JOURNAUX PUBLICS   JOURNAUX COLLECTIFS   MON PROFIL

  


Confidences finales Journal intime créé par B.B

PLACER UN MARQUE PAGE | AJOUTER LE CONTACT AUX FAVORIS |
Ce journal est partiellement publique
Journal public


Préface
 La plus grande erreur de ma vie
 La remontée
 Il était une fois
 Remède
 Just because of you
 La pomme empoisonnée
 Vide
 Bouillon de luxure
 Porque tanto buscarse
10   Back
11  Reprise
12   Oui
13   Après
14   Non
15   Fatigue
16   Messed up
17   Journal secret
18   Enivrez-vous
19   Dimanche
20   De haut
21   Burlesque
22   Magique
23   2012
24   Thursday night out
25   Falling down
26   Petits morceaux
27   Vénus et Adonis (-18)
28   Des conneries
29   W**d
30   Lettre à ma vie
31   Top
32   Où?
33   Game
34   Salope
35   Déluge
36   J & Jack
37   Champagne et vin rouge
38   Fini
39   03:43
40   Champagne & Fraises
41   Horrible
42   Allez tous vous faire f**tre
43   En paix
44   Day 2
45   Sec
46   Retour
47   Soirs
48   Quoi?
49   "Dark Paradise"
50   Anniversaire
51   Où?
52   Jalousie
53   Vapeurs
54   Rien
55   Errance
56   Aimée
57   Autres
58   Air frais et brise marine
59   Our day will come ?
60   Encore et toujours
61   A l'ancienne
62   Heaven is a place on Earth with you
63   Voilà
64   La petite bête?
65   Stop that train
66   Boum
67   Vrai?
68   Pause
69   Stress
70   The next
71   Maintenant?
72   Invitation au voyage
73   Larmes salées et pensées à la volée
74   Reward
75   This is it
76   Lassant
77   Sea, no sex and sun
78   Stuff
79   Égarée
80   Bonnes nouvelles
81   Joie
82   Résumé
83   Comic strip
84   Perturbée
85   Électrique
86   And again
87   WTF
88   Choc
89   Descente
90   De travers
91   Lost in translation
92   Some fun
93   Aïe
94   Part 2
95   Healthy
96   Where were we?
97   Mort
98   Vie
99   Love
Reprise      page publique

Une fois de plus, je vais citer Wooddy Allen (sage homme): "Le sexe apaise les tensions. L'amour les provoque."

Durant mes vacances, j'ai encore beaucoup fait la fête... Et un soir que j'avais bu plus que d'habitude, j'ai envoyé un SMS à V. Rien de bien spécial, juste pour lui demander pourquoi est-ce qu'on ne se parlait plus depuis plus d'un an. Je ne m'attendais pas à une réponse.

J'en ai eu. Le lendemain.

Il m'a dit que c'était parce qu'il avait énormément de travail, et qu'il privilégiait sa prépa. Bien sûr, ça avait payé. Il était accepté dans une des meilleurs écoles d'ingénieur de France, à Lille.

Depuis ce jour, on a continué à discuter. Je lui ai répondu qu'à mon avis, il y avait d'autres raisons. Il a nié, mais je l'ai assuré qu'un jour, il faudrait qu'on ait une véritable conversation à ce sujet, qu'on ne pourrait pas l'éviter toujours. Il n'a plus répondu pendant quelques jours.
Puis j'ai reçu un nouveau message de sa part. C'est un message qui m'a profondément touchée, et perturbée. C'est pourquoi je vais le retranscrire texto: "Bon, j'ai rien à faire ce soir donc autant rentrer dans le vif du sujet, comme ça, ce sera fait: il y a aucun soucis entre toi et moi! J'ai eu une année très difficile où j'ai travaillé très dur. J'ai gardé contact avec très peu de personnes en dehors d'Angers. Je rentrais très peu sur Paris et appelait A et B environ une fois par mois. J'ai eu aussi M au tél et des messages de C. Cette année mon travail passait avant tout, donc aussi avant toi, t'es pas un cas particulier."

Je ne savais pas trop quoi répondre, alors j'ai préféré m'écraser et m'excuser. Je sais que je n'aurai pas dû, je lui ai dit que j'avais sûrement été parano, que j'étais désolée.

On a continué de discuter, il m'a raconté ses vacances, et il m'a dit qu'il rentrait bientôt à Paris. C'était l'occasion rêvée.

Je lui ai proposé qu'on se revoit, en toute simplicité. Après tout, on était amis avant toute autre chose non?
Il m'a dit que oui, qu'il aimerait beaucoup qu'on se revoit.
Alors on a fixé une date, un jour où l'on serait tous les deux à Paris. J'étais aux anges. J'allais enfin le revoir.

C'était très important pour moi, j'avais besoin de le revoir pour savoir si les sentiments que j'avais à son égard étaient réels, ou si je les avaient tout simplement décuplé dans mon imagination?

Il représentait tout ce que j'aimais. Tout ce que je désire. Mais peut être qu'en le revoyant, je réaliserai que j'avais embellis l'image que j'avais de lui. Une part de moi l'espérait.