JOURNAUX PUBLICS   JOURNAUX COLLECTIFS   MON PROFIL

 


Rťflexions et autres conneries Journal intime crťť par bungle

PLACER UN MARQUE PAGE | AJOUTER LE CONTACT AUX FAVORIS |
Ce journal est partiellement publique
Journal public


Prťface
 Bungle¬ís Diary
--------------
 Etrange fin de journ√©e
 Sonia ou l'√©ternelle absence
 Bye bye Anna
 SEA
 SEX
 & SUN
 Le trauma de Sonia
10   Autobiographie misanthropique ?
11   Femmes je vous aime
12   Anna, ma coll√®gue amante
13   Erika j¬íai trouv√© !
14   Sonia ou l'incertitude
15   Le pianiste
16   temps libre Vs travail
17   Sonia : end of the story ?
18   J¬íaime pas les lundi, quoique.
19   C'est la f√™te
20   Top Five
21   Ma premi√®re partouze
22   Pour me faire pardonner le chapitre pr√©c√©dent (Part. I)
23   Pour me faire pardonner le chapitre pr√©c√©dent (Part. II)
24   Amiti√© homme-femme, mythe ou r√©alit√© ?
25   Qu¬íest-ce qu¬íun journal ?
26   Week-end pluvieux, album radieux
27   Zouk machine
28   D√©claration de vacances
29   Amour, toujours !
30   'till death us apart
31   Condol√©ances
32   Remerciements
33   Chapitre I
34   v√©rit√© et paradoxe
35   Ploum ploum Tralala
36   Sombre d√©sir
37   Souvenirs d'enfance
38   Kill da mouvement
39   M√©diocrit√© pornographique
40   Rions un peu en attendant la mort
41   Do not disturb
42   Narcisse
43   Antiam√©ricanisme ?
44   Exister ? Mais pour quoi faire exactement ?
45   Entre deux maux quel mot choisir ?
46   L'aigle noir
47   Je suis las...
48   Ploum Ploum Tralala, Acte 1, sc√®ne 1
49   Ploum Ploum Tralala, Acte 1, sc√®ne 2
50   Ploum Ploum Tralala, Acte 1, sc√®ne 3
51   Acte 1, sc√®ne 4
52   Acte 1, sc√®ne 4 (suite)
53  Pourquoi on √©crit ?
54   2 mondes
55   Ploum Ploum Tralala - chapitre 56.3
Pourquoi on √©crit ?      page publique

Difficile de généraliser, mais réfléchissons à la question : Pourquoi écrit-on notre journal sur ce site ?

Pour évacuer ce qui nous pèse. Possible, très certainement même pour quelques uns d'entre nous. Un besoin de se confier sans trop se dévoiler. D'évacuer des non-dits-jusqu'a-présent trop lourds à porter.

Pour le plaisir de l'écriture. Comme le poisson a besoin d'eau, l'écrivain a besoin d'écrire. Qui est concerné par cela ? Peu de gens sans doute. Quoique le besoin d'écrire soit indépendant de la qualité de l'écriture.

Pour √™tre lu. S√Ľrement. Etre lu et appr√©ci√© nous apporte de nombreuses satisfactions. Qui n'a jamais regard√© ses statistiques pour mesurer la popularit√© de son journal ? Qui ne s'est jamais jet√© avec une pointe d'empressement sur le fameux "1 message" qui s'affiche en lieu et place de notre login?

Pour être moins seul. Partager sa vie pas palpitante avec d'autres, la rend d'un coup plus trépidante. Illusion d'un intérêt passager.

Pour parler de soi. Etre pour une fois le héros, le personnage principal. Il y a dans le partage de cette intimité intrinséque au journal intime, quelque chose de malsain. On ouvre d'un coup la porte de notre moi intérieur. Cette porte que l'on a toujours laissé fermer à nos plus proches s'entrouvre d'un coup pour des inconnus. On se met chacun plus ou moins à nu et l'on attend.

On attend quoi exactement ? Difficile de le définir précisemment. On attend sans doute "l'inattendable". Que ces inconnus nous aiment pour ce que l'on est sans tous ces a priori que la vraie vie nous fait porter.