JOURNAUX PUBLICS   JOURNAUX COLLECTIFS   MON PROFIL

  


HISTOIRES DE FEMME Journal intime créé par helen meelro

PLACER UN MARQUE PAGE | AJOUTER LE CONTACT AUX FAVORIS |
Ce journal est partiellement publique
Journal public


Préface
 ECRIRE
 MARIE ... UNE BELLE RENCONTRE
 SALUT ENFOIRÉS
 ADIEU JOLIE SYLVIE
 EXCISION
  Reviens Mon Amour
 Famine et malnutrition dans le monde
 EVE CHERCHE ADAN
--------------
10  --------------
11  --------------
12  --------------
13  --------------
14  --------------
15  --------------
16  --------------
17  --------------
18  --------------
19  --------------
20  --------------
21   1er Décembre : journée internationnale de lutte contre le SIDA
22  --------------
23  --------------
24  --------------
25  --------------
26  --------------
27  --------------
28  --------------
29  --------------
30  --------------
31  --------------
32  --------------
33  --------------
34  --------------
35  --------------
36  --------------
37  --------------
38  --------------
39  --------------
40  --------------
41  --------------
42  --------------
43  --------------
44  --------------
45  --------------
46  --------------
47  --------------
48  --------------
49  --------------
50  --------------
51  --------------
52  --------------
53  --------------
54  --------------
55  --------------
56  --------------
57  --------------
58  --------------
59  --------------
60  --------------
61  --------------
62  --------------
63  --------------
64  --------------
65  --------------
66  --------------
67  --------------
68  --------------
69  --------------
70  --------------
71  --------------
72  --------------
73  --------------
74  --------------
75  --------------
76  --------------
77  --------------
78  --------------
79  --------------
80  --------------
81  --------------
82  --------------
83  --------------
84  --------------
85  --------------
86  --------------
87  --------------
88  --------------
89  --------------
90  --------------
91  --------------
92   Une avalanche de larmes
93   GRAND-PERE EST MORT ...
94   JE VOUDRAI ETRE ...
95   SENTIMENTS MIS A RUDES EPREUVES …
96   GENTIHOMME
97   MA PLUME …
98   JE REVE EN POESIE …
99   NI CAUCHEMAR, NI REVE, UNE NUIT DE PLUS SANS SOMMEIL ...
100   COEUR
101   LE POUVOIR DES FLEURS …
102   LA RUE POUR UNIQUE MAISON …
103   Être jeune...
104   A MADAGASCAR … TOI ET MOI !
105   LE SOURIRE ...
106   MA MUSIQUE, MES FILMS, MES LIVRES … MES GOUTS !
107   QUELQUES MOTS D’AMOUR !
108   AMOUREUSE et HEUREUSE !
109   J'OSE ...
110  --------------
111   LE BONHEUR DE T'AIMER ...
112   NOTRE JARDIN D’AMOUR
113   DANS LES BRAS DE MON AMOUREUX ….
114   LES CRIS SOUS SILENCE DES FEMMES !
115   JE T'AIME TOUT SIMPLEMENT ....
116   MA FILLE A VOULU MOURIR ...
117   FIN DE WEEKEND EN DOUCEUR ...
118   IL EST MON PRINCE CHARMANT !
119   SONGE MUSICAL ....
120   WARIS DARIE : LE COMBAT D’UNE FEMME
121  --------------
122   UN SI BEAU REVE !
123   UNE PAGE DE VIE DE HUIT ANS SE FERME MAINTENANT ….
124   AU-DELA ...
125   RIEN ...
126   L’AMOUR SAUVE …
127  --------------
128   PREMIER SOURIRE DE PRINTEMPS
129   EN COLERE !!!
130   VOLE JOLI PAPILLON …
131   REPONSE A LA LETTRE DE MA CHERE APO …
132   MON DÉSESPOIR ...
133   AIMER ...
134   DANS LES YEUX DES ENFANTS …
135   UN ASSASSIN A TUE MON MEILLEUR AMI !!!
136   POUSSIERE DE CHAGRIN ...
137   POUR ERIC …
138   JE FERME UN INSTANT LES YEUX ET JE PRIE …
139   RIRE DU PRINTEMPS ...
140   Je suis EPUISEE ! …
141   OMAR EL BECHIR, LE PIRE DICTATEUR DU MONDE ?
142   ESPOIR D’AMOUR …
143   SI FATIGUEE …
144   LE SILENCE DES MOTS ...
145   L’AMITIE EST LA PLUS BELLE RICHESSE !
146  --------------
147   JOUR SANS FAIM …
148   NOTRE AMITIE …
149  --------------
150   LES MOTS PERDUS …
151   LE PUIT DES MAUX ...
152   AURORE, MON AMIE
153  --------------
154   UN LONG SILENCE ….
155  LE SOLEIL NOIR
156   Cœur blessé, Corps épuisé, Ame égarée ….
157   FAUT-IL LAISSER LE DESTIN S’ACCOMPLIR ?
158   POUR QUE MON CŒUR NE SOUFFRE PLUS LORS DES VENTS D’AUTOMNE …
159   ***** LA SOIE DE L'ESPOIR *****
160  --------------
161   PARIS ...
162   ET MAINTENANT ????
163   PETIT BOUT DE MOI, PETIT BOUT DE QUOI ?
164   PARTIR …
165   ET SI …
166   Ma vie, mon Amour, mon cauchemar,
167   Je ne veux pas vivre un amour mort …
168   JE SUIS FOLLE !
169    DERNIER JOUR DE L’ANNEE …
170   JARED LEE LOUGHNER, LE TUEUR FOU DE TUCSON
171   LA PREMIERE FOIS …
172   J'Y CROIS ENCORE ...
173   Je rends les armes ...
LE SOLEIL NOIR      page publique

Pour ne plus, jamais plus, vous parler de la pluie,

Plus jamais du ciel lourd, jamais des matins gris,

Je suis sortie des brumes et je me suis enfuie,

Sous des ciels plus légers, pays de paradis,


Oh, que j'aurais voulu vous ramener ce soir,

Des mers en furie, des musiques barbares,

Des chants heureux, des rires qui résonnent bizarres,

Et vous feraient le bruit d'un heureux tintamarre,

Des coquillages blancs et des cailloux salés,

Qui roulent sous les vagues, mille fois ramenés,

Des rouges éclatants, des soleils éclatés,

Dont le feu brûlerait d'éternels étés,

Mais j'ai tout essayé,
J'ai fait semblant de croire,

Et je reviens de loin,
Et mon soleil est noir,

Mais j'ai tout essayé,
Et vous pouvez me croire,

Je reviens fatiguée,
Et j'ai le désespoir,

Légère, si légère, j'allais court vêtue,

Je faisais mon affaire du premier venu,

Et c'était le repos, l'heure de nonchalance,

A bouche que veux-tu, et j'entrais dans la danse,

J'ai appris le banjo sur des airs de guitare,

J'ai frissonné du dos, j'ai oublié Mozart,

Enfin j'allais pouvoir enfin vous revenir,

Avec l'oeil alangui,

vague de souvenirs,

Et j'étais l'ouragan et la rage de vivre,

Et j'étais le torrent et la force de vivre,

J'ai aimé, j'ai brûlé, rattrapé mon retard,

Que la vie était belle et folle mon histoire,

Mais la terre s'est ouverte,

Là-bas, quelque part,
Mais la terre s'est ouverte,

Et le soleil est noir,
Des hommes sont murés
,
Tout là-bas, quelque part,

Les hommes sont murés,
Et c'est le désespoir,

J'ai conjuré le sort,

j'ai recherché l'oubli,

J'ai refusé la mort,

j'ai rejeté l'ennui,

Et j'ai serré les poings pour m'ordonner de croire,

Que la vie était belle, fascinant le hasard,

Qui me menait ici, ailleurs ou autre part,
Où la fleur était rouge, où le sable était blond,

Où le bruit de la mer était une chanson,

Oui, le bruit de la mer était une chanson,

Mais un enfant est mort,
Là-bas, quelque part
,
Mais un enfant est mort,

Et le soleil est noir,
J'entends le glas qui sonne,

Tout là-bas, quelque part,

J'entends le glas sonner,

Et c'est le désespoir,
Je ne ramène rien, je suis écartelée,

Je vous reviens ce soir, le coeur égratigné,

Car, de les regarder, de les entendre vivre,

Avec eux j'ai eu mal, avec aux j'étais ivre
,
Je ne ramène rien, je reviens solitaire,

Du bout de ce voyage au-delà des frontières,

Est-il un coin de terre où rien ne se déchire,

Et que faut-il donc faire, pouvez-vous me le dire,

S'il faut aller plus loin pour effacer vos larmes,

Et si je pouvais, seule, faire taire les armes,

Je jure que, demain, je reprends l'aventure,

Pour que cessent à jamais toutes ces déchirures,

Je veux bien essayer,
Et je veux bien y croire,

Mais je suis fatiguée,
Et mon soleil est noir,

Pardon de vous le dire,

Mais je reviens ce soir,

Le coeur égratigné,

Et j'ai le désespoir,

Le coeur égratigné,

Et j'ai le désespoir...


Interprétées par Barbara