JOURNAUX PUBLICS   JOURNAUX COLLECTIFS   MON PROFIL

  


Réflexions et autres conneries Journal intime créé par bungle

PLACER UN MARQUE PAGE | AJOUTER LE CONTACT AUX FAVORIS |
Ce journal est partiellement publique
Journal public


Préface
 BungleÂ’s Diary
--------------
 Etrange fin de journĂ©e
 Sonia ou l'Ă©ternelle absence
 Bye bye Anna
 SEA
 SEX
 & SUN
 Le trauma de Sonia
10   Autobiographie misanthropique ?
11   Femmes je vous aime
12   Anna, ma collègue amante
13   Erika jÂ’ai trouvĂ© !
14   Sonia ou l'incertitude
15   Le pianiste
16   temps libre Vs travail
17   Sonia : end of the story ?
18   JÂ’aime pas les lundi, quoique.
19   C'est la fĂŞte
20   Top Five
21   Ma première partouze
22   Pour me faire pardonner le chapitre prĂ©cĂ©dent (Part. I)
23   Pour me faire pardonner le chapitre prĂ©cĂ©dent (Part. II)
24   AmitiĂ© homme-femme, mythe ou rĂ©alitĂ© ?
25   QuÂ’est-ce quÂ’un journal ?
26   Week-end pluvieux, album radieux
27   Zouk machine
28   DĂ©claration de vacances
29   Amour, toujours !
30   'till death us apart
31   CondolĂ©ances
32   Remerciements
33   Chapitre I
34   vĂ©ritĂ© et paradoxe
35   Ploum ploum Tralala
36   Sombre dĂ©sir
37   Souvenirs d'enfance
38   Kill da mouvement
39   MĂ©diocritĂ© pornographique
40   Rions un peu en attendant la mort
41   Do not disturb
42   Narcisse
43   AntiamĂ©ricanisme ?
44   Exister ? Mais pour quoi faire exactement ?
45   Entre deux maux quel mot choisir ?
46   L'aigle noir
47   Je suis las...
48   Ploum Ploum Tralala, Acte 1, scène 1
49  Ploum Ploum Tralala, Acte 1, scène 2
50   Ploum Ploum Tralala, Acte 1, scène 3
51   Acte 1, scène 4
52   Acte 1, scène 4 (suite)
53   Pourquoi on Ă©crit ?
54   2 mondes
55   Ploum Ploum Tralala - chapitre 56.3
Ploum Ploum Tralala, Acte 1, scène 2      page publique

Acte 1, scène 2

Ploum Ploum est seul et pense à haute voix



Ploum Ploum

Maudite vie qui ne dure que trop peu, pourquoi vivre si la mort signe mon destin
? Funeste destin, qui de moi rit et de mon âme ne se soucie. Ah, qu'il
est loin ce temps de l'insouciance où de la mort je n'avais conscience.
L'idée même m'épouvante que cette pensée morbide
me hânte. Vite qu'on arrête ma vie puisque nul ne peut m'aider



Un éclair surgit soudain et en son endroit jaillit un nain.




Le nain

Cesse donc faible humain de pleurer sur ton destin.



Ploum Ploum (interloqué)

Qui es-tu donc petit bonhomme ?



Le nain

Mon nom est Dieu, mais tu peux m'apeller Roger si cela te chante.



Ploum Ploum

Dieu ? Quel drôle de nom. Et que me veux tu Roger ?



Dieu

T'apporter salut et réconfort.



Ploum Ploum

Je n'ai besoin ni de salut ni de réconfort. Que l'on me donne la vie
éternelle et je serais guéri.



Dieu

Je te propose bien mieux.



Ploum Ploum (en aparté)

Fichtre le petit homme ne serait-il pas un VRP venant me refourguer camelotes
et autres objets ? (à Dieu) Qu'as tu donc à me vendre maudit
colporteur ?



Dieu

Croit en moi et tu seras sauvé.



Ploum Ploum (en aparté)

Diantre, il n'y a en cet homme ni colporteur ni VRP, serait-ce alors de l'asile
que le coquin s'est échappé ? (à Dieu) J'entend
bien ta requête Passe-partout...



Dieu (l'interrompant)

Appelle moi Dieu ça me f'ra plaisir.



Ploum Ploum

Ecoute Dieu, je suis très occupé actuellement et je n'ai que trop
peu de temps pour m'amuser avec toi. Aurais tu l'obligeance de dégager
avant que de mon épée je te fasse trépasser.



Dieu

Il n'y a pire sourd que celui qui ne veut entendre. (il sort un paquet de
cigarette de sa poche et s'en allume une)
Veux-tu une sèche homme
de peu de foi ?



Ploum Ploum

Que n'aie-je une épée pour punir l'imprudent qui en mon antre
ici se répend. Te faire occire j'en convient pourrait l'espace d'un moment
me contenter. Mais d'armes je n'ai point si ce n'est mes frêles poings.
Alors donc je te l'accorde cette écoute que tu demandes mais qu'après
tu disparaisses et me laisse à mon malheur.



... à suivre