JOURNAUX PUBLICS   JOURNAUX COLLECTIFS   MON PROFIL

  


HISTOIRES DE FEMME Journal intime créé par helen meelro

PLACER UN MARQUE PAGE | AJOUTER LE CONTACT AUX FAVORIS |
Ce journal est partiellement publique
Journal public


Préface
 ECRIRE
 MARIE ... UNE BELLE RENCONTRE
 SALUT ENFOIRÉS
 ADIEU JOLIE SYLVIE
 EXCISION
  Reviens Mon Amour
 Famine et malnutrition dans le monde
 EVE CHERCHE ADAN
--------------
10  --------------
11  --------------
12  --------------
13  --------------
14  --------------
15  --------------
16  --------------
17  --------------
18  --------------
19  --------------
20  --------------
21   1er Décembre : journée internationnale de lutte contre le SIDA
22  --------------
23  --------------
24  --------------
25  --------------
26  --------------
27  --------------
28  --------------
29  --------------
30  --------------
31  --------------
32  --------------
33  --------------
34  --------------
35  --------------
36  --------------
37  --------------
38  --------------
39  --------------
40  --------------
41  --------------
42  --------------
43  --------------
44  --------------
45  --------------
46  --------------
47  --------------
48  --------------
49  --------------
50  --------------
51  --------------
52  --------------
53  --------------
54  --------------
55  --------------
56  --------------
57  --------------
58  --------------
59  --------------
60  --------------
61  --------------
62  --------------
63  --------------
64  --------------
65  --------------
66  --------------
67  --------------
68  --------------
69  --------------
70  --------------
71  --------------
72  --------------
73  --------------
74  --------------
75  --------------
76  --------------
77  --------------
78  --------------
79  --------------
80  --------------
81  --------------
82  --------------
83  --------------
84  --------------
85  --------------
86  --------------
87  --------------
88  --------------
89  --------------
90  --------------
91  --------------
92   Une avalanche de larmes
93   GRAND-PERE EST MORT ...
94   JE VOUDRAI ETRE ...
95   SENTIMENTS MIS A RUDES EPREUVES …
96   GENTIHOMME
97   MA PLUME …
98   JE REVE EN POESIE …
99   NI CAUCHEMAR, NI REVE, UNE NUIT DE PLUS SANS SOMMEIL ...
100   COEUR
101   LE POUVOIR DES FLEURS …
102   LA RUE POUR UNIQUE MAISON …
103   Être jeune...
104   A MADAGASCAR … TOI ET MOI !
105   LE SOURIRE ...
106   MA MUSIQUE, MES FILMS, MES LIVRES … MES GOUTS !
107   QUELQUES MOTS D’AMOUR !
108   AMOUREUSE et HEUREUSE !
109   J'OSE ...
110  --------------
111   LE BONHEUR DE T'AIMER ...
112   NOTRE JARDIN D’AMOUR
113   DANS LES BRAS DE MON AMOUREUX ….
114   LES CRIS SOUS SILENCE DES FEMMES !
115   JE T'AIME TOUT SIMPLEMENT ....
116   MA FILLE A VOULU MOURIR ...
117   FIN DE WEEKEND EN DOUCEUR ...
118   IL EST MON PRINCE CHARMANT !
119   SONGE MUSICAL ....
120   WARIS DARIE : LE COMBAT D’UNE FEMME
121  --------------
122   UN SI BEAU REVE !
123   UNE PAGE DE VIE DE HUIT ANS SE FERME MAINTENANT ….
124   AU-DELA ...
125   RIEN ...
126   L’AMOUR SAUVE …
127  --------------
128   PREMIER SOURIRE DE PRINTEMPS
129   EN COLERE !!!
130   VOLE JOLI PAPILLON …
131   REPONSE A LA LETTRE DE MA CHERE APO …
132   MON DÉSESPOIR ...
133   AIMER ...
134   DANS LES YEUX DES ENFANTS …
135   UN ASSASSIN A TUE MON MEILLEUR AMI !!!
136   POUSSIERE DE CHAGRIN ...
137   POUR ERIC …
138   JE FERME UN INSTANT LES YEUX ET JE PRIE …
139   RIRE DU PRINTEMPS ...
140   Je suis EPUISEE ! …
141   OMAR EL BECHIR, LE PIRE DICTATEUR DU MONDE ?
142   ESPOIR D’AMOUR …
143   SI FATIGUEE …
144   LE SILENCE DES MOTS ...
145   L’AMITIE EST LA PLUS BELLE RICHESSE !
146  --------------
147   JOUR SANS FAIM …
148   NOTRE AMITIE …
149  --------------
150   LES MOTS PERDUS …
151   LE PUIT DES MAUX ...
152   AURORE, MON AMIE
153  --------------
154   UN LONG SILENCE ….
155   LE SOLEIL NOIR
156   Cœur blessé, Corps épuisé, Ame égarée ….
157   FAUT-IL LAISSER LE DESTIN S’ACCOMPLIR ?
158   POUR QUE MON CŒUR NE SOUFFRE PLUS LORS DES VENTS D’AUTOMNE …
159   ***** LA SOIE DE L'ESPOIR *****
160  --------------
161  PARIS ...
162   ET MAINTENANT ????
163   PETIT BOUT DE MOI, PETIT BOUT DE QUOI ?
164   PARTIR …
165   ET SI …
166   Ma vie, mon Amour, mon cauchemar,
167   Je ne veux pas vivre un amour mort …
168   JE SUIS FOLLE !
169    DERNIER JOUR DE L’ANNEE …
170   JARED LEE LOUGHNER, LE TUEUR FOU DE TUCSON
171   LA PREMIERE FOIS …
172   J'Y CROIS ENCORE ...
173   Je rends les armes ...
PARIS ...      page publique

Mardi petit coup de blues, ne pas savoir ce que sont ces maudites lésions sur mes doigts inquiète autant le médecin que moi …

J’en parle à Yann que me convainc d’aller faire mes analyses au plus tôt et ensuite de venir passer la journée avec lui à Paris.

Je ne fais plus depuis fort longtemps, ou alors extrêmement rarement, ce genre de périple, à l’aventure sur un coup de tête mais j’ai très envie de revoir Yann et aussi de prendre enfin un peu de temps pou moi.

Mais après la visite de mercredi midi chez le spécialiste et son diagnostic, je suis rentrée pour prendre le large ! Nanou était OK, j’avais les 100 euros nécessaires au voyage en train et un homme qui saurait me faire penser à autre chose que ces moribonds soucis de santé !

En route donc pour quelques heures de détente et de bon temps, l’espérais-je …

Bien entendu les recoins de gare cachent de plus en plus d’ombres humaines en déchéance, parfois si jeunes, qui, à chaque fois me déchirent le cœur, sans que je ne puisse me poser la question « comment et pourquoi supporter cela ? ».

J’oublie mes bobos le temps du voyage. Je somnole sur un vieux live de Véro que je me retiens d’accompagner pour les oreilles des voyages du wagon, car je chante comme une patate ! Mais dans ma voiture, je chante tout le temps ! Faux certes, mais je m’en fiche ! Là je me laisse bercée par la voix et les musiques superbes de Sanson jusqu’à Montparnasse.

J’imagine Yann m’attendant sur le quai un bouquet de fleurs à la main, m’enlaçant langoureusement, heureux de nos retrouvailles … PERSONNE !

Je panique face à ce flot humain qui trace son chemin sans même un regard pour autrui, mais je patiente et contiens mes angoisses de mon mieux ! Après 15 minutes j’envoie un sms à mon Prince pas charmant du tout qui e dit qu’un mec vient de se suicider sous les roue de son bus et que tout le quartier est boucler ! Au moins une heure à l’attendre ! Ça commençait bien ! Mais dans la gare il y à trop de monde je suis terrorisée, les schmits et les militaires FAMAS à la main, patrouillent, les regards sont noirs, les mendiants agressifs … Mon angoisse va crescendo !!!

Je sors de la gare en m’assurant auprès de Yann de l’issue à empreinter et je me retrouve sur l’esplanade faisant face à la gare et à cette immense tour ! Vendeurs de tout et de rein croisent un instant cette déferlante de population qui va et vient. Je m’assois un instant sur les marches, spectatrice de ce flux infernal et incessant de gens qui ne réalisent même plus qu’autour d’eux, il y a d’autres humains aussi !

Enfin Yann arrive. Mon Prince pas charmant du tout n’a pas de fleurs et m’offre quatre bises en guise de bonjour !

Le cheval blanc laisse place au métro bondé et après cet interminable trajet, nous arrivons enfin à l’hôtel.

Je me précipite dans la salle de bains me laver les mains puis nous allons dîner.

J’ai échappée au Mac Do et à la pizzéria pour un resto traditionnel.

Le serveur nous accueil nous propose une table et là Yann dit au serveur qu’il y à un souci parce qu’une souris skoate sous nos table ! Là je recule de deux pas et je dis à Yann « on s’en va ! » il rit et me fait signe que non, le serveur lui n’espérait juste que je ne tombe pas dans l’assiette d’un client et munit d’un torchon, il essaie de frapper la bête, la manque, elle s’enfuie vers d’autres tables … Et le serveur nous installe !
Là je m’assois, très mal à l’aise.
Et si cette bestiole venait me chatouiller les pieds, où s’invitait à feuilleter mon agenda dans mon sac à main, j’en ferais une crise cardiaque !

Mon estomac vide depuis plus de 48 heures, je me faisais une joie de ce repas et en définitive je n’en ai guerre apprécier le coté gustatif. Heureusement que la conversation et l’humour de nos discussions avaient pris le relais.

Le reste de la soirée est strictement privé.

Lendemain matin, douche, petit déjeuner copieux, métro, baiser, train, taxi, appart … Et maintenant ????


HELEN