JOURNAUX PUBLICS   JOURNAUX COLLECTIFS   MON PROFIL

  


Réflexions et autres conneries Journal intime créé par bungle

PLACER UN MARQUE PAGE | AJOUTER LE CONTACT AUX FAVORIS |
Ce journal est partiellement publique
Journal public


Préface
 BungleÂ’s Diary
--------------
 Etrange fin de journĂ©e
 Sonia ou l'Ă©ternelle absence
 Bye bye Anna
 SEA
 SEX
 & SUN
 Le trauma de Sonia
10   Autobiographie misanthropique ?
11   Femmes je vous aime
12   Anna, ma collègue amante
13   Erika jÂ’ai trouvĂ© !
14   Sonia ou l'incertitude
15   Le pianiste
16   temps libre Vs travail
17   Sonia : end of the story ?
18   JÂ’aime pas les lundi, quoique.
19   C'est la fĂŞte
20   Top Five
21   Ma première partouze
22   Pour me faire pardonner le chapitre prĂ©cĂ©dent (Part. I)
23   Pour me faire pardonner le chapitre prĂ©cĂ©dent (Part. II)
24  AmitiĂ© homme-femme, mythe ou rĂ©alitĂ© ?
25   QuÂ’est-ce quÂ’un journal ?
26   Week-end pluvieux, album radieux
27   Zouk machine
28   DĂ©claration de vacances
29   Amour, toujours !
30   'till death us apart
31   CondolĂ©ances
32   Remerciements
33   Chapitre I
34   vĂ©ritĂ© et paradoxe
35   Ploum ploum Tralala
36   Sombre dĂ©sir
37   Souvenirs d'enfance
38   Kill da mouvement
39   MĂ©diocritĂ© pornographique
40   Rions un peu en attendant la mort
41   Do not disturb
42   Narcisse
43   AntiamĂ©ricanisme ?
44   Exister ? Mais pour quoi faire exactement ?
45   Entre deux maux quel mot choisir ?
46   L'aigle noir
47   Je suis las...
48   Ploum Ploum Tralala, Acte 1, scène 1
49   Ploum Ploum Tralala, Acte 1, scène 2
50   Ploum Ploum Tralala, Acte 1, scène 3
51   Acte 1, scène 4
52   Acte 1, scène 4 (suite)
53   Pourquoi on Ă©crit ?
54   2 mondes
55   Ploum Ploum Tralala - chapitre 56.3
AmitiĂ© homme-femme, mythe ou rĂ©alitĂ© ?      page publique

A force de digressions jÂ’en oublie de te parler de mon quotidien. En mĂŞme temps mon quotidien mÂ’ennuyant un peu en ce moment je voudrais tÂ’Ă©viter tout risques contagieux.

Avant de revenir sur ce qui s’est passé cette semaine, je voudrais d’abord faire un correctif sur le chapitre «Pour me faire pardonner le chapitre précédent (Part. I)», une fidèle lectrice, que je salue bien amicalement au passage, m’a écrit pour corriger une erreur qui en y pensant rétrospectivement me fait monter le rouge au joue. Si tu te rappelles, j’avais traduit un peu rapidement en danois «Voulez-vous coucher avec moi ce soir ?» par «Wolbaar dunst sprieke dürs moth ?», ce qui se rapproche plus du dialecte usité par les autochtones du nord de l’îles de la Fionie, île danoise certes mais dont la langue n’a qu’une lointaine parenté avec le danois parlé à Copenhague. La bonne traduction est bien évidemment "vil du sove sammen med mig" comme vous l’aviez sans doute corrigé de vous même. L’erreur étant humaine, j’espère que vous ne me tiendrez pas trop rigueur de cette faute d’inattention.

Donc quoi de neuf depuis lundi ? Je te remercie de me poser la question ça prouve que tu te soucies de ma vie ce qui me flatte et me touche à un point que tu ne peux même pas imaginer. Nous en étions restés, si tu fais un effort de mémoire, à la soirée de lundi. Soirée étudiante où j’avais fait plus ample connaissance avec Marie, une nouvelle collègue de boulot (cf. chapitre «C’est la fête»). Ma relation avec Marie n’a pas particulièrement évoluée. Il s’agit d’une relation purement amicale.

Qu’est-ce que tu penses ami lecteur, de l’amitié entre fille et garçon ? J’aime bien ce genre de sujet car il permet de pointer cet immense fossé qui sépare l’homme de la femme. L’homme et la femme quand tu y penses (si c’est pas trop te demander de faire un effort de réflexion, je sais que tu es fatigué en ce moment mais est-ce une raison pour te laisser aller à ce point, ami lecteur ? Je ne le pense pas, non.) c’est le jour et la nuit, c’est le chien et le chat, c’est le coté pile et le coté face, c’est le beurre et la margarine, c’est la grenouille et le bœuf, c’est le marin et le cassoulet, le four micro-onde et le stylo à plume, Eminem et Chantal Goya, PC et Mac, Mac et Donald, Spiderman et Candy, Che guevara et Mme de Fontenay, moi et toi…
J’arrête là cette liste non exhaustive mais tu as compris que femme et homme fonctionnent complètement différemment, ce qui explique la complexité des rapports qui nous unissent.

Pour revenir à la question initiale (sur l’amitié entre fille et garçon, putain fait un effort de concentration!), les filles ont souvent tendance à y croire là où les hommes un minimum honnêtes afficheront un scepticisme poli.
L’une des grandes différences qui nous sépare est cet instinct primaire (quasi animal) caractéristique du mâle. Nous, les hommes, sommes moins civilisés que vous les femmes. Résultat, notre instinct est régi par nos pulsions sexuelles, notre relation avec le sexe opposé sera toujours guidé (de façon plus ou moins consciente, je te l’accorde) par ces pulsions, c’est à dire qu’en ta présence, amie lectrice, nous gardons toujours quelque part enfoui au fond de notre cerveau l’envie de coucher avec toi.

Pour ma part, je pense que l’amitié entre fille et garçon est possible si elle s’inscrit dans au moins un des préceptes suivants :

1- Le mec sort déjà avec une nana pour laquelle il est éperdument amoureuse
2- La fille est très moche
3- Le mec est homosexuel

En dehors de ces préceptes point de salut., l’amitié entre femme et homme n’est qu’une chimère aussi plausible et réaliste qu’un conte de fée. Désolé de casser vos rêves les filles, mais les hommes sont ainsi et malheureusement la chair est faible.

Tout ça pour te faire comprendre ma perception de cette soit disant amitié qui nous lie avec Marie. Bullshit ! Enfin du moment qu’elle le croit.

Je m‘aperçois que j’ai encore failli dans mon rôle de conteur du quotidien de cet enculé de Bungle. Mais encore une fois je n’ai pas grand chose à te raconter de ce coté là en ce moment. Je veux aussi t’éviter toutes redondances, ce qui est, tu l’avoueras, tout à fait louable de ma part.

Ne t’impatiente pas trop, je pense que les choses devrait quand même bientôt bougé.

Wait & seeÂ…