JOURNAUX PUBLICS   JOURNAUX COLLECTIFS   MON PROFIL

  


Survivre à la vie. Journal intime créé par Ange noir

PLACER UN MARQUE PAGE | AJOUTER LE CONTACT AUX FAVORIS |
Ce journal est partiellement publique
Journal public


Préface
 21/07/03 Une bombe latino
 Avouer enfin
 Pourquoi "Ange noir" ?
 Bad girl ? Je n'ai jamais dit que j'étais gentille.
 Jeux osés
 Je suis bi. Et alors ?
 Différente ?Et alors ?
 Un nouveau secret à vous avouer
 J'ai besoin de mon demi-frère
10   1 )Autour du sexe
11   2)Autour du sexe
12   3)Autour du sexe
13   4)Autour du sexe
14   5 ) Autour du sexe
15   Il va y avoir du spoooort
16   C'est chaud !
17   Je manque de lui.
18   L'amour avec qui l'amitié accepte de rimer
19   Réflexion à propos d'AA
20   Réflexion à propos d'AA
21   Réflexion à propos d'AA
22   Réflexion à propos d'AA
23   Folles nuits. Folles journées.
24   Tourbillon d'émotions
25   La première fois
26   Appel au secours 1
27   Appel au secours 2
28   Appel au secours 3
29   Appel au secours 4
30  Oublier dans tes bras
31   Casser
32   Réparer
33   CASSER.
34   Je mène un double jeu.
35   Faire l'amour. Faire le mal
36   Fermée à l'amour
37   Un aller simple pour le paradis
38   Frérot
39   Amour
40   Beauté. PS : lisez avouer enfin
41   Se caresser, s'embrasser...
42   L'amour est atroce
43   J'en ai marre
44   ÃŠtre bi et l'avouer ? Je l'ai fait.
45   Rêver d'un monde en couleurs
46   AA m'a sauvée la vie.
47   Quotidien misérable.
48   Quotidien misérable
49   Quotidien misérable 3
50   Quotidien misérable 4
51   Quotidien misérable fin
52   Etrange comme la vie est étrange.
53   D'ici mon amour
54   La vie est sale boy sous ses étoiles
55   Suis-moi ! On va au paradis
56   Et que ton sexe me glisse entre les mains
57   Si tu penses à moi, alors masturbe-moi !
Oublier dans tes bras      page publique

Je n’ai plus le blues. Je sais bien à qui je le dois. Je le dois à mon petit copain-grand
ami AA(garçon). En le caressant et en l’embrassant j’ai de nouveau oublié tous mes
problèmes. Cet après-midi je l’ai serré par derrière. Mo(garçon) m’a demandé
comment je ferais pour exciter AA.
-Je commencerai comme ça, ai-je répondu en descendant mes mains vers son sexe.
Ce soir il faisait si froid que je ne suis pas passé par quinze-mille chemins. Je me suis
directement blottie contre lui. A un moment AA était assis sur le muret. J’étais debout
face à lui. J’ai effleuré son bas-ventre. Surpris AA a ouvert grand les yeux. Il m’a fait
sourire. Je lÂ’adore.
En partant je l’ai embrassé une fois puis j’ai sorti une phrase débile : Attends ! Encore
!
Tandis que nous recommencions Mo était plié en quatre. Mes paroles l’avaient bien
fait rire.
J’ai de nouveau embrassé AA deux fois et je suis partie. J’adore sentir le bout de sa
langue dans ma bouche. J’aime aussi la façon dont il ferme ses lèvres sur les miennes à
la fin de chacun de nos baisers.