JOURNAUX PUBLICS   JOURNAUX COLLECTIFS   MON PROFIL

  


Réflexions et autres conneries Journal intime créé par bungle

PLACER UN MARQUE PAGE | AJOUTER LE CONTACT AUX FAVORIS |
Ce journal est partiellement publique
Journal public


Préface
 BungleÂ’s Diary
--------------
 Etrange fin de journĂ©e
 Sonia ou l'Ă©ternelle absence
 Bye bye Anna
 SEA
 SEX
 & SUN
 Le trauma de Sonia
10   Autobiographie misanthropique ?
11   Femmes je vous aime
12   Anna, ma collègue amante
13   Erika jÂ’ai trouvĂ© !
14   Sonia ou l'incertitude
15   Le pianiste
16   temps libre Vs travail
17   Sonia : end of the story ?
18   JÂ’aime pas les lundi, quoique.
19   C'est la fĂŞte
20   Top Five
21   Ma première partouze
22   Pour me faire pardonner le chapitre prĂ©cĂ©dent (Part. I)
23   Pour me faire pardonner le chapitre prĂ©cĂ©dent (Part. II)
24   AmitiĂ© homme-femme, mythe ou rĂ©alitĂ© ?
25   QuÂ’est-ce quÂ’un journal ?
26   Week-end pluvieux, album radieux
27   Zouk machine
28   DĂ©claration de vacances
29   Amour, toujours !
30   'till death us apart
31   CondolĂ©ances
32   Remerciements
33   Chapitre I
34   vĂ©ritĂ© et paradoxe
35   Ploum ploum Tralala
36   Sombre dĂ©sir
37   Souvenirs d'enfance
38  Kill da mouvement
39   MĂ©diocritĂ© pornographique
40   Rions un peu en attendant la mort
41   Do not disturb
42   Narcisse
43   AntiamĂ©ricanisme ?
44   Exister ? Mais pour quoi faire exactement ?
45   Entre deux maux quel mot choisir ?
46   L'aigle noir
47   Je suis las...
48   Ploum Ploum Tralala, Acte 1, scène 1
49   Ploum Ploum Tralala, Acte 1, scène 2
50   Ploum Ploum Tralala, Acte 1, scène 3
51   Acte 1, scène 4
52   Acte 1, scène 4 (suite)
53   Pourquoi on Ă©crit ?
54   2 mondes
55   Ploum Ploum Tralala - chapitre 56.3
Kill da mouvement      page publique

Raffarin serait-il un magicien ? Les français seraient-ils des veaux ? Comment le gouvernement actuel peut-il réussir à passer de telles mesures qui vont à l'encontre du progrès social avec le soutien d'une bonne part de la population française ? L’axe d’attaque est simple «diviser pour mieux régner». Il s’agit d’opposer les français les uns aux autres en leur jetant en pâture des soit disant privilégiés.

"privilégiés" : par rapport à qui, à quoi ? Moi qui croyait que les privilégiés c'étaient ceux qui avaient du fric à ne plus savoir qu'en faire, qui partaient en voyage au bout du monde, qui avaient la belle maison principale et la superbe résidence secondaire, le dernier gros modèle de chez Mercedes… Et bien non maintenant un privilégié c’est quelqu’un comme vous et moi mais qui a la particularité de travailler pour l’Etat. ou pour la culture. Peut importe qu’il passe ses vacances au camping ou qu’il roule toujours dans la même vieille BX. Peu importe qu’il bouffe plus souvent au McDo que dans les grands restaurants. Peu importe tout cela, le nouveau privilégié est dorénavant le fonctionnaire qu’on se le dise. Eh ho, faut se réveiller là, on est dans la réalité.

Le discours simpliste du gouvernement arrive à passer. En gros le filou de Raffarin, nous explique que il n’y a pas d’autres solutions, que chacun doit faire un effort. Ben voyons, c’est logique, c’est encore aux salariés de se serrer la ceinture et c’est encore les plus démunis qui vont en payer le prix fort. La France a besoin d’argent pour financer les retraites, il suffit de demander aux pauvres, tu leurs expliques que il n’y a pas d’autres solutions, que c’est la situation économique qui l’impose et hop ni vu ni connu j’t’embrouille. C’est ça qui est bien avec les pauvres, c’est que tu peux les taxer jusqu’à leur dernier bien, ils te feront pas chier, ils te menaceront pas de partir à l’étranger pour fuir la fiscalité française contrairement aux riches.

Et ces riches là, eux ils prennent pas la France en otage ?! « Si tu me taxes d’avantages je te préviens je vais à l’étranger » cela s’appelle du chantage. Là ça gène personne. Les gros groupes et les plus fortunés peuvent dormir tranquille, le gouvernement ne voudrait pour rien au monde les déranger. Ils ont droit à toutes les malversations à être incompétents et riches à la fois. Mais eux ne sont pas des privilégiés (ce rôle revient aux méchants fonctionnaires), eux ne prennent pas la France en otage (c’est les vils employés des transports).

Et une partie de la population française soutient malgré tout le projet de l’UMP (Union pour le Mépris des Pauvres). Soit les français ont quitté l’école bien tôt et n’ont pas pu se forger l’esprit critique nécessaire à l’analyse de la situation, soit les français sont définitivement de droite et sont en train de savourer leur revanche – pensez vous c’est la première fois qu’un gouvernement de droite va rester au pouvoir plus de deux ans depuis 1981, ils sont en manque les gars. De la vraie politique de droite : on rajoute des flics partout, on réduit les remboursements de la sécurité sociale, on évite tout ce qui s’apparente à un débat, on décentralise, on privatise on change le système de retraite on réduit les effectifs dans l’éducation national, on sabre dans le budget de la recherche, on attaque la culture.

Après les socialistes et leur droite light venez donc goûter à la droite pure et dure garantie avec de vrais morceaux d’extrême droite dedans.