JOURNAUX PUBLICS   JOURNAUX COLLECTIFS   MON PROFIL

  


Réflexions et autres conneries Journal intime créé par bungle

PLACER UN MARQUE PAGE | AJOUTER LE CONTACT AUX FAVORIS |
Ce journal est partiellement publique
Journal public


Préface
 BungleÂ’s Diary
--------------
 Etrange fin de journĂ©e
 Sonia ou l'Ă©ternelle absence
 Bye bye Anna
 SEA
 SEX
 & SUN
 Le trauma de Sonia
10   Autobiographie misanthropique ?
11   Femmes je vous aime
12   Anna, ma collègue amante
13   Erika jÂ’ai trouvĂ© !
14   Sonia ou l'incertitude
15   Le pianiste
16   temps libre Vs travail
17   Sonia : end of the story ?
18   JÂ’aime pas les lundi, quoique.
19   C'est la fĂŞte
20   Top Five
21   Ma première partouze
22   Pour me faire pardonner le chapitre prĂ©cĂ©dent (Part. I)
23   Pour me faire pardonner le chapitre prĂ©cĂ©dent (Part. II)
24   AmitiĂ© homme-femme, mythe ou rĂ©alitĂ© ?
25   QuÂ’est-ce quÂ’un journal ?
26   Week-end pluvieux, album radieux
27   Zouk machine
28   DĂ©claration de vacances
29  Amour, toujours !
30   'till death us apart
31   CondolĂ©ances
32   Remerciements
33   Chapitre I
34   vĂ©ritĂ© et paradoxe
35   Ploum ploum Tralala
36   Sombre dĂ©sir
37   Souvenirs d'enfance
38   Kill da mouvement
39   MĂ©diocritĂ© pornographique
40   Rions un peu en attendant la mort
41   Do not disturb
42   Narcisse
43   AntiamĂ©ricanisme ?
44   Exister ? Mais pour quoi faire exactement ?
45   Entre deux maux quel mot choisir ?
46   L'aigle noir
47   Je suis las...
48   Ploum Ploum Tralala, Acte 1, scène 1
49   Ploum Ploum Tralala, Acte 1, scène 2
50   Ploum Ploum Tralala, Acte 1, scène 3
51   Acte 1, scène 4
52   Acte 1, scène 4 (suite)
53   Pourquoi on Ă©crit ?
54   2 mondes
55   Ploum Ploum Tralala - chapitre 56.3
Amour, toujours !      page publique

J’ai eu Sonia hier soir au téléphone. Elle rentrait du week-end qu’elle a passé avec son ânemoureux. C’est marrant comment les sentiments que l’on a pour quelqu’un peuvent évoluer rapidement. Il y a quelques semaines, Sonia me rappelait après deux ans d’absence et mon cœur battait la chamade comme à la grande époque de notre amour. Maintenant que notre histoire est définitivement enterrée (les vers commence même à bouffer le cadavre), je voue à son égard une quasi indifférence.

J’exagère je sais, mais pas tant que ça quand même. Ces deux ans nous ont sans doute éloigné durablement (éternellement ?) l’un de l’autre. La vie n’est que ça, rencontre, séparation. Les nouvelles têtes remplaçant les anciennes dans le défilé de nos vies et nous, restant planté là, immuables et contemplatifs nous attendons avec appréhension et espoir notre prochaine rencontre.
La vie est bien curieuse

On dit qu’amour rime avec toujours, mais toujours quoi ? Toujours des séparations, toujours des larmes, toujours l’exaltation des premiers jours qui fait rapidement place à la routine des jours suivants, toujours des compromis, toujours des doutes, toujours des déceptions, toujours recommencer, toujours, toujours, toujours…
LÂ’amour est un grand bonheur que lÂ’on sÂ’accorde en gardant en tĂŞte que le prix Ă  payer peut ĂŞtre extrĂŞmement lourd.

Aventuriers de l’amour, bombez le torse, soyez fiers de votre blason, continuez à croire au grand amour et faîtes fi des cyniques qui vous renvoient la cruel réalité à la gueule. C’est vous qui êtes dans le vrai malgré tout.