )Autour du sexe
11   2)Autour du sexe
12   3)Autour du sexe
13   4)Autour du sexe
14   5 ) Autour du sexe
15   Il va y avoir du spoooort
16   C'est chaud !
17   Je manque de lui.
18   L'amour avec qui l'amitié accepte de rimer
19   Réflexion à propos d'AA
20   Réflexion à propos d'AA
21   Réflexion à propos d'AA
22   Réflexion à propos d'AA
23   Folles nuits. Folles journées.
24   Tourbillon d'émotions
25   La première fois
26   Appel au secours 1
27   Appel au secours 2
28   Appel au secours 3
29   Appel au secours 4
30   Oublier dans tes bras
31   Casser
32   Réparer
33   CASSER.
34   Je mène un double jeu.
35   Faire l'amour. Faire le mal
36   Fermée à l'amour
37   Un aller simple pour le paradis
38   Frérot
39   Amour
40   Beauté. PS : lisez avouer enfin
41   Se caresser, s'embrasser...
42   L'amour est atroce
43   J'en ai marre
44   ÃŠtre bi et l'avouer ? Je l'ai fait.
45   Rêver d'un monde en couleurs
46   AA m'a sauvée la vie.
47   Quotidien misérable.
48   Quotidien misérable
49  Quotidien misérable 3
50   Quotidien misérable 4
51   Quotidien misérable fin
52   Etrange comme la vie est étrange.
53   D'ici mon amour
54   La vie est sale boy sous ses étoiles
55   Suis-moi ! On va au paradis
56   Et que ton sexe me glisse entre les mains
57   Si tu penses à moi, alors masturbe-moi !
Quotidien misérable 3      page publique

11h49
Mon demi-frère est fou. Il se fait appeller par un nom arabe. Il s’est reconverti à la foi musulmane
et s’est mis en tête d’épouser une arabe. Bientôt il se mariera. Bientôt il le regrettera.
En fait tout a été calculé. Tout. Je pensais que 120 avait changé de prénom car il
aimait la soeur de Mo et que c’était mieux ainsi à cause de ses parents mais tout ceci remonte
à plus longtemps. Il est fou. Ce matin j’ai fini à neuf heures. Je suis
rentrée et je me suis couchée sur mon adorable chat. Je ne sais pas pourquoi cela
m’attriste. Peut-être que c’est parce que je mettais fait une bonne image de lui ? Et là
je me rends compte : en fait il a un problème qui relève de la psychatrie. Ca fait bizarre
quand même. Quand je pense que je voulais sortir avec Mo pour ça. Il m’arrive de
le regretter. Il m’arrive de m’imaginer revenu en arrière quand AA m’a demandée
de sortir avec lui. Il m’arrive même de m’imaginer n’être jamais sorti avec AA et
d’être dans les bras de cet abruti de Mo. Seulement maintenant c’est fini. Je ne
reviendrai jamais en arrière. Je me souviens de cet affreux dilhème : sortir avec Mo
ou pas ? Et je me souviens aussi que je nÂ’en avais que faire d'AA. JÂ’aurais mieux
fait dÂ’oublier ce dernier et de sortir avec Mo lui faisant tout croire. Oh non !
J’aurais été encore plus déçu mais au moins j’aurais essayé. De toute manière le passé
est passé et je ne pourrai plus jamais rien en changer. Et cette putain de Bouldog américain vient
me faire chier pour des conneries pareils. Pour qui tÂ’es-tu prise connasse ? A ton avis
je n’ai pas autre chose à faire que me battre avec ta soeur ? T’as cru que t’avais
quelque chose ? Mais je te rassure : t’es pas belle et t’es très cruche. Je n’ai rien à
t’envier. Tu ne vaux rien. Tu n’as pas de courage. Dès que tes copines ne sont pas là
tu nÂ’existes plus. Quand tu sors avec un mec cÂ’est lamentable. Tu es comme toutes ces
filles qui nÂ’ont quÂ’un but : gueuler, se faire remarquer mais tu nÂ’as rien dÂ’autre.
Minable ! Qu’est-ce que tu es venue pourrir ma vie ? J’ai autre chose à faire. Je suis
mal en point. Oui j’ai du caractère. Oui je ne me laisse pas faire. Mais tu ne sais rien de
moi ! Ma vie c’est un quotidien misérable.
18h35 Demain j'ai rendez-vous avec Bouldog américain et sa soeur. Je n'en ai pas envie et Maman ne peut pas comprendre que si tout ceci n'était pas une question d'honneur je n'irai pas mais je suis comme Duroy dans Bel-Ami de Maupassant. Piégée je me dois d'y aller sinon j'aurais perdu toute fierté. Ceux pourquoi je me suis battue pendant toutes ces années n'aura servi à rien. Je m'en sortirai. Je sais me défendre oralement et même physiquement.
Pour mes problèmes "corporels" tout est lié : mes pieds entraînant mes genoux enchaînant mes hanches. Le traitement devrait durer 2 ans. J'ai déjà fait 2 ans de kiné alors de toute manière. C'est long, je sais et je perds patience mais il y a pire.