JOURNAUX PUBLICS   JOURNAUX COLLECTIFS   MON PROFIL

  


Réflexions et autres conneries Journal intime créé par bungle

PLACER UN MARQUE PAGE | AJOUTER LE CONTACT AUX FAVORIS |
Ce journal est partiellement publique
Journal public


Préface
 BungleÂ’s Diary
--------------
 Etrange fin de journĂ©e
 Sonia ou l'Ă©ternelle absence
 Bye bye Anna
 SEA
 SEX
 & SUN
 Le trauma de Sonia
10   Autobiographie misanthropique ?
11   Femmes je vous aime
12   Anna, ma collègue amante
13   Erika jÂ’ai trouvĂ© !
14   Sonia ou l'incertitude
15  Le pianiste
16   temps libre Vs travail
17   Sonia : end of the story ?
18   JÂ’aime pas les lundi, quoique.
19   C'est la fĂŞte
20   Top Five
21   Ma première partouze
22   Pour me faire pardonner le chapitre prĂ©cĂ©dent (Part. I)
23   Pour me faire pardonner le chapitre prĂ©cĂ©dent (Part. II)
24   AmitiĂ© homme-femme, mythe ou rĂ©alitĂ© ?
25   QuÂ’est-ce quÂ’un journal ?
26   Week-end pluvieux, album radieux
27   Zouk machine
28   DĂ©claration de vacances
29   Amour, toujours !
30   'till death us apart
31   CondolĂ©ances
32   Remerciements
33   Chapitre I
34   vĂ©ritĂ© et paradoxe
35   Ploum ploum Tralala
36   Sombre dĂ©sir
37   Souvenirs d'enfance
38   Kill da mouvement
39   MĂ©diocritĂ© pornographique
40   Rions un peu en attendant la mort
41   Do not disturb
42   Narcisse
43   AntiamĂ©ricanisme ?
44   Exister ? Mais pour quoi faire exactement ?
45   Entre deux maux quel mot choisir ?
46   L'aigle noir
47   Je suis las...
48   Ploum Ploum Tralala, Acte 1, scène 1
49   Ploum Ploum Tralala, Acte 1, scène 2
50   Ploum Ploum Tralala, Acte 1, scène 3
51   Acte 1, scène 4
52   Acte 1, scène 4 (suite)
53   Pourquoi on Ă©crit ?
54   2 mondes
55   Ploum Ploum Tralala - chapitre 56.3
Le pianiste      page publique

17/07/03

Journée tranquille sans rien de particulier à signaler. Je profite donc de cette page pour parler cinoche.
Hier soir j’ai vu «le pianiste» de Roman Polanski en Dévédé. Polanski est un auteur que j’aime bien. Sa filmographie et un mélange de classicisme et d’OFNI (objet filmique non identifié, je pense notamment à des films comme le locataire).

Le pianiste rentrerait plutôt dans la catégorie du classicisme (le film se déroule durant toute la seconde guerre mondiale à Varsovie), même si le parcours incroyable du pianiste a un coté surréaliste (le film est tiré de l’histoire vraie de Spielman, l’un des meilleurs pianistes polonais de l’époque). Le film revient avec beaucoup de précision sur la création du ghetto de Varsovie. On sent bien dans la première partie du film l’absurdité et surtout l’incroyable barbarie du régime nazi.
Comment est-t-il possible que des hommes aient pu faire preuve d’autant de sauvagerie ? Qu’est-ce qui fait qu’un homme, a priori normal, puisse basculer d’un coup vers cette animalité sanguinaire ? Le film ne répond pas à ces questions mais a le grand mérite de nous y faire réfléchir.

D’un point de vue purement historique, le film est passionnant grâce à son partie pris de suivre uniquement l’évolution de Varsovie du début à la fin du conflit. Le pianiste est un film essentiel dans cet humanisme qu’il distille (grâce à la musique) au cœur de cet enfer sur terre. La musique face à la barbarie, le combat paraît inégal, mais tel Samson face à Goliath ce ne sera pas forcément le plus fort qui gagnera à la fin.
Indispensable !

Bon week-end Ă  tous...