JOURNAUX PUBLICS   JOURNAUX COLLECTIFS   MON PROFIL

  


Réflexions et autres conneries Journal intime créé par bungle

PLACER UN MARQUE PAGE | AJOUTER LE CONTACT AUX FAVORIS |
Ce journal est partiellement publique
Journal public


Préface
 BungleÂ’s Diary
--------------
 Etrange fin de journĂ©e
 Sonia ou l'Ă©ternelle absence
 Bye bye Anna
 SEA
SEX
 & SUN
 Le trauma de Sonia
10   Autobiographie misanthropique ?
11   Femmes je vous aime
12   Anna, ma collègue amante
13   Erika jÂ’ai trouvĂ© !
14   Sonia ou l'incertitude
15   Le pianiste
16   temps libre Vs travail
17   Sonia : end of the story ?
18   JÂ’aime pas les lundi, quoique.
19   C'est la fĂŞte
20   Top Five
21   Ma première partouze
22   Pour me faire pardonner le chapitre prĂ©cĂ©dent (Part. I)
23   Pour me faire pardonner le chapitre prĂ©cĂ©dent (Part. II)
24   AmitiĂ© homme-femme, mythe ou rĂ©alitĂ© ?
25   QuÂ’est-ce quÂ’un journal ?
26   Week-end pluvieux, album radieux
27   Zouk machine
28   DĂ©claration de vacances
29   Amour, toujours !
30   'till death us apart
31   CondolĂ©ances
32   Remerciements
33   Chapitre I
34   vĂ©ritĂ© et paradoxe
35   Ploum ploum Tralala
36   Sombre dĂ©sir
37   Souvenirs d'enfance
38   Kill da mouvement
39   MĂ©diocritĂ© pornographique
40   Rions un peu en attendant la mort
41   Do not disturb
42   Narcisse
43   AntiamĂ©ricanisme ?
44   Exister ? Mais pour quoi faire exactement ?
45   Entre deux maux quel mot choisir ?
46   L'aigle noir
47   Je suis las...
48   Ploum Ploum Tralala, Acte 1, scène 1
49   Ploum Ploum Tralala, Acte 1, scène 2
50   Ploum Ploum Tralala, Acte 1, scène 3
51   Acte 1, scène 4
52   Acte 1, scène 4 (suite)
53   Pourquoi on Ă©crit ?
54   2 mondes
55   Ploum Ploum Tralala - chapitre 56.3
SEX      page publique

Samedi 12 juillet

Arrivés tard dans la nuit sans avoir rien réservé, nous nous sommes directement mis dans le bain du week-end en allant boire un coup sur la plage de Biarritz (coté casino).
Assis sur le sable, nous nous sommes descendus une bouteille dÂ’un litre et demi de whisky-coca Ă  trois.
L’abus d’alcool étant dangereux pour la santé nous n’avons pas renquillé sur une autre bouteille mais avons préféré nous rouler des cigarettes euphorisantes pour clore la nuit.

Nous sommes ensuite allé nous coucher comme des pochetrons dans la voiture de David. Il devait être pas loin de cinq heures du mat’.

Le lendemain, nous avons émerger vers 11h00 le soleil ayant rendu la fréquentation de la voiture complètement insoutenable.
Nous avons pris un p’tit déj’ rapide avant de poursuivre notre nuit allongé sur la plage en plein soleil.

Le soir nous sommes allés à une fête qui se tenait chez une copine de David non loin de Hendaye. Soirée à l’ambiance très sympathique avec une vingtaine de personnes dont plus de la moitié étaient de sexes féminins (mon sexe préféré ! Cool !).

Erika (notre hôtesse) est vraiment une fille délicieuse tout comme ses amis. Alors que la soirée était bien avancé, Thomas éreinté par le manque de sommeil et l’abus d’alcool s’est vautré sur le canapé du salon et a commencé sa nuit pendant que David, Erika et moi jouions au capitaine Paf (jeu stupidement rigolo poussant à la consommation de breuvages alcoolisés) en discutant pas mal de sexe.
JÂ’aime bien les filles avec lesquelles on peut parler de tout sans aucun tabou, Erika est de ces filles.


***ATTENTION le passage qui va suivre est interdit au moins de dix huit ans (je t’aurais prévenu ami lecteur !)***


Le feeling se passaient tellement bien entre nous trois que nous nous sommes retrouvés dans la chambre d’Erika sans même nous en apercevoir (j’exagère à peine, très honnêtement je ne pourrais pas te raconter comment nous nous sommes retrouvé là je n’en ai qu’un souvenir très indistinct, par contre je me remémore très aisément ce qui suit).

On a commencé (David et moi) à caresser Erika tout en l’embrassant pendant qu’elle nous rendait nos baisés et nos caresses. C’est elle qui a dégrafé ma braguette et a commencé à me caresser avec fermeté le sexe tout en roulant une bien jolie pelle à David. Je profitais de ce moment pour saisir ces deux seins généreux de mes deux mains pendant que David la caressait dans l’entrejambe.

Puis elle a fait tomber mon pantalon et mon caleçon laissant apparaître mon sexe tout émoustillé qui se dressait fièrement. Elle l’a pris d’une main ferme et l’a caressé en m’embrassant.
David, qui lui avait soulevé sa ravissante robe d’été, était en train de retirer sa culotte tout en la caressant avec frénésie.
Puis Erika s’est arrêté et nous a dit de l’attendre tout en sortant de sa chambre.

Elle est revenu peu après un sourire triomphateur au lèvre tenant dans sa main fièrement deux préservatifs.
Décidément, j’aime bien cette fille, tout paraît si simple avec elle.

Et nous repartîmes de plus belle… David enfila sa protection et Erika dans la foulée pendant que celle ci engloutissait mon sexe avec une vigueur qui ne faisait qu’accroître mon plaisir.
Puis nous échangeâmes nos positions avec David après que j’eusse revêtu mon sexe de son habit de latex.

Je te passe les suites de nos ébats. Sache simplement que nous nous sommes tapés, elle et nous, un super trip sans aucun tabou, tout simplement...
Puis nous nous sommes endormis tous les trois dans son lit.