JOURNAUX PUBLICS   JOURNAUX COLLECTIFS   MON PROFIL

  


Réflexions et autres conneries Journal intime créé par bungle

PLACER UN MARQUE PAGE | AJOUTER LE CONTACT AUX FAVORIS |
Ce journal est partiellement publique
Journal public


Préface
 BungleÂ’s Diary
--------------
 Etrange fin de journĂ©e
 Sonia ou l'Ă©ternelle absence
 Bye bye Anna
 SEA
 SEX
 & SUN
 Le trauma de Sonia
10   Autobiographie misanthropique ?
11   Femmes je vous aime
12   Anna, ma collègue amante
13   Erika jÂ’ai trouvĂ© !
14   Sonia ou l'incertitude
15   Le pianiste
16   temps libre Vs travail
17  Sonia : end of the story ?
18   JÂ’aime pas les lundi, quoique.
19   C'est la fĂŞte
20   Top Five
21   Ma première partouze
22   Pour me faire pardonner le chapitre prĂ©cĂ©dent (Part. I)
23   Pour me faire pardonner le chapitre prĂ©cĂ©dent (Part. II)
24   AmitiĂ© homme-femme, mythe ou rĂ©alitĂ© ?
25   QuÂ’est-ce quÂ’un journal ?
26   Week-end pluvieux, album radieux
27   Zouk machine
28   DĂ©claration de vacances
29   Amour, toujours !
30   'till death us apart
31   CondolĂ©ances
32   Remerciements
33   Chapitre I
34   vĂ©ritĂ© et paradoxe
35   Ploum ploum Tralala
36   Sombre dĂ©sir
37   Souvenirs d'enfance
38   Kill da mouvement
39   MĂ©diocritĂ© pornographique
40   Rions un peu en attendant la mort
41   Do not disturb
42   Narcisse
43   AntiamĂ©ricanisme ?
44   Exister ? Mais pour quoi faire exactement ?
45   Entre deux maux quel mot choisir ?
46   L'aigle noir
47   Je suis las...
48   Ploum Ploum Tralala, Acte 1, scène 1
49   Ploum Ploum Tralala, Acte 1, scène 2
50   Ploum Ploum Tralala, Acte 1, scène 3
51   Acte 1, scène 4
52   Acte 1, scène 4 (suite)
53   Pourquoi on Ă©crit ?
54   2 mondes
55   Ploum Ploum Tralala - chapitre 56.3
Sonia : end of the story ?      page publique

20/07/03

Réveil tardif (Midi tendait vers 13h00), décrassage rapide, habillage itou, pas de p’tit déj’, voiture direction chez Sonia, puis avec Sonia direction un joli petit parc à coté de chez elle. Un parc, nous deux entouré de nature, tu trouves pas qu’on dirait des zamoureux ? Si !? Tu me rassures.

Comme tu peux t’en douter, on a discuter beaucoup. Sonia m’a posé la question fatidique que tout ancien couple se pose après plusieurs mois d’absence :

- En ce moment tÂ’es avec quelquÂ’un ?

Non pas que la question me surprenait, après tout je mourrais d’envie de le la lui poser à son tour, mais que répondre. Tu connais ma vie du moment encore mieux qu’elle (voit un peu la considération que j’ai à ton endroit ami lecteur), j’ai plein de monde mais en même temps j’ai personne. Ma réponse représenta une belle synthèse de ma situation :

- Pas vraiment.
- Comment ça pas vraiment ? Allez vas-y raconte…


Réaction classique mais néanmoins rageante. Sonia se la joue bonne copine à qui je peux tout raconter. Oui mais, Sonia, n’oublie pas que tu es plus que cela. Je lui parlait d’Anna, en lui disant que c’était fini sauf par intermittence. Je lui racontais que je faisais fréquemment des rencontres avec le sexe opposé mais rien de sérieux jusque là.

- Et toi ?
La question était posé. Pas d’appréhension, je me doutais de sa réponse. Après ce qu’elle avait vécu (cf. «le trauma de Sonia»), son retrait forcé de la vie sociale n’était pas pour faciliter les rencontres. En plus elle vient d’emménager seule dans la région. J’étais donc prêt à miser un billet de 100 sur une réponse négative de sa part. Pense tu ! Moi avec ma suffisance, je ne pouvais imaginer Sonia avec quelqu’un d’autre et bien j’avais tout faux. Pan sur le bec !
- Je suis avec quelquÂ’un depuis 10 mois.
J’aurais bien aimé voir ma gueule quand elle m’a dit ça. J’ai de suite pioché dans mes talents de comédien pour ne point laisser paraître ma surprise et ma sans doute déception.
- Génial. … Et ça se passe bien ?

Apparemment ça se passait très bien entre eux. Par contre elle craignait que l’éloignement soit difficile à vivre. Ils doivent se voir le week-end prochain (elle redescend sur Nice) et ils partent ensemble en Grèce au mois d’août.

Ironie de l’histoire, Sonia à chaque histoire d’amour part à l’autre bout de la France lorsque son histoire devient importante (cf. «Une étrange fin de journée»). Son mec a quatre ans de plus qu’elle (sale vieux !), il travaille pour un site internet, et il est adoorrrraable comme tout (je le déteste déjà). Et puis c’est tout. Mon estime personnel ayant été atteinte, je n’ai pas posé plus de question. Elle a dû sentir que ce sujet de discussion ne m’intéressait pas et elle a eu la gentillesse de ne pas en rajouter.

Ca a quand même un peu niqué l’ambiance. J’avais prévu de l’inviter à manger à la maison ce soir, ça sera pour une autre fois. Ceci étant dit, je suis quand même content pour elle. Notre histoire appartient sans doute au passé dorénavant. Après tout c’est pas plus mal. Mais bon quand même, ça fait un peu chier !

Je l’ai raccompagné chez elle en fin d’après-midi et je suis rentré à la maison. J’ai voulut appelé Anna, sans doute par vengeance (quel con je fais dès fois !) mais je suis tombé sur sa messagerie sur laquelle je n’ai laissé aucun message (et toc !). Pour me faire plaisir je me suis regardé «les rois du désert» que j’avais déjà vu mais qui est excellent (regarde le ami lecteur, tu seras surpris de voir que le cinéma américain populaire peut être intelligent). Une bonne fin de week-end !